Critiques et tests RSS

  • 21 avril 2021
    Par shmoutrf
    Un truc dont personne ne parle : je peux faire une soirée entière et être perdant par équipe tous les soirs, toute la soirée, quatre jours sur cinq.
    Ce qui  prouve que cela n'a aucun lien avec ma nullité possible.
    En fait, il n' y a pas d'autres explications, il y a une association opérée par le staff de WoT qui crée "des équipes tir aux pigeons", lié aux GOLDS.
    Si tu ne sors jamais la monnaie, tu seras dans des "équipes pigeon" pour les premium ou pour les golds.
    Des sortes de "POULES TRAFIQUEES" comme au football. En quelques sortes "des poules de Miséreux".

    Je fais toute les soirées dans des scores finaux de 13 tanks détruits à 1.
    Donc je crois que ceux qui avalent bêtement la théorie des  points faibles d'un tank se fourrent le doigt dans l'oeil.
    Le logiciel WOT dans sa conception n'a pas le temps de calculer la faiblesse d'un blindage ou l'endroit de l'impact sur 1 ou 10 tirs à la fois
    C'est un jeu complètement bidon et ça sera révélé un jour par un ponte de Microsoft ou de Silicon Valley ou une taupe de WOT.
    Seul l'obus Gold et la monnaie font gagner ! LE DIEU GOLD !
    J'ai tiré des dizaines d'obus sur un SKORPION de dos sans dommages, bonne déconvenue !
    JE PERDS SYSTEMATIQUEMENT PAR EQUIPE 9 FOIS SUR 10 alors que je suis affiché à 47 %  gagnant dans mes états de service.
    Je me vante de ne pas trop casquer de monnaie !
    Le secret de la qualité de la puissance  graphique de WOT est acquis par le vide de l'exactitude de la précision des impacts qui n'est pas traité du tout, seule la monnaie assure la destruction.
    Quand je réalise un tir validé à l'arrière ou dans un impact reconnu sur la tourelle, c'est la chenille qui tombe, cela s'appelle des points de compensation !
  • 9 avril 2021
    Par Alibaba.
    Un jeu à ne surtout pas recommander tant il est le fief des mauvais joueurs, des harceleurs et d'un groupe d'admins déserteurs face à leur communauté. Des acharnements ? Ne faites pas de plainte, c'est inutile de toute manière Celsius Online ne répondra positivement que si vous êtes le harceleur en question et ne vous répondra à vous que par "oui, mais bon, c'est du rôle play, on ne peut rien faire". Selon le rang de votre personnage, vous pourrez vous permettre de l'acharnement sur les autres personnages et surtout sur les joueurs sans que cela ne pose le moindres problème de conscience à la team du staff. Selon qui vous jouez (roi ou simple pécore) vous verrez les sanctions HRP appliquées différemment. Le jeu pourrait être bien si Celsius Online ne menait pas une politique de l'autruche très assidue au point de se demander si les joueurs toxiques n'ont pas des actions dans la boîte de jeu vidéo !
    A conseiller ? Surtout pas si vous croyez en l'équité et la justice dans un jeu multijoueur. Celsius Online a fait de son jeu le repère des personnes qui viennent se venger sur d'autres personnes qu'elles ne connaissent pas après une sale journée, menacent de porter plainte dans la vraie vie contre vous dès que votre rôle play ne leur revient pas ou que vous refusez de jouer sur Skype avec eux. J'avais rarement vu un jeu avec tant de potentiel si mal géré par une équipe démissionnaire qui en plus réclame des bonnes notes et des bons commentaires sur les plateformes comme s'ils les méritaient. Ils ne méritent que la vérité : le jeu, s'ils nous donnent un plan d'amélioration, est gangréné par les haineux protégés par Celsius Online et leur inaction à jouer les vrais administrateurs. 

