Ajouter un article

Jeux vidéo les plus populaires de rôle massivement multijoueur (MMORPG)

Second opus du célèbre EverQuest, cette deuxième version entraîne le joueur dans de nouvelles aventures au coeur de Norrath. Plus beau, plus vaste, plus riche, EQ 2 promet une expérience de jeu plus épique encore que son prédécesseur.
9 novembre 2004
8,25 / 10 (359 notes, 22 critiques)
Tabula Rasa est le dernier MMOG développé par Richard Garriott, le père fondateur d'Ultima Online et est un nouveau style de MMOG combinant l'immersion d'un RPG et l'action d'un FPS, amenant les joueurs dans une aventure intergalactique et au coeur d'un c
2 novembre 2007
8,03 / 10 (265 notes, 39 critiques)
Hellgate est un FPS/RPG "instancié" plongeant le joueur au coeur de Londres dans un futur proche, où la capitale britannique est envahie de hordes de créatures maléfiques à éliminer à coups d'épée et lasers.
2 novembre 2007
6,89 / 10 (101 notes, 5 critiques)
Inspiré de légendes chinoises, Zu Online plonge le joueur au coeur des Montagnes millénaires de Zu, là où les moines immortels de Zu (combattants, artisans ou guides spirituels), luttent contre le Mal.
2008
6,57 / 10 (12 notes, 3 critiques)
Dans un monde où la magie règne ne maître, de puissants sorciers organisent un tournoi dans lequel les meilleurs combattants relèvent le défi pour rivaliser avec les dieux. Infinity Online est un MMO d'action, Hack n Slash.
mai 2006
7,06 / 10 (38 notes, 2 critiques)
En développement depuis 2006 au sein des studios de SonoV, Berkanix mêle fantasy et science-fiction dans un MMORPG sans classe (la classe du personnage dépend de équipement qu'il porte).
7,68 / 10 (59 notes)
Présenté comme un jeu massivement multijoueur d'équitation, ce MMO Horse Game se veut une simulation équestre s'adressant notamment aux joueuses.
15 novembre 2010
6,91 / 10 (8 notes, 1 critique)
EverQuest II Extended permet d'accéder à des contenus premium avec un abonnement ainsi que sans abonnement (libre d'engagement) voici donc la version libre du jeu.
29 septembre 2010
- / 10 (4 notes)
Plongeant le joueur dans un univers steampunk, Dinvine Souls s'appuie notamment sur l'exploration de donjons instanciés et un gameplay PvP basé sur des affrontements entre petits groupes (opposant jusqu'à deux équipes de quatre joueurs).
2011
- / 10 (1 note, 3 critiques)
Présenté comme le premier MMO du groupe coréen Gi Games, Zombie Online plonge le joueur dans un univers inspiré de la ville de Londres envahie de morts-vivants, dans une ambiance horrifique.
31 mars 2011
- / 10 (3 notes)
Inspiré de la série de romans, Tara Duncan - le Jeu entend plonger le joueur dans l'univers de la jeune "sortcelière" où vivre des aventures à la fois épiques et sociales.
20 avril 2011
- / 10 (3 notes)
Dream Drops plonge le joueur dans un univers librement inspiré des grands contes européens d'Alice au Pays des Merveilles à Pinocchio en passant par Blanche neige.
mai 2012
- / 10 (1 note)
Présenté comme un prequel de Black Prophecy avec lequel il partage son univers spatial, Nexus Conflict se veut un MMOG de stratégie tactique de science-fiction.
- / 10
Si BrowserQuest ne brille pas par ses qualités ludiques, le MMORPG se veut une prouesse technique. Réalisé intégralement en HTML 5, il est jouable dans un navigateur, sans s'appuyer sur la moindre technologie tierce.
28 mars 2012
- / 10 (4 notes)
Adapté de la série d'animation du même nom et reprenant son ton décalé, Family Guy Online se veut un MMO free-to-play jouable sur navigateur Web, réalisé en interne par Twentieth Century Fox.
2012
- / 10
Développé par le sud-coréen WeMade, Project Dragon se veut un vrai MMORPG en 3D, à la fois multijoueur, massif et persistant mais jouable depuis un smartphone Android ou iOS.
2013
- / 10
Toria est un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur. Dans un univers médiéval fantastique axé sur le roleplay, vous y incarnerez un personnage libre de ses choix et dont les actes ont une place déterminante dans le jeu.
- / 10 (1 note)
Décliné de la licence Lineage (dont Project Red Knights se veut le prequel), le Project Red Knights est distribué sur plateformes mobiles et s'adresse autant aux joueurs de la version PC du MMORPG qu'aux joueurs occasionnels "trop jeunes pour avoir connu les débuts" du premier Lineage.
2016
- / 10 (1 note)
Seed est présenté comme une simulation de colonisation de planète massivement multijoueur. Les joueurs y incarnent les colons d'une lointaine planète devant organiser leur survie et leur vie en société.
- / 10 (1 note)
Signé par le studio polonais Donkey Crew, Last Oasis est présenté comme un « MMO de survie nomade », immergeant les joueurs dans un « monde ouvert massif » d'inspiration steampunk.
5,72 / 10 (16 notes)
Defend The Night est présenté comme un MMORPG immergeant les joueurs dans un monde dark fantasy. Les joueurs ont vocation installer leur campement dans le monde de Certovia et à tenter de survivre aux dangers de la nuit.
6,68 / 10 (8 notes)
Réalisé par le studio allemand indépendant Inferna Limited, Inferna est présenté comme un MMORPG en 3D plongeant les joueurs dans un univers fantasy et reposant sur des mécaniques de farm.
20 décembre 2019
4,71 / 10 (7 notes)
Nouvel opus de la licence Mir (particulièrement populaire en Asie), MIR4 est présenté comme un MMORPG mobile signé par le studio WeMade et édité par Kakao Games. Distribué sur plateformes mobiles, le jeu revendique néanmoins des fonctionnalités et des graphismes dignes d'un MMORPG PC.
25 novembre 2020
- / 10
The Day Before est présenté comme un MMO de survie en monde ouvert. Le joueur se réveille seul dans une Amérique ravagée par une pandémie, peuplée de zombies et où les survivants représentent aussi une menace. Il faudra tenter de survivre dans ce monde.
1 mars 2023
7,50 / 10 (11 notes)
Canaan
Présenté comme un Web-based MMO médiéval fantastique aux accents manga, Canaan se veut un jeu massivement multijoueur complet, en Flash, jouable directement depuis un simple navigateur Web.
24 février 2010
5,58 / 10 (20 notes, 4 critiques)

À propos de cette liste


Cette liste recense les jeux vidéo de notre encyclopédie collaborative.

Vous pouvez y créer de nouveaux articles et corriger les informations éronnées grâce au bouton "Modifier cet article" en haut à droite de chaque article.