Critiques et tests RSS

  • 7 nov. 2020
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Bon ben fallait bien que ça arrive, j'ai désinstallé. Une conjoncture de trucs qui font suer et là, plus de patience. J'adorais ce jeu, j'y ai mis le temps, mais là bon. Le pourcentage de parties sans intérêt crève le plafond.

    Une partie sur 10 est un peu disputée, tout le reste c'est du stomp avec un niveau de jeu abyssal.
    Et le problème des gens qui jouent mal, c'est qu'ils flinguent toute la structure des parties en transformant tout schéma tactique en roulette russe.

    Quatre contre deux, c'est jouable ? Ben, en fait non, parce qu'en réalité, tu es solo contre trois, au premier coup de canon tes équipiers fuient sans raison et deux adversaires spottés par personne te tombent dessus pour se rajouter au surnombre.

    Et le pire, c'est que même à un contre quatre, les mecs sont tellement mauvais que tu arrives souvent à en emporter un ou deux avec toi.

    Mais franchement, à ce niveau là, autant faire un Battle Royale et ne plus mettre d'équipe. C'est comme mixer des internationaux et des poussins aléatoirement dans une équipe de foot. Toute partie est un bordel indescriptible dont ne peuvent se satisfaire que des personnes extrêmement médiocres dans leurs aspirations ludiques.

    Le coup de grâce pour moi, j'ai farmé un Ohio en points de recherche et en gold aussi tellement le farm est imbuvable et long... Le rafiot est moins bon à jouer en Random qu'un Thunderer que tu choppes pour une poignée de charbon. J'ai pris très cher avec, mon pire WR/PR de tous les tier X

    J'ai demandé au service client s'il n'y avait pas moyen de faire un échange... pour un vieux client de cinq ans qui a fait la bêta. La réponse en gros : va te faire foutre, t'avais qu'à faire gaffe.

    Bon, voilà qui clôt définitivement mes contributions financières à la Biélorussie.
    J'ai une conception de l'industrie de service un peu trop old school pour ces gens là.
    Publié le 7 nov. 2020 à 13:21, modifié le 7 nov. 2020 à 19:38
  • 3 nov. 2020
    J'ai énormément apprécié Star Wars Galaxy of Heroes, j'y ai passé un nombre d'heures incroyables.
    Le fait est qu'il faut bien identifier deux périodes, très différentes dans leur approche :
    - Celle de mes débuts de la fin 2016 jusqu'à la mi 2018 ;
    - La période actuelle courant de l'été 2018 à nos jours.
    La faute à un changement de game director, et un changement notable dans la politique de monétisation du jeu.

    Commun aux deux périodes :
    Un jeu riche et très complet. Beaucoup de petits détails mécaniques et de subtilités à comprendre pour maîtriser le gameplay.
    D'un premier abord presque simpliste, il est en fait très riche, et tout au long du "leveling" qui prend plusieurs mois tout de même, on découvre beaucoup de modes de jeu, attractifs, variés et vraiment sympa. 
    Graphiquement jolie, la collection de personnages proposés est immense. Au début, on peut avoir le sentiment qu'on ne débloque rien avant des mois, c'est sans compter qu'à partir d'un certain moment, les personnages se débloquent vraiment vite en les collectionnant depuis plusieurs modes de jeu.

    Phase 1 :
    On s'y éclatait à proprement parler, malgré une monétisation intense (F2P) : l'astuce, la sociabilisation (guilde, chat d'arène, etc.) et la pugnacité pouvaient remplacer le porte-monnaie sans problème.
    Cela rendait le jeu encore plus passionnant (et le jeu m'a fait découvrir Discord ) .

    Phase 2 :
    Un parfum de déclin, peut-être dans les téléchargements, mais surtout de direction financière. Le jeu a intensifié le besoin de passer à la caisse à coup de centaines d'euros pour rester compétitif, prenant exemple sur ses concurrents plus récemment sortis, donnant une (fausse ? ) impression de fin précipitée. Drôle de choix. On parle quand même d'un jeu, où même en investissant 100 euros par mois, on ne pourrait plus rester compétitif (comprendre : arène, débloquer les nouveaux personnages, etc.) . Je ne parle pas du G13 indispensable dans tous les modes de jeu, ou les prérequis en puissance fixes pour entrer dans les events, a contrario de la "phase 1".
    Un équilibrage totalement secondaire, rendant encore plus obsolète 99 % des 150 personnages proposés. Dommage !