    Les tickets pour bug, fraude, abus ne sont pas traités ou après des mois et des mois d'attente quand ils sont réellement traités un jour. Celsius a mis en place un discord qui ne sert qu'à l'espionnage des personnes présentes, de ce qu'elles disent pour balancer dans le jeu par les personnes malsaines qui y règnent en maîtres. Partie sans doute d'une bonne intention, cette plateforme de communication qui se voulait une entraide interactive et sympathique est devenu le moyen de faire pression sur les joueurs dans le jeu. Les multis personnages interdits qui sont légions peuvent largement déborder une ville pour s'en rendre les chefs et interdire tout jeu à d'autres sans action des admins, même lorsque vous les prévenez. Et ce évidemment sans être punis puisque les tickets ne sont jamais ouverts. Le retard accumulé n'est plus rattrapable. Le temps de réaction de la censure et des admins est inadmissible. Le respect des règles fixées par eux même est bafoué. 

    Si vous voulez vous défouler d'une journée pourrie, c'est le bon endroit. Si vous voulez simplement profiter d'un jeu agréable et bien cadré, sans règlement de compte hors du rôle play, avec des admins attentifs et présent pour leur communauté, évitez ce jeu.
    Publié le 9 avril 2021 à 19:29, modifié le 9 avril 2021 à 21:02
  • 8 avril 2021
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par Artebal
    J'ai joué à LoL depuis plus de 7 ans.
    C'est un MOBA très intéressant, assez addictif et totalement free2play avec possibilité d'acheter du contenu décoratif supplémentaire.

    Le principe du jeu est facile à prendre en main, c'est un 5v5, chaque joueur choisit un champion et doit combattre des monstres et champions ennemis dans le but de détruire la base de l'adversaire. Néanmoins le jeu comporte un énorme aspect stratégique via une quantité de champions, d'objets, de runes et de possibilités pour adapter son gameplay en fonction de la partie et maximiser ses chances de gagner la partie.

    Malgré cela, depuis toujours le jeu possède un problème majeur et très connu de tous : la communauté est à la fois toxique et négative, et pour cause un nombre incalculable d'attitude minable sont tolérés et les sanctions se font très rares.
    De plus, League of Legends possède un autre problème présent depuis le début mais montant en puissance : les bugs, problèmes de clients, support à la fois incompétent pour résoudre les problèmes du client, totalement dans le déni et ne voulant pas faire d'effort quand il s'agit de comprendre les problèmes des joueurs et refusant catégoriquement de retirer des sanctions qui n'ont aucune raison d'être.

    Pour résumer : 

    - Jeu MOBA très intéressant et addictif 
    - Communauté très mauvaise
    - Beaucoup de bugs
    - Support très mauvais
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 5 avril 2021
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    À la vision de Maneater, l'on pourrait s'attendre à une énième oeuvre jouant avec la phobie des requins pour, au grand dam de ces poissons cartilagineux, perpétuer le mythe de la dangerosité de l'espèce. Loin s'en faut : la forme se présente comme une parodie d'émission de TV, et le fond s'articule autour de la vengeance d'un jeune requin souhaitant venger sa mère, tuée par un vilain et dangereux chasseur de requins. Afin d'y parvenir, le joueur est invité à faire évoluer l'animal et à le faire grandir en parcourant les différentes zones. Ainsi, le jeu s'extirpe de cette vision « Spielbergienne » que certains pourraient redouter pour plonger tout entier dans l'humour et la découverte d'un monde sous-marin imaginaire.

