Warframe prend de la hauteur avec le projet Railjack

Dans la foulée de l'extension Fortuna (attendue en fin d'année), Warframe étendra ensuite son contenu vers l'espace, avec la mise à jour Codename: Railjack reposant sur des abordages et combats spatiaux.

On l'évoquait, ce weekend dans le cadre de la TennoCon 2018, les équipes du studio Digital Extremes dévoilaient l'avenir de Warframe : d'abord la prochaine extension du shooter, Fortuna, qui doit être déployée cette année et conduire les joueurs sur Venus, mais aussi ensuite le projet Railjack, une extension qui viendra plus tard et ajoute cette fois du contenu spatial à Warframe.
Dans le cadre de la mise à jour Fortuna, les joueurs pourront être confrontés à des bombardements orbitaux depuis l'espace par les vaisseaux de Nef Anyo. Avec l'extension Codename: Railjack (inspirée de Dark Sector, un précédent jeu en développement chez Digital Extremes et que le studio n'a jamais pu concrétiser), les joueurs pourront y riposter depuis l'espace.

Warframe prend de la hauteur avec le projet Railjack

L'extension Codename: Railjack invite principalement un petit groupe d'un à quatre joueurs à prendre les commandes d'une navette « inter-planaire » pour s'aventurer dans l'orbite basse de Venus et affronter les vaisseaux bombardiers qui pilonnent la surface de la planète.
Fort d'un gameplay PvE, l'extension Codename: Railjack repose sur un jeu d'équipe : un joueur pilote la navette et gère notamment l'affectation des ressources (il convient de répartir l'énergie du vaisseau entre les propulseurs qui déterminent la vitesse de déplacement de la navette, l'armement qui fixe ses capacités offensives et le bouclier dont dépendent ses défenses). Parallèlement, les autres joueurs pourront prendre le contrôle des tourelles d'armements pour affronter les escadrilles ennemies, mais aussi assurer la protection de la navette elle-même puisqu'elle peut faire l'objet d'intrusions par les troupes adverses -- il faudra les repousser.
À l'inverse, les joueurs peuvent aussi lancer des abordages contre les vaisseaux de Nef Anyo : le pilote devra s'approcher suffisamment du vaisseau ennemi avant que d'autres membres d'équipage ne s'élancent vers l'adversaire avec une aile (Archwing), pour affronter les troupes se trouvant à son bord et tenter de saboter son équipement. Les membres du groupe devront néanmoins évoluer de concert et de conserve : depuis la navette, un joueur peut hacker le vaisseau ennemi par exemple pour débloquer des portes permettant à son comparse de progresser à bord du vaisseau ennemi, jusqu'à saboter sa salle des machines. Le joueur aura alors juste le temps de s'exfiltrer et d'être récupéré par la navette avant que le vaisseau ennemi ne soit détruit.

Si ce nouveau mode de jeu prend le risque d'une certaine répétitivité, le studio précise qu'il s'accompagne d'un système de progression, comme le reste du jeu, avec la possibilité d'augmenter, améliorer ou modifier les capacités des personnages au gré des abordages.
À cette heure, on ignore encore quand Railjack a vocation à être déployé sur les serveurs live de Warframe, mais l'extension est attendue après Fortuna (elle-même attendue en fin d'année). On imagine donc que Railjack sera jouable dans le courant de l'année prochaine.

Merci à auldur pour le signalement.

Réactions (14)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Warframe ?

62 aiment, 10 pas.
Note moyenne : (73 évaluations | 1 critique)
7,0 / 10 - Bien

75 joliens y jouent, 118 y ont joué.