NCsoft repense sa culture d'entreprise et son organisation interne avec le « NC Village »

Voici quelques mois, NCsoft se disait en crise. Le géant sud-coréen se repense, fait évoluer sa culture d'entreprise pour s'ouvrir davantage et crée un NC Village pour mieux coordonner les bonnes idées de ses équipes. 

Depuis longtemps, NCsoft a la réputation d’être un groupe peu ouvert sur l’extérieur : le géant sud-coréen communiquait peu, parlait rarement du contenu de ses jeux en cours de développement, voire évitait de les bêta-tester avant de les lancer. Un positionnement de moins en moins apprécié par les joueurs sud-coréens (plus prompts à la critique), qui inquiétait les investisseurs (notamment suite à l’échec commercial de Blade and Soul II) et qui poussait Kim Taek-Jin s’en émouvoir publiquement – on se souvient qu’il y a quelques mois, le patron de NCsoft encourageait ses salariés à faire preuve de créativité et à partager leurs propositions d’amélioration. Manifestement, on commence à en voir les fruits.

NCing pour encourager la créativité

Le géant sud-coréen fait progressivement évoluer ses pratiques et entend développer une nouvelle culture d’entreprise qui répond au nom de code « NCing » (pour « NC Thing », les différentes « choses » de NCsoft). Concrètement, les salariés du groupe sont encouragés à expérimenter davantage, à faire preuve de créativité et à « essayer des choses différentes », même si ce n’est pas immédiatement « productif ».

Art Lab : La Chasse

Cette approche moins formel conduit le développeur à communiquer davantage : un blog officiel a par exemple été ressuscité (en coréen et en anglais puisque le groupe veut aussi s’ouvrir davantage vers l’international), où le studio évoque ses projets plus ouvertement. C’est ainsi que NCsoft a commencé à esquisser ses prochains jeux, de différents genres et ne reposant pas sur les licences historiques du groupe, mais aussi d’autres projets créatifs – comme un projet de film interactif.
Le groupe commence aussi à investir les réseaux sociaux, par exemple en publiant des vlogs sur YouTube dissertant sur les enjeux philosophiques des intelligences artificielles ou pour distribuer gratuitement certaines de ses réalisations, réutilisables par les créateurs amateurs ou professionnels. NCsoft communique aussi davantage les coulisses des activités de ses différents laboratoires – son département artistique ou celui dédié aux IA. De quoi lever un coin du voile et faire en sorte que le groupe soit un peu moins discret.

Quatre maisons dans un « NC Village »

Mais c’est manifestement surtout en interne que NCsoft évolue. Dans le cadre de longs entretiens accordés à la presse sud-coréen, NCsoft indique aussi travailler à modifier son approche du développement de jeux au sein d’une nouvelle structure baptisée « NC Village », créée en début d’année et confiée aux plus hauts cadres du groupe – et les MMORPG Throne and Liberty et le Project E doivent profiter de cette nouvelle méthode.

Project E

Concrètement, le NC Village doit chapeauter la création des nouvelles licences de NCsoft. Sa création part d’un constat formulé par Kim Taek-Jin : les « bonnes idées ne s’agrègent pas naturellement, elles ont tendance à se disperser comme des grains de sable dans le vent » et pour éviter qu’elles ne se perdent ou que les différents départements de NCsoft se dispersent, il a donc créé le « NC Village » dont la fonction est de coordonner les « bonnes idées » du groupe.

Ce NC Village est ainsi un « organe de production » qui compte pour l’instant quatre « maisons » ayant chacune un rôle à jouer : Art, Lightbox, Character et Brick.
La maison Character est ainsi dédiée à la création de personnage : ses équipes imaginent des héros emblématiques et définissent leur personnalité ; la maison Lightbox donne corps aux nouvelles licences à travers la narration et les notions de background d’univers ; la maison Art permet aux idées abstraites de prendre forme et d’être visualisées ; alors que la maison Brick planifie la conception de chaque élément et en fait des briques de contenu pouvant être utilisées dans un projet.

mpr_220317_17.jpg

Lorsqu’un concept émerge au sein du NC Village, ces différentes maisons ont vocation à travailler de concert : la maison Character peut imaginer un personnage, la maison Lightbox le doter d’une histoire au sein d’un monde cohérent, avant que l’ensemble soit matérialisé par l’équipe artistique et intégré concrètement à un projet – qui pourrait prendre la forme d’un jeu, mais aussi d’une série d’animation, d’un roman ou d’un film interactif, par exemple. Le studio souligne que le processus ne doit surtout pas être linéaire : l’idée de départ peut émaner de l’une ou l’autre maison, et les autres s’y greffent ensuite pour l’enrichir.
C’est manifestement ainsi que l’univers oriental du Projet E s’est concrétisé : des idées avaient été envisagées pour Throne and Liberty sans pouvoir être intégrées au projet ; elles ont donc été reprises par le NC Village jusqu’à donner naissance au Project E, un projet hybride dont on sait pas encore très bien comment il s’articulera avec Throne and Liberty mais qui dispose de sa propre cohérence au regard de la licence.

Seul l’avenir pourra dire sur quoi déboucheront les réflexions du NC Village, mais le groupe sud-coréen y voit le moyen de gagner en créativité, de mieux mobiliser ses équipes et d’y associer les joueurs bien plus tôt dans les processus de conception. On sera curieux de découvrir si ce NC Village perdurera dans le temps et les résultats concrets qui en émergeront peut-être dans les mois et années à venir.

Réactions (5)

Afficher sur le forum