    Et autant le dire tout de suite, les premières nages et morsures séduisent autant par la maniabilité du requin que par la retranscription de ce monde que l'on a peu l'habitude d'explorer. Du bayou à la côte, en passant par les zones de villégiatures, différentes zones y passent avec pour chacune d'elles une identité propre bien que limitée dans la variation du biotope. En effet, si les environnements aquatiques proposent un large éventail de plantes et de ruines diverses, la faune souffre cruellement d'un manque de variété. C'est d'autant plus criant que le passage d'une zone à l'autre ne propose qu'une à deux espèces nouvelles. Bien peu, mais toujours plus que les habitants de la surface qui se limitent à quelques pauvres scripts. Autre mal, la gestion du cycle « jour/nuit » qui est souvent désastreuse, avec une perte de visibilité la nuit tombée, pénalisant ainsi le travail effectué à la surface ou sur les cinématiques. Cela aurait pu s'entendre si c'était une décision « roleplay » afin de rendre les sorties à la surface périlleuses, mais comme le jeu ne propose aucune phase réellement difficile, je ne peux m'hasarder à l'expliquer sous cet angle. En bref, que ce soit sous l'eau ou à la surface, le plaisir de la découverte s'estompe très rapidement malgré de nombreux « easter eggs » vidéoludiques et cinématographiques faisant office de bouffées d'air frais. C'est d'autant plus dommageable que le gameplay s'enlise dans son game desing, qui multiplie de fait les mêmes missions inutiles et les collectibles ad nauseam. Une situation faisant fi du bon sens créatif pour certains, une habile critique du monde ouvert à la Ubisoft pour d'autres. Quelque soit votre camp, il en demeure néanmoins que le jeu déploie rapidement et avec force une certaine idée de l'enfer en ne proposant finalement à notre requin que de dévorer tout ce qui passe devant lui, y compris mon introduction écolo-responsable. 

    Concrètement, Maneater propose une expérience tombant de Charybde en Scylla, notamment lorsqu'on découvre que ce script d'activité ne diffère en rien d'une zone à l'autre. Les mêmes missions secondaires, les mêmes prédateurs à tuer, les mêmes collectibles à trouver. Pire, même. Comme les améliorations de notre squale dépendent de leur complétion, il n'est pas possible de s'en extraire pour continuer la quête principale. Quête qui, à l'image du jeu, s'avère aussi maigre qu'un poisson en cage. Heureusement, ou malheureusement si on le rapporte au prix recommandé de 40 euros, le jeu se termine entièrement en huit ou neuf heures.
    Publié le 4 avril 2021 à 20:59, modifié le 5 avril 2021 à 10:54
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 13 mars 2021
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par Mimifee
    Je me demande ce que je fais encore sur ce jeu !  
    Puis lorsque j'y pense, je n'y reste que pour les quelques amis de longue date avec qui j'échange IG.
    Le jeu est truqué par les amitiés maudites des admins avec quelques joueurs, censeurs bénévoles, qui sabotent tout jeu qui ne va pas dans le sens de leur perso.
    Ces mêmes censeurs forums qui usent de leurs accès pour connaître ce que leur perso ne doit pas savoir.
    Bref un jeu pourri de l'intérieur, des admins absents, beaucoup d'abus.
    Des mises à jour lancées à la va vite, des bugs non corrigés, et en plus une demande des admins de venir bien coter leur jeu pour attirer du monde !  
    Pour vous amuser un peu, il ne vous reste qu'à entrer dans une famille, vous serrez les coudes, et vous contenter de jouer avec les quelques personnes de cet entourage. Malheureusement ça limite vraiment les possibilités. Et lorsque la famille devient importante, tout sera fait pour la détruire et pour vous faire baisser pavillon.
    Ce jeu est également loin d'être gratuit. Si vous voulez vraiment participer au mieux, il vous faudra dépenser une partie de vos euros pour acheter des gemmes et avancer.

    Triste réalité.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 10 mars 2021
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Ystorsa
    Black Désert Online est un jeu qui est amusant au début. Lorsque l'on arrive sans rien connaître, il faut énormément d'heures pour apprendre les ficelles de toutes les activités possibles. Ce qui est un bon point pour un MMO, car sa longévité en temps et en heure est très longue ! Néanmoins, depuis quelques mois, le cash shop est omni présent et c'est presque une obligation pour avancer. La tente à 49 euros pour les métiers, qui est une obligation quand on est au-delà du niveau maître, les pets qui ne ramassent plus rien (loots) quand on grind dans les zones, obligeant donc à mettre la main à la CB pour avoir minimum un T3, voire avec la chance de la RNG du jeu, un T4...