    D'une note de 9 sur 10 pendant les deux premières années, le jeu mérite difficilement plus que la moyenne aujourd'hui, vu que la diversité a disparu dans tous les modes de jeu, la monétisation est devenue elle aussi trop intense et grossière pour être supportable.
    Publié le 3 nov. 2020 à 15:54, modifié le 3 nov. 2020 à 15:57
  • 3 nov. 2020
    Quel jeu ! BattleTech fait maintenant partie de mes favoris.
    J'ai eu du mal à m'y mettre, un petit peu rebuté par le tour par tour, très lent de mes premières missions.
    Le pli est vite pris, ce n'est pas un jeu d'action frénétique, mais de placement, d'observation, et d'optimisation.
    Le rythme est lent, c'est certain, les tours adverses sont parfois longs, et j'ai l'impression de me retrouver devant un CIV5 en fin de partie.
    On peut accélérer les animations via l'écran de configuration - l'option a été une découverte capitale pour mon appréciation du jeu.

    La campagne solo est excellente. L'histoire est sympathique, et nous plonge comme il faut dans le lore de Battletech.
    Les graphismes sont chouettes sans être fous. Cependant les robots sont remplis de détails, très bien modélisés, et il y a toujours un petit détail sur le terrain avec effet graphique très agréable.
    Je recommande fortement, passé des premières heures compliquées, pour réussir à comprendre toutes les subtilités des armes, et des indications de l'écran, on prend son pied !
    J'étais très familier des jeux MechWarrior en temps réel (MW2, MW4, MWO, MW5) , cela aide à jouer, mais même avec ces connaissances, cela a été dur dur au début.

    La courbe d'apprentissage vient avec la montée en difficulté du jeu, le sentiment est excellent, les deux se compensent bien.

    Un jeu mature, créé par des passionnés, avec plein de choses et de subtilités à maîtriser, comme dans le bon vieux temps. La prise en main vient vite cependant.
    Je suis comblé, c'est pile le genre de jeux que j'adore maintenant que j'entre tranquillement dans la quarantaine   (j'ai de plus en plus de mal à apprécier les FPS, pourtant mes premières amours) .
  • 20 oct. 2020
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Après avoir testé l'Alpha sur PlayStation puis la bêta sur PC, mon verdict est simple : très, très déçu de ce nouvel opus.

    LES MOINS :

    * Un graphisme à l'ancienne ;
    * Une impression de lourdeur sur les sprintes (ça n'avance pas) ;
    * Une maniabilité au ralenti (il suffit de jouer sur la bêta de Call of Duty Cold War quelques temps puis revenir sur la version précèdente pour voir le massacre de cette nouvelle version) ;
    * Une ergonomie des menus complètement différente ;
    * Tirer sous l'eau ! Quelle idée !

    LES PLUS :

    * Les nouvelles Maps (surtout sur l'eau) ;
    * L'identité sonore des armes est remarquable ;
    * Une ambiance sonore (ambiance, musque au top) ;
    * Les séries d'éliminations ;
    * Un paquet d'options qui ne sont plus possibles (ouvrir les portes, prendre appui sur un mur pour tirer...) .

    Une belle impression d'avoir fait un énorme pas en arrière dans le monde cruel du jeu vidéo. Maintenant, une fois prise l'habitude des lenteurs de maniabilité sur Call Of Duty Cold war, il vous sera impossible de revenir sur Call of Duty: Modern Warfare tellement la sensibilité est différente.

    Bilan général : je ne suis plus fan du tout et je regrette ma précommande mais promis, je ne me ferai pas avoir deux fois.
    Publié le 20 oct. 2020 à 15:11, modifié le 20 oct. 2020 à 15:15
  • 4 oct. 2020
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Par Arkhana
    Alors là on bat le top. Je n'ai même pas fait cinq minutes de jeu, je crée mon perso, je passe le début et je me rends dans la boutique voir les vêtements (ouai j'aime avoir un perso stylé mdr) et là je me fais déco de force ! Je reçois un mail de bannissement définitif pour imitation d'identité ! Mais MDRRR, c'est quoi ce jeu, j'ai pris le pseudo Arkhana que j'utilise dans tous les jeux et apparemment un admin a trouvé qu'il ressemblait à un pseudo d'un GM/GS. Si on ne peut plus choisir un pseudo où va le jeu ? S'il est marqué "disponible", c'est que je peux le prendre, non ? Du coup, j'ai transmis un mail de réclamation avec en objet "Bannissement abusif" car c'est vraiment le cas, et là on me répond par mail que je suis bannis et on me transmet les CGU, mais faites votre travail ! Et arrêtez de mettre des gamins de 10-15 ans en GM/GS s'ils font du bannissement abusif juste pour un ego de pseudo alors que nous, on n'a aucun moyen de le savoir. À la rigueur, on m'aurait donné le choix de changer de pseudo, mais là kedal.

    Bref, un jeu très mal géré et qui ne porte aucune attention à ses joueurs ! (PS : ce sont les joueurs qui font vivre le jeu, ne l'oubliez pas) .
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 22 sept. 2020
    Par Namphar
    Ayant joué environ 10k batailles de 2013 à 2016, j'avais apprécié ce jeu pour ses dimensions tactiques, stratégiques et son gameplay apportant de la diversité aux fps classiques (Counter-Strike et autres) , le tout dans un jeu f2p correct.

    Finalement j'ai repris le jeu depuis quelques semaines avec 1k batailles au compteur.
    Premier constat : meilleurs graphismes, plus grande variété de cartes et plusieurs modes batailles apportant de la diversité appréciable. Sans compter de nombreux nouveaux tanks.
    Deuxième constat : Les obus gold et compte premium ont toujours apporté du déséquilibre, mais leur impact restait limité, les tanks gold n'étant généralement qu'une copie du tank d'origine. Aujourd'hui les comptes premiums sont quasi-indispensables, mais également les obus gold, consommables prenium, équipements premium, et que dire des récents tanks premiums aux caractéristiques quasi-absurdes par rapport aux tanks standards.
    Constat amer pour ma part : sorts ta carte bleue ou va jouer à autre chose. Je prends la seconde option.
  • 17 sept. 2020
    Ne pas chercher les points faibles d'un blindage, ça ne sert à rien : si vous venez de cracher un maximum de monnaie, votre succès est assuré pendant un certain temps.
    Si vous ne payez pas vos tanks, le curseur est sur "épave roulante", vous vous faites défoncer, votre tank n'avance plus, il vous faut trente obus perforants de dos pour égratigner les blindages. Vos tirs partent n'importe où, les compétences virent à zéro.
    Les réglages ne servent à rien il n'y aucune intelligence dans la pixellisation des points faibles, il n'y a aucun point de structure, c'est du bidon !  
    Plus vous payez, plus ça explose, rien à voir avec vos talents, ne rêvez pas ! La preuve en plus est que la qualité des images a augmenté certes, au détriment de la qualité de gestion des logiciels et serveurs qui ne pourraient pas gérer l'efficacité réelle des tirs en un milliardième de seconde, sur un jeu en ligne qui plus est.

    CQFD !

    Ce jeu devrait être interdit car on vous dit que vous pouvez régler votre tank à votre convenance avec un peu d'argent, mais cela ne dure pas et votre tank se met à ramer sur tous les plans, [...].
    Le bouquet, c'est de tirer cinq obus perforants à bout portant sur le premium SKORPION sans égratignure.
    Ce jeu est un fake, je recommande d'attendre un jeu équivalent en Europe car la Biélorussie est en marge de la législation européenne.
  • 15 sept. 2020
    0 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Bresse
    N'INSTALLEZ PAS CE JEU POURRI.

