Le projet Titan de Blizzard : « deux jeux en parallèle qui n'ont jamais fonctionné ensemble »

À Barcelone, Mike Morhaime doit recevoir le Honor Award 2019 pour l'ensemble de sa carrière chez Blizzard. Il en profite pour revenir sur (les raisons de) l'abandon du projet Titan de Blizzard, qui deviendra ensuite Overwatch. 

MikeMorhaime-Blizzard.jpg

Mike Morhaime est resté à la tête de Blizzard pendant 27 ans, avant de quitter ses fonctions de président en fin d’année dernière – suivi de six mois de transition avec son successeur J Allen Brack. À l’occasion du GameLab qui se tient actuellement à Barcelone, Mike Morhaime doit recevoir le Honor Award 2019, récompensant l’ensemble de sa carrière, et pour l’occasion, dans le cadre d’un jeu de questions / réponses, l’ancien président est notamment revenu sur l’abandon du Project Titan – et dont les bons mots sont rapportés par VG247. On le sait, le jeu devait être le prochain « MMO next-gen » de Blizzard et succéder à World of Warcraft, avant que son développement ne soit abandonné et son contenu recyclé pour poser les bases d’Overwatch.

Mike Morhaime : Nous avons toujours essayé de faire en sorte de ne pas annoncer les jeux que nous n’étions pas prêts à annoncer, ou dont on doutait qu’ils sortiraient un jour. Titan a été une exception, dans la mesure où on le voyait comme notre projet de « prochaine génération », une sorte de suite à World of Warcraft. Nous avons réuni nombre de nos développeurs senior sur ce projet. Et je crois que notre incapacité à contrôler l’envergure du projet a été notre principal échec. C’était un projet vraiment très ambitieux.

On comprend peut-être cette ambition au regard de l’histoire de Blizzard : en son temps, World of Warcraft avait déjà explosé les prévisions du studio en terme de temps de développement et de budget. Mais avec WoW, l’ambition avait payé et on connait le succès commercial du MMORPG. Titan devait être un MMO à abonnement et prendre la suite de World of Warcraft, en immergeant cette fois les joueurs dans un univers reposant sur des mythes historiques et devait intégrer des mécaniques de voyages dans le temps. Une approche complexe, dont le studio n’a manifestement pas su totalement se dépêtrer.

C’était un univers inédit, et ce devait être notre MMO next-gen. Il intégrait toutes sortes de choses, des modes différents, et avons peu ou prou conçu deux jeux en parallèle, en même temps. Mais ils n’ont jamais vraiment fonctionné ensemble.
690653.png

Selon Mike Morhaime, les années de développement ont en outre engendré des difficultés techniques : le moteur interne du jeu commençait à montrer des signes d’obsolescence avant même que le jeu ne soit officiellement annoncé. Le studio était donc confronté à un choix : prendre le temps d’améliorer la technologie de Titan ou renoncer et se focaliser sur autre chose. Mike Morhaime le précise :

(...) À un moment, l’équipe est venu nous voir pour nous expliquer le moteur n’était pas suffisamment efficace pour ce dont ils avaient besoin, mais parallèlement l’équipe avait grossi à un point tel qu’il aurait été difficile de retravailler sur le moteur et de trouver une occupation à l’ensemble des membres de l’équipe travaillant sur autre chose que le moteur. Donc ils envisageaient de prendre le temps de refaire la technologie et les outils de conception, afin d’être plus productif plus tard, lors de la production de contenu du jeu.
En lieu et place, nous leur avons demandé de prendre quelques mois pour réfléchir à quelques idées qui permettraient d’aller de l’avant. De proposer quelques nouvelles idées sur ce qu’ils aimeraient faire et pourraient faire dans l’hypothèse où il faudrait commencer quelque chose de nouveau maintenant. Ils ont donc pris environ deux mois, et sont revenue avec plusieurs idées différentes, et l’une de ces idées étaient Overwatch. L’équipe était très enthousiaste quant à cette idée et finalement, comme vous le savez évidemment, nous avons décidé d’avancer et de faire Overwatch. »

On connait la suite et le succès commercial d’Overwatch – au prix donc du sacrifice de Titan (comme environ la moitié des projets envisagés par Blizzard, qui ne voient jamais le jour).
Mais au-delà de l’anecdote, on peut se demander si l’histoire se déroulerait de la même façon aujourd’hui, à l’heure où le studio est soumis à une pression économique bien plus forte qu’il y a quelques années. Selon les indiscrétions d’anciens salariés de Blizzard, licenciés en début d’année, le studio serait en proie à une certaine tension et le moral des équipes ne serait pas au beau fixe : plusieurs projets auraient été abandonnés, mais pour refocaliser les équipes du studio sur Diablo 4 (qui pourrait trancher radicalement avec les opus précédents) et Overwatch 2 (davantage articulé autour d’un contenu narratif), perçus l’un et l’autre comme les projets qui devront permettre à Blizzard de retrouver un second souffle. Gageons que comme Overwatch après Titan, Diablo 4 et Overwatch 2 permettront au studio de rebondir.

Réactions (23)


  • En chargement...