    Aucun donjon, aucun intérêt de PVP hormis pour ceux qui roulent sur le jeu et encore à 298AP kutum, vous êtes ouvert en 2 ! Et pourtant, après des nodes et des grosses sessions de PvP, je connais très bien mon perso et ses combos. ; )

    La RNG, parlons-en : jeu extrêmement punitif !  La RNG est complètement aléatoire. Quand vous commencez à faire votre stuff, et que votre niveau de % est à 90 % de chance de réussir, mais que cette RNG détruit votre accessoire à plusieurs centaines de millions car vous êtes malchanceux. Ca arrive 6 fois sur 10. Je ne comprends plus le système. Du coup, le jeu oblige les joueurs à grind encore des heures et des heures pour faire des sous, ou à acheter des packs de costumes pour les revendre sur le marché commun. ; )

    Bah ouais, BDO n'est pas un MMORPG très intéressant au final. Il est actuellement dans les plus populaires, mais si le système ne change pas, cette année avec la sortie de nombreux MMO, il risque d'être vite remplacé. Ma note est de 3/10.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 2 mars 2021
    Par Demolius
    Bonjour / bonsoir !

    En espérant avoir un retour, l'espoir fait vivre. Le jeu est actuellement au point mort car le développeur ne donne plus signes de vie, la communauté encore légèrement vivace aimerait des news de celui-ci, je poste donc cet appel dans l'espoir de pouvoir notifier potentiellement son créateur et pouvoir en savoir plus, car ce jeu bien nostalgique manque cruellement à sa communauté ! : (

    Ce jeu est dans l'ensemble très rétro, dans un univers RPG fantasie, avec des classes, des boss, des quêtes, etc. !  

    Bien évidement multi, avec des événements, de la progression et beaucoup de découverte ! Mais on en arrive vite à bout, justement car le développement est en cours !  

    Des bugs sont très dérangeants aussi, par exemple le souci des barres de vie qui peuvent disparaître sans aucune raison, ce qui empêche l'interaction avec les PNJ jusqu'au prochain reboot automatique du serveur ! : (

    PS : j'ai fait une petite critique pour que le tout soit fait dans les règles !

    Bien à vous, votre dévoué Demolius (Pyrus sur Croc) !
  • 1 mars 2021
    Bon alors.
    Rares sont les jeux aujourd'hui qui m'ont accroché à ce point. Je joue depuis des temps immémoriaux, j'ai tout vu, ou presque. 
    Ces dernières années, rien ne nous a autant accrochés que ce jeu avec mon poto. On ne voit pas le temps passer, et les réveils du matin sont durs !
    Ce jeu, est une pure merveille ! Il est d'une telle évidence que l'on se demande pourquoi il n'est pas sorti plus tôt. Venu de nul part, il m'a cueilli. 

    Graphiquement, j'adore. Je suis un passionné de RDR2 au point d'avoir changé mon PC pour ce jeu, et pourtant, Valheim m'a fait de l'effet. Certes, c'est quasi du pixel shaders, mais la cohérence du map design me fait penser à RDR2. L'immersion est totale au point d'oublier très rapidement les pixels. Mouvements des arbres, des herbes, de l'eau, surtout lors des tempêtes. 
    Que dire de la maîtrise dans le jeu de lumière qui fait tout ?

    Au niveau du gameplay lors des combats, du mouvement de son perso, on se pose des questions les instants du début du jeu. On ne pardonne rien habituellement, mais ici, le manche à balaie qu'a notre personnage est aussi vite oublié devant les défis que nous sont imposés. 

    Que dire des possibilités infinies de construction ?

    Les dev' méritent leur succès, et je suis encore prêt à mettre la main à la poche pour qu'ils continuent à développer ce jeu.
  • 19 févr. 2021
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par Mat339
    Ce jeu est de pire en pire mais ce n'est pas étonnant. Tant que la censure sera faite par une bande de joueurs qui se croient tout permis cela ne changera pas.