    Ce jeu était super pendant deux ans, quelques chars premium (payants) mais le niveau restait équilibré. Avec le temps c'est devenu une usine à fric et c'est de pire en pire. Les chars non premium pas trop mauvais sont modifiés pour ne plus faire le poids face aux chars premiums (payants) . Exemple, l'ARL 40 avec son canon de 105, un plaisir et un jour, plus de 105 mais un 90 bien nul, bilan un char lent, mal blindé avec un canon nul = on ne le joue plus.
    Aujourd'hui, quelque soit le niveau, on tombe sur des chars payants qui vous écrasent et que vous ne percerez pas. Le mode courant est de jouer contre des adversaires qui paient de deux niveaux supérieurs.
    En gros, vous attaquez un char avec un ouvre boîte et lui vous détruit au plus en deux coups au plus.
    En plus lorsque vous payez, vous pouvez jouer non seulement avec des chars beaucoup plus puissants mais en plus vous obtenez des améliorations que les autres n'ont pas.
    Si on a pas 100 euros à mettre chaque mois, ça devient du tir au pigeon.
    Pour ma part, je désinstalle sans regret.
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 11 sept. 2020
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    World of Tanks a été un très bon jeu, en 2010 et jusqu'en 2014. Là, depuis 2015 jusqu'à 2020, le jeu est brisé avec toutes les modifications et les tanks qui sont en papier, alors que les gens dépensent de l'argent réel. Trop de maps avec des murs invisibles, on ne peut même pas y aller avec un tank. Et il n'y a pas de jeu en équipe : tout le monde joue en solo. Dans le temps, entre 2010 et 2014, on jouait en équipe. En 2020, ce n'est plus le cas. Au niveau du gameplay, on pourra critiquer la balance trop mal équilibrée...
    Et le jeu n'est plus en français. Ils ont décidé de fermer la langue française, comme ça (2020-09-10) . Voici le message de WoT :

    Thank you for contacting Wargaming NA support
    Unfortunately, we are no longer supporting the French language in the NA region of the game and for this reason, it has been removed from the "Game settings" of the WGC.
    I sincerely apologize for this inconvenience and hope this does not detract from your World of Tanks experience.
    If you have more questions, please feel free to contact us again.
    Kind regards
    J'ai fait un ticket sur le jeu pour me faire rembourser. Je n'ai pas reçu mon remboursement. Et ils m'ont banni deux fois du jeu parce que je suis français. Alors attention à vous, n'allez pas jouer à ce jeu et vous plaindre.
    Publié le 11 sept. 2020 à 04:44, modifié le 11 sept. 2020 à 04:46
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 août 2020
    Ideo : Les Domaines Oubliés se déroule dans un univers d'heroic fantasy où coexistent cinq nations aux coutumes et traditions propres.

    Le jeu existe depuis plus de 16 ans. Il a subi de nombreuses évolutions toutes impulsées par les joueurs eux-même. Le caractère associatif du jeu permet une liberté qu'on ne retrouve nulle part ailleurs, ainsi que l'ambiance très particulière d'une communauté où tous se sentent concernés par le plaisir de jeu des autres joueurs. Car un joueur qui s'amuse, c'est un joueur qui propose du Rôle Play. Et c'est pour cette raison que nous jouons tous à Ideo.

    Le processus de création du personnage est exigeant et contrôlé par les maîtres du jeu, mais, une fois celui-ci validé, le personnage est maître de son destin, avec pour seules limites le respect de l'univers et des autres joueurs. Souhaitez-vous devenir un puissant seigneur de la guerre  ? Un archimage  ? Ou préférez-vous le destin simple d'un commerçant ou d'un ménestrel  ?

    Certains personnages finissent par diriger des nations. D'autres vivent une vie d'aventure en dehors des règles et des sentiers battus. Tous parviennent à trouver leur place au sein d'Ideo.
  • 21 août 2020
    Par Avatar de bosco bosco
    Point fort de Okord, le côté RP (Role Play / Jeu de Rôle) si on souhaite s'en donner les moyens sur les différents tchat et le forum. Le gameplay est facile à prendre en main grâce à un tutoriel très simple d'utilisation.

    La communauté est très présente, vous serez submergé de Dames et Seigneurs souhaitant vous aider à votre démarrage. Bien sûr, beaucoup avec une petite arrière pensée : faire de vous un vassal. Rien n'est gratuit dans ce bas monde. Mais si vous trouvez une Suzeraine ou un Suzerain digne de ce nom, vous progresserez du côté du RP. Les différentes factions font vivre la salle du trône, ainsi que les trois religions principale. Libre à vous de créer votre culte mineur, votre faction, de jouer seul et de monter sur le trône. Contrairement à ce qui est dit, on peut monter dans le classement. Alors, cela demande du temps, de l'énergie, de la diplomatie et la patience. Alors si vous aimez la stratégie, le RP, le moyen-âge, foncez.

    Ah, j'oubliais, c'est aussi un jeu 100 % indépendant et cela change dans ce monde infesté de boîtes plus ou moins sérieuses qui se lancent dans la création de jeux sur mobile.

    PS : les dernières mises à jour ont rendu le jeu "smartphone/tablette friendly".
  • 19 août 2020
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par BAKHA78
    Après avoir joué pendant plusieurs années à ce jeu, je ne savais pas qu'on pouvait tricher et que certains joueurs étaient privilégiés. Il existe plusieurs modes et ce mode de triche permet de donner des avantages aux joueurs. Cependant, WoT ne fait rien pour éviter que les joueurs puissent tricher et de mettre en place des mods qui leur donnent un peu plus d'avantages. Donc je trouve que World of Tanks est une arnaque et qu'il privilégie certaines nations plus que d'autres. Ce sont [...] et des manipulateurs, donc je trouve que ce jeu est complètement absurde, aussi j'aimerais dire aux jeunes de ne pas dépenser leur argent pour ce type de jeux car vous vous faites manipuler et sachez qu'il existe, et je le redis, des tricheurs sur ce jeu et que certaines nations sont privilégiées. Voilà ce que pense de ce jeu. Et l'équilibre des batailles est totalement truqué.


    World of Tanks est un jeu tout simplement décevant. Les mécaniques de jeu n'ont de cesse de pousser à l'achat de chars premium ainsi que de consommables inaccessibles aux communs des joueurs voulant progresser. Pour ce qui est du matchmaking, il est tout bonnement exécrable. Il est possible de se retrouver dans des parties de rangs bien supérieurs et de ne simplement pas pouvoir jouer (sauf si le joueur achète des chars sur la boutique ou équipe des obus dits golds, à un prix empêchant toute progression pour tout joueur n'ayant pas de compte premium) . Pour moi, ce jeu est et restera horriblement mauvais, malgré les nombreuses heures de jeu passées sur celui-ci.
    En conclusion, si vous comptez jouer à World of Tanks ou que vous y jouez (pauvre de vous) , déjà, gardez à l'esprit que le jeu promeut le "pay or die", ce qui le classe définitivement dans la catégorie des pay to win les plus infâmes...
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 13 août 2020
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    9/10

    OkordOkord

    Par Aokairu
    Okord est un jeu médiéval assez complet, mais aussi assez lent.

    Vous commencerez en tant que Chevalier jusqu'à devenir Roi (ce qui n'est pas impossible en quelques mois de jeu) , un système de puissance vous permet de n'attaquer et de ne vous faire attaquer (après votre protection débutant de 15j) que par des joueurs de votre niveau - vous pouvez être Marquis mais vous ne pourrez attaquer que des joueurs qui se situent en bas du tableau. Cela permet, contrairement à certains jeux, de ne pas vous faire attaquer par un joueur très puissant ou l'inverse.

    En parlant des attaques, vous pourrez combattre les PNJ en instantané, comme un peu le style Goodgame Empire (tu envoies tes troupes et tu attends le rapport) mais vous pourrez aussi combattre des Joueurs en combat Tour par Tour, vous combattrez sur une carte en essayant d'appliquer une stratégie contre un joueur qui réfléchit comme vous, à prévoir vos intentions.

    Pour cela, vous avez plusieurs unités qui sont toutes équilibrées. Vous pourrez ainsi avoir des archers, fantassins, cavaliers et j'en passe. Donc vous pourrez facilement combattre un joueur qui n'a pas les mêmes troupes que vous. Il n'y a pas de système d'expérience (vos troupes sont aussi puissante qu'un vieux joueurs) .

    Ce jeu mêle stratégie/gestion et diplomatie, vous pourrez vous impliquez dans le système RP du jeu et donc avoir des discussions avec un Roi dans son conseil privé ou être dans une tentative de coup d'état.

    Tous les styles de jeu sont disponibles comme Guerrier/Diplomate et même commerçant.

    J'espère vous revoir rapidement sur Okord !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 23 juil. 2020
    Par Albrolke
    Je joue à SMITE depuis sept ans, tous les jours ou presque, et les weekends de 10h à 23h. Je peux affirmer que c'est le jeu de ma vie sans aucun doute, j'ai joué à plein de MOBA, LoL, Dota2, Arena of Valor, etc., aucun d'eux ne m'a donné les sensations de Smite. Le jeu est excellent et bizarrement décrié, je vois beaucoup de gens le critiquer sans y avoir même joué une heure, ce qui me déçoit car le jeu mérite vraiment mieux que des préjugés.

    Le skill cap est élevé, tout comme un autre MOBA, la connaissance du jeu est primordial, et la vision de jeu tout aussi importante que sur les autres Moba. Les personnages sont classes, jouer des dieux quand même... Les skins quant à eux, à part certains vieux, sont excellents et font rougir ma CB, on ne va pas se le cacher.
    Je le conseille à tous mes amis et pour la plupart, ils finissent comme moi, à y jouer nuit et jour sans pause. Rien que ce mois (celui où j'écris ce message) , j'en ai ramené trois, et avec deux d'entre eux, on y joue ensemble h24, je ne pourrai que conseiller le jeu qui pour moi mérite autant que LoL ou Dota.
  • 14 juil. 2020
    1 personne sur 3 a trouvé cette critique utile.
    Je vais tenter de faire précis, on trouve sur Internet de nombreuses critiques négatives du jeu, voire rageuses et frisant carrément la théorie du complot par moment (si, si ! ) . J'ai 14 000 parties à mon actif en sept ans, une bonne expérience, j'ai un garage de 110 chars et j'ai aussi fait de grandes pauses dans ce jeu. Voici donc mes constatations :

    1- Wargaming est une entreprise, les accusations autour de l'argent sont illégitimes, une entreprise est là pour gagner de l'argent, ceux qui le nient sont ridicules, voire malhonnêtes,

    2- Un compte premium n'apporte que du confort, progression plus rapide, plus de ressources, ces comptes ne sont pas avantagés ou avec plus de chances de vaincre,

    3- Ceux qui ont de mauvaises statistiques n'ont pas compris le jeu, parfois même après 40 000 batailles, j'en croise souvent, voir le chapitre sur les rageux,

    4- le matchmaking ne prend pas en compte le niveau des joueurs, aussi, ou vous tombez avec les bons = victoire, ou vous tombez avec les moins bons = raclée, toutefois dans une certaine mesure, avec le bon char vous pouvez parfois peser sur la partie,

    5- le matchmaking est aussi mal pensé (jusqu'à + 2 niveaux) , il serait plus juste de jouer maximum en -1 +1,

    6- beaucoup de joueurs n'ont pas compris le concept de chars métas, il y a en effet des chars naturellement meilleurs que d'autres, et AUSSI que chacun d'entre nous a dans sa main... ou pas. Jouer un char méta dans son rang donne de plus grandes chances de gagner, pour comprendre, il est important de se pencher sur l'équipement, les équipages, les éléments des chars, dont le blindage, les munitions, la puissance des canons, le rechargement, etc.

    7- ces chars métas ne sont pas forcément des chars premiums, certains d'entre eux sont mêmes mauvais ou très mauvais !

    8- jouer à l'obus apcr n'apporte qu'une chance supplémentaire de percer les blindages, c'est un jeu normal très pratiqué par les joueurs plus anciens et jouant des chars premiums ou des chars de haut rang surtout à partir du rang VI et encore plus à partir du rang VIII, la vieille rancoeur contre les "obus golds" est tout à fait caduque, ce ne sont pas les débutants qui jouent avec ces obus.

    9- caduques et ridicules aussi les plaintes de joueurs de haut rang ne supportant pas... les artilleries, pourtant difficiles à jouer, apportant un score de WN8 inférieur à leurs chars lourds et moyens (raison pour laquelle ils ne les jouent pas...) , et qui blessent mortellement leurs égos ! En tenant compte du nombre de cartes presque impossibles à jouer en artillerie, notamment les cartes densément urbaines, trop petites ou ne laissant que de rares endroits pour se cacher et tirer, les artilleurs expérimentés savent donc que c'est un jeu peu aisé et demandant vraiment de la patience, bien moins rentable par ailleurs que le jeu d'élite mené par les joueurs geignards en question. Certains, comme un youtubeur francophone connu a même quitté le jeu pour ces raisons... pathétique !

    10- les plaintes d'arnaques ou de radinerie contre wargaming sont aussi très peu justifiées, en premier lieu la firme a toujours donné des cadeaux, petits chars au jour de l'An, petits cadeaux ou chars anniversaires pour votre ancienneté, même si vous n'avez pas investi un kopeck dans le jeu et organise des événements ou tous peuvent gagner un quelque chose très régulièrement,

    11- des joueurs rageux nombreux traînent sur le net pour exprimer leur frustration, il est drôle et parfois même triste de voir que certains qui ont investi beaucoup d'argent dans le jeu, parfois sans le dévoiler, se plaignent de ne pouvoir gagner plus de batailles ou de ne pouvoir élever leur niveau. [...], si payer à WOT avait été le moyen de gagner à coup sûr, nous aurions beaucoup plus de joueurs au WN8 supérieurs à 1 500 ou 2 000. En réalité ces joueurs sont sur le serveur Europe, environ 8 % du total général de tous les comptes jamais créés, 15 % si l'on ajoute les joueurs classés bons... C'est comme dans tout, vous avez des joueurs d'exception, c'est ainsi, doué pour cela, et la masse des autres, dans toutes les disciplines, sports ou jeux, on observe cette tendance, l'argent lui ne vous fera pas mieux jouer !

    12- la communauté est le plus gros point faible du jeu World of Tanks, constituée de joueurs de pays de l'Europe de l'Ouest ou Centrale, d'enfants de 8 ou 9 ans, à des vieux briscards de 60 ans. On y trouve un anti fairplay très fort, qui a été encouragé même par Wargaming par certaines facettes (en permettant pendant des années des alliés à se tirer dessus et à s'endommager par exemple) , WOT est un jeu de consommation rapide, vous y trouverez des comportements qui vont avec : "pousse toi de là que je m'y mette", "pousse toi de là je passe", "tu m'as volé mon kill ! " comme si dans une équipe de football, un joueur de l'équipe allait pleurer voire mettre une claque à son coéquipier qui lui aurait "volé son but". On peut recevoir aussi de nombreuses insultes, un certain racisme et antisémitisme est l'adage de certains membres de la communauté, vous pouvez recevoir des messages affreux, des insultes, sur comment vous allez être tué dans la vraie vie, comment vous allez brûler dans un four, sans parler d'une francophobie non négligeable de la part de joueurs venus de Pologne et de Tchéquie, avec tout son lot d'insultes ou propos dégradants sur la France et les Français, d'une propagande qui les déshonore il est vrai issue et née après notre abandon de ces pays dans les prémices de la Seconde Guerre mondiale (accords de Munich 1938, l'arme au pied au presque de la Drôle de guerre 1939) ,

    13- vous l'aurez compris, Wargaming donc est une entreprise, elle n'a pas les moyens de faire la police entre les joueurs, aussi la fonction plainte est-elle là juste pour soulager vos états d'âmes. Elle est de toute façon utilisée par des milliers de joueurs à mauvais escient : vous signalant comme bot parce que vous avez mal joué, comme antisportif parce que vous l'avez tué, ou parce que vous avez descendu un ennemi avant lui... Totalement ingérable, la solution existe toutefois dans des outils de paramètres : je conseille 1- désactivez le chat des alliés en bataille, 2- désactivez la fonction recevoir des messages de joueurs qui ne sont pas dans votre liste d'amis. Reste toutefois la possibilité de tirer sur les alliés sans dommage, fonction qui incite encore des "hurluberlus" à vous tirer dessus en début de bataille, que Wargaming devrait retirer, ou encore la possibilité de pousser des alliés, la moindre de ses actions appuyées, entraînant la perte d'un allié dans une bataille devrait être accompagné d'un bannissement progressif dans le jeu, mais sévère, 1 jour de bannissement, 15 jours, 1 mois, suppression du compte au 4e méfait. Ceci en terminerait définitivement avec l'antijeu.

    14- la triche, mods et multicomptes, tout cela était interdit dans les versions précédentes, aujourd'hui pour des raisons commerciales, mods et multicomptes ont été validés, mais les mods sont une façon de tricher... et pas des moindres, informations complémentaires, chars détruits qui deviennent bien visibles et blancs, végétation qui disparaît, informations des positions et déplacements, vision des déplacements, aide au tir et aide à toucher un char ennemi, et j'en passe. Venus de Russie, royaume des pirates, puis de Pologne et des pays de l'Est, beaucoup de joueurs usent de mods de triches, particulièrement dans les hauts rangs, à partir des rangs VIII surtout. Il faut se dire une chose, si vous avez des résultats normaux, votre niveau est bien supérieur, puisque vous affrontez des gens qui sont assistés... vous êtes donc dans le vrai et bien mieux entraînés en réalité ! Combien sont-ils ? En Russie des milliers et des milliers, dans les pays de l'Est aussi, difficile à dire le pourcentage total des joueurs, 50 % avec des mods autorisés ? 5 ou 10 % avec des mods de triche éhontée ?

    15- la course à l'échalote : c'est de faire croire aux joueurs, et c'est là l'intérêt du business plan de Wargaming que le nec plus ultra... c'est les rangs VIII, IX ou X : pour ce faire vous pourrez alors acheter des chars premiums très nombreux, 87 des 131 chars de rang VIII sont des premiums, à des prix  importants, 40, 50, 60 euros ! Mais aussi pour progresser, d'autres mettront la carte bleue à chauffer dans le fourneau, c'est un choix bien sûr rentable mais en réalité peu payant dans le jeu : 1- jeu avec les meilleurs joueurs, vous serez plus dépendants et servirez de chair à canons et de lapins dans beaucoup de parties, 2- plus de tricheurs, 3- chars moins rentables, 4- plus de joueurs jouant à l'apcr vous poussant à le faire aussi, donc à être encore moins rentable au niveau de la gestion des ressources de votre compte, 5- illusion du "j'ai un gros char, j'suis meilleur", 6- illusion du "j'ai le plus gros, j'suis fier", mais sans savoir en réalité se servir correctement de l'engin, 7- flatter votre égo de votre appartenance à une élite, il s'agit d'un jeu virtuel, redescendez sur terre !

    16- en réalité donc, il faut trouver vos chars, que vous avez en main, votre style et votre rang, votre niveau maximum potentiel et vous y tenir pour avoir des résultats dans ce jeu ! Quel est le niveau acceptable ? visez 50 % de victoire, une victoire pour une défaite, c'est honorable, en deçà quel intérêt ?

    17- Wargaming massacre des chars non premiums... à des fins commerciales essentiellement, ainsi sont devenus des chars minables les fameux KV 1S, Covenanter, Cruiser II, S35 CA, T 18 et tant d'autres ! Sachez donc savoir passer l'éponge pour découvrir les nouveaux chars métas du jeu, ils ne sont pas toujours premiums !

    18- WOT est un jeu non historique ou des chars de toutes les nations, affrontent d'autres chars de toutes les nations, sans logique.

    19- les fondateurs du jeu sont Biélorusses et Russes, certains chars soviétiques sont connus pour être meilleurs et d'autres au contraire désavantagés qui dominaient pourtant leur sujet à leurs époques historiques... Peu ou pas de chars historiques sont des chars métas dans ce jeu, ou beaucoup de chars imaginaires, prototypes ou marginaux sont représentés largement dans le jeu.

    20- Cette absence de l'histoire dans le jeu amène aussi d'autres défauts, arbres technologiques incomplets, incohérents (au niveau des rangs) , un découpage en chronologie historique aurait été intéressant, plus intéressant avec un panel plus large de rang, du 0, époque de la Première Guerre mondiale au rang 12 époque de la fin de la Guerre Froide par exemple.

    21- Les clans n'apportent en réalité que peu d'interactions intéressantes du fait d'un jeu essentiellement solitaire, mais les pelotons ont leur intérêt, la dimension des clans est ce qui a été le plus mal géré par Wargaming dans le jeu.

    22- la maturité du jeu rend aussi le côté marketing événementiel trop dispersé, trop d'événements, trop de directions, mais des évolutions constantes qui sont aussi un point fort, la firme, même en prenant de mauvaises décisions, reste au moins en mouvement.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes