Liste des jeux-vidéo : Bêta-test privé

Filtrer par catégorie :
Titre
Jeu indépendant mais inspiré de l'univers d'Archlord, Xenocide: Archlord Chronicle (Archlord X) se focalise sur un gameplay quasi exclusivement PvP mettant en scène les affrontements entre Orcs et Humains.
Arena of Kings est un MOBA jouable par navigateur, proposant aux joueurs de construire leurs équipes via un large choix de classes et de compétences et de s'affronter via un système de matchmaking.
Arpiel est présenté comme un MMO de combat isométrique, mettant en scène une série de combattants (aux allures d'animaux et ayant des capacités spécifiques) luttant pour sauver le monde de l'avancée des ténèbres.
Ascent: Infinite Realm (anciennement le Project W) est présenté comme un MMORPG d'action "next-gen", développé par le studio coréen Bluehole (à qui l'on doit déjà TERA). Son équipe de développement est composé de membres ayant fait leurs armes sur Aion, Tera ou encore ArcheAge.
Présenté comme un MOBA, Battle of Kingdoms: The Turbulent War oppose trois factions (les trois royaumes de la Chine médiévale) dans des affrontements stratégiques en équipe.
En plus d’un gameplay à base de tournois de volley-ball (réaliste ou fantasy), Beach Volleyball Online se veut aussi un monde virtuel social avec ses clubs et boites de nuit pour faire des rencontres.
En développement depuis 2006 au sein des studios de SonoV, Berkanix mêle fantasy et science-fiction dans un MMORPG sans classe (la classe du personnage dépend de équipement qu'il porte).
Présenté comme un MMO géolocalisé jouable sur navigateur et plateformes mobiles, Besyde invite le joueur à interagir avec le monde parallèle d'Eora pour protéger des arbres de vie...
Bless Unleashed est un MMORPG d'action développé par le studio Round8 (sur la base de la licence du groupe Neowiz) et édité par Bandai-Namco, distribué exclusivement sur Xbox One.
Présenté comme un MMORPG en 2D Side-scrolling, Bloody Hunter se veut un MMO d'action frénétique, plongeant le joueur dans un univers (presque) contemporain, infesté de monstres.
Présenté comme un monde virtuel, les « visiteurs » de Blue Mars sont invités à découvrir la planète Mars, terraformée pour en faire un lieu idéal de villégiature. Tourisme et loisirs (golf, sports automobiles) virtuels sont au rendez-vous.
Développé par Infinity Ward, Call of Duty : Modern Warfare est un simili-reboot de la saga, qui se cherche un ton plus mature et plus réaliste que ses prédécesseurs. Promettant une campagne solo à l'ambiance particulièrement soignée, les développeurs disent chercher une vision différente de la guerre moderne, alors que les conflits mondiaux ont beaucoup évolué depuis le premier Modern Warfare en 2007.
Présenté comme un MMORPG mêlant jeu de cartes à collectionner et jeu de rôle, Camon Hero repose autant sur la progression du personnage que sur la stratégie des combats (à base de deck à composer).
Chaos est un jeu de rôle heroic-fantasy qui vous plonge dans une guerre épique pour la survie de la Silmerie et des dieux eux-mêmes. Seul, ou accompagné de frères d'armes, vous devrez combattre jusque dans les profondeurs d'obscurs donjons.
Présenté comme un jeu de mécha, City Transformer Online pace le joueur dans la peau d'un pilote de mécha capable de se changer tour à tour en véhicule de transport ou robot de combat dans un environnement urbain.
Jeu autonome mais décliné de la licence Allods, Cloud Pirates prend la forme d'un MMO de combats aériens d'envergure reposant sur les affrontements stratégiques de navires volants, qui auront été préalablement équipés et personnalisés.
Est-il encore besoin de présenter Counter-Strike ? Ce FPS parmi les plus populaires de la planète se décline en mode massivement multijoueur avec « Counter-Strike Online » né d'un accord entre Nexon et Valve.
Adapté de la licence Darkeden (le MMO PC lancé en 2002 en Corée), Dark Eden M reprend la thématique de son prédécesseur (une lutte opposant vampires et chasseurs de vampires), mais cette fois distribué sur plateformes mobiles.
Dans un univers (très) librement inspiré de l'Europe médiévale du saint empire romain, DK Online (pour Dragon Knights Online) s'appuie notamment sur les luttes de pouvoirs politiques entre le Pape et l'Empereur.
Exploité par le groupe hongkongais Yuanjie Network Technology Limited via son portail Sala Game, Dragon II est présenté comme un MMO distribué sur navigateurs web, plaçant le joueur dans la peau d’un chevalier aspirant à acquérir des pouvoirs divins.
Présenté comme le successeur du premier Dragon Nest, Dragon Nest 2 entend reprendre les mécanismes de combat dynamiques du premier opus, mais destinés aux plateformes mobiles.
Présenté comme un jeu de stratégie, Dropzone repose sur des duels stratégiques opposant deux joueurs, qui contrôlent chacun trois unités surarmées (des cuirassiers pilotés par des personnages aux capacités spécifiques). Les affrontements se veulent compétitifs au cours de match de quinze minutes chacun.
Dans un lointain futur, l'humanité s'est donnée les moyens de s'assurer prospérité et immortalité... mais au prix d'une liberté sacrifiée à un gouvernement tout puissant. Il faudra protéger l'ordre ou rejoindre la rébellion.
Présenté comme un MMORTS, Elements of War Online imagine un univers dans lequel la Russie tenterait d'envahir les États-Unis. Les deux grandes puissances de la guerre froide s'engagent alors dans un conflit armé et ouvert.
Escape from Tarkov est un hardcore shooter développé par le studio russe Battlestate Games, qui mise notamment sur le réalisme.

À propos de cette liste


Cette liste recense tous les jeux-vidéo de notre encyclopédie collaborative.

Vous pouvez y créer de nouveaux articles et corriger les informations éronnées grâce au bouton "Modifier cet article" en haut à droite de chaque article.