    L'ambiance y est devenue désastreuse, les admins demandent aux joueurs d'aller fausser les notes qu'ils mettent sur les sites de notation. Il faut mettre la note maxi, alors que ça fait plus de 10 ans que la communauté du jeu n'est absolument pas respectée et encore moins écoutée. Elle ne reçoit que mépris et une communication inexistante. En gros c'est tait toi et fait ce qu'on te dit et surtout n'oublie pas d'acheter des tokens.
    Il y a une immense inégalité de traitement d'un joueur à l'autre. Donc je déconseille ce jeu, vous ne pourrez qu'être fortement déçu. Je me suis longtemps amusé sur ce jeu, mais d'année en année c'est de pire en pire. Vous me direz pourquoi rester ? Pour les liens d'amitiés que j'ai pu créer avec beaucoup de monde, mais on éprouve tous un immense éc½urement de la politique menée par les admins, qui laissent faire magouille sur magouille - une bande de joueurs qui finissent par tuer totalement le jeu. Les admins ne s'occupent plus que de ce qui rapportent du fric dans leur poche. Deux ans pour avoir une réponse à un ticket. Délation demandée pour dénoncer les joueurs, demande des admins d'aller surnoter leur jeu...
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 févr. 2021
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par noupi*
    Je trouve que l'évolution du jeu va dans le bon sens. Si vous aimez écrire, c'est le jeu idéal. J'avoue que j'ai cherché d'autres jeux dans ce genre et il n'y en a pas. Vous pouvez jouer sans payer. Les tokens sont un plus, mais les jeux mis en ligne vous incitent à payer.

    Pourquoi j'ai mis 5 ? Parce qu'aujourd'hui, je trouve qu'il y a un sérieux problème de communication entre les joueurs et les admins. Un autre problème, ce sont les censeurs des forums. Ces censeurs sont des joueurs, et ces joueurs ont tendance à être du coté des copains, c'est la nature humaine. Malheureusement, ça tue le RP qui est la base de ce jeu. Les censeurs ont tendances à ce prendre pour les chefs du jeu. Ils sont trois ou quatre à décider.
    Quand j'ai commencé à jouer, j'ai combattu le jeu sur Hotmail et sur les forums externes. Mais malheureusement, on va y revenir et les forums du jeu vont être désertés.

    Je pense que Celsius doit reprendre la main sur ce jeu à ce niveau sinon, ça perdra le jeu.

    Par contre, les dernières innovations sont vraiment pas mal. Quand je pense à l'année 2006 quand j'ai commencé à jouer, et maintenant il y a un sérieux boulot de fait. S'il vous plait Celsius, écoutez les joueurs ce sont eux qui font votre jeu. Ce n'est pas en nous demandant de mettre des 10 ici que vous ferez venir des gens. Ou ils viendront et seront dégoutés et laisseront leur perso.

    Aux nouveaux joueurs, je dirais : c'est un jeu sympa qui se développe lentement, avec certaines choses à changer.
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 févr. 2021
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par Saeshar
    J'adorais ce jeu qui est devenu, malheureusement, avec le temps, un défouloir de joueurs qui semblent y jouer leur vie.
    La censure est composée uniquement de personnes qui ont elles-mêmes des personnages, du coup, il y a de gros conflits d'intérêt et un désintéressement total de la part de l'équipe de Celsius pour régler les problèmes entre joueurs qui, aujourd'hui, prennent des proportions iniques. 
    En bref, le jeu est devenu injouable dans certaines sphères.

    Donc si vous voulez jouer un personnage pépère qui n'a aucune ambition, venez.
    Si vous souhaitez monter dans les strates du pouvoir, armez-vous, parce que c'est la foire d'empoigne et pas dans le bon sens.
    Abus de censure, abus de joueurs, menaces hrp, [...] même... et ça, sans que l'équipe de Celsius n'intervienne de quelque manière que se soit.

    Bref, un vrai défouloir pour des joueurs qui ont besoin de passer leurs nerfs sur les autres joueurs.
    Ils feraient mieux d'aller sur LoL

    Il fut un bon jeu, mais ça... c'était avant !
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 févr. 2021
    3 personnes sur 3 ont trouvé cette critique utile.
    Par Skyl4r
    Un jeu daté, une ambiance nauséabonde, voilà qui résume en substance ce jeu s'anglicisant pour séduire une nouvelle population.
    Interface vieillissante patchée de quelques nouveautés lancées à la va-vite par une équipe résolument sourde face aux avis de la communauté. 
    Community manager muet face aux mécontentements des joueurs. Vous pensiez obtenir une réponse à vos questions sur les réseaux sociaux ? N'y comptez pas.
    Le rôle d'un Community manager n'est pas de veiller à l'image positive de son produit après tout... Si ?  
    Un centre d'assistance en souffrance depuis de nombreuses années ? Si vous subissez un bug, un harcèlement en jeu, ne comptez pas sur une réponse dans la journée, ni la semaine, ni le mois, ni l'année pour certains. Taisez-vous et subissez.
    Et si d'aventure vous voudriez continuer l'aventure malgré tout, vous pourrez toujours tester les fora à la sauce RK, du vieux, du délabré, du fatigué, sujet à des dysfonctionnements réguliers, mais, vous n'avez pas le choix, puisque l'usage d'un forum externe est "verboten" mon général.
    Quand bien même, vous devrez vous soumettre à la rude loi de la censure, oui, vous lisez bien, en 2021, on use encore du terme de censure en France. Exprimer son avis face à l'ignorance du Studio : pas bien ! Une censure faite d'une population de joueurs triés sur le volet pour leur intégrité, leur pédagogie et leur discernement.
    Dans un jeu où règne la loi du plus fort, comment croire à un minimum d'impartialité. Celsius y croit !

    Pour conclure, que dire d'un studio qui souffrant d'une popularité en dessous de tout, demande le 15 décembre dernier à sa communauté de joueurs délaissées jusque là, je cite l'un des anciens admins : "nous avons besoin de les inciter [les potentiels joueurs] à donner une chance aux RR en s'inscrivant : cela passera par des campagnes de publicité, des bonnes notes et de bons commentaires sur Google Play et iTunes (et à la sortie, on vous demandera un coup de main sur ce point ! ) , et des bonnes notes et bons commentaires sur les autres annuaires et sites de Jeux Vidéos qui parlent des RR.
    [...]
    Si vous tapez "Royaumes Renaissants" sur Google, vous constaterez que le jeu a des notes très moyennes sur certains sites, notamment à cause de quelques haineux ou de personnes qui, pour une raison ou pour une autre, avaient des comptes à régler.
    Nous avons donc besoin que sur certains de ces annuaires un paquet de joueurs des RR s'inscrivent pour : 
    - Mettre la note max. 
    - Laisser une critique positive : en gros partager ce que vous aimez le plus dans les RR, ce qui fait que vous aimez y jouer.
    "

    Des admins qui ont même créé tout un guide pour aider les joueurs à donner ces notes maximales sur les différents sites de notation.

    Voilà dans quoi vous vous engagerez si vous cédez à la tentation, engraisser un studio sourd, muet, qui n'a aucun mal à qualifier les joueurs insatisfaits de haineux...
    3 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 5 févr. 2021
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Les jeux de « puzzle-énigme » sont l'un de passe-temps favoris de votre humble serviteur. Et c'est avant tout par sa proposition narrative ambitieuse et sa direction artistique (aussi luxuriante que fortement connotée en symboles) que le titre du jeune studio Out of the Blue parvint à attirer mon attention. A l'heure où les territoires terrestres encore inexplorés se réduisent comme peau de chagrin, Call of the Sea propose en effet de raviver ce souvenir collectif d'un temps perdu : celui des grandes expéditions du 19ème siècle, empreintes de danger, d'héroïsme et de mysticisme. Comment, dès lors, résister à l'appel de pareil voyage ?

    Manette en main, ledit voyage commence par nous plonger dans la peau d'une dénommée Nora, jeune professeure partie dans le Pacifique à la recherche de son époux disparu lors d'une expédition. Aussi vite que les plages ensoleillées s'estompent au profit d'un univers plus sombre, les raisons de cette expédition se précisent : découvrir la mystérieuse maladie dont souffre sa femme. Plus étrange encore, notre intrigante protagoniste se retrouve assaillie de cauchemars lovecraftiens mettant en scène les vestiges d'une civilisation perdue, faits de monstre et de temples à la gloire de dieux inconnus, et d'une substance noire à l'aspect dérangeant. Autant de thèmes qui jettent l'ancre dans notre imaginaire et s'attachent à retenir notre attention avec tout le génie dont les scénaristes disposent. Sans jamais, toutefois, basculer dans le « survival-horror » ou le macabre.

    Plus prosaïquement, ces grands mystères se matérialisent sur six chapitres. Chacun d'eux comprenant son lot de petits puzzles, eux-mêmes imbriqués dans une plus grande énigme, dont la résolution trouvera une résonnance toute particulière avec la quête de Nora. En faisant la part belle à l'exploration, le jeu propose autant d'apprécier une relation amoureuse que l'on découvre au rythme de nos pérégrinations que de collectionner d'importants indices servant à la résolution des puzzles. Et à l'inverse d'un nombre -trop - important de jeux, l'exploration se révèle véritable agréablement : si les objets ne sont pas cachés avec une malice démoniaque, ils servent en outre bien moins à prolonger la durée de vie du titre qu'à enrichir l'histoire et à transformer nos présentiments en certitudes.

    Bien que la direction artistique aux influences « steampunk » se révèle soignée, on peut néanmoins regretter que les plans fixes ne parviennent jamais entièrement à capturer toute la beauté des paysages. Même en tournant la tête plus que de raison, il faudra parfois se contenter d'une beauté suggérée, cachée derrière un FOV trop proche à mon goût. Si l'on excepte ce dernier point, Call of the Sea réussit son mélange des genres et son enchevêtrement intelligent sur plusieurs niveaux, entre son scénario riche en mystères et ses énigmes liées les unes aux autres, pour finalement nous mener jusqu'à un choix cornélien où la logique laisse place aux émotions. Un comble pour un jeu d'énigmes, non ?
    Publié le 5 févr. 2021 à 00:25, modifié le 5 févr. 2021 à 00:29
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 1 févr. 2021
    0 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Par Mérinos
    Depuis 2009, j'entrais à peine au lycée et je me retrouvais un peu tous les jours à jouer mon soldat en Bourgogne. J'ai appris peu à peu plus sur l'époque médiévale, appris à développer mon écriture.

    Les Royaumes Renaissants, c'est un jeu de ces rares jeux sans aucune fin. On peut interpréter autant de caractères que l'on veut, on peut être vilain ou sauver la veuve et l'orphelin, on peut minutieusement gérer les mines d'un duché, être le roi, être un gueux qui se vautre dans la bière, être un moine, être un saltimbanque, être tout ce qu'on veut.

    Le monde s'étend de l'Angleterre aux Pays de l'Est en passant par la Turquie et l'Espagne, autant dire qu'il y a de quoi faire, vous pourrez rencontrer toutes sortes de gens, de sorte que vous ne serez jamais lassé.

    Il s'agit d'un jeu sur le long terme avec tellement de possibilités que vous n'aurez pas assez d'une seule vie pour tout découvrir et pour arriver au bout de tous vos objectifs.

    L'équipe derrière le projet continue de développer le jeu et travaille même à le rendre accessible sur mobile, aujourd'hui, c'est pour dire que ce n'est encore que le début.
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes