Jugé trop chiche, le catalogue de lancement de Stadia est étoffé

La plateforme de cloud gaming Stadia devait être lancée demain avec un catalogue de douze jeux. Jugée trop chiche, cette offre est complétée de dix titres supplémentaires, dont un offert aux abonnés Pro (Samurai Showdown).

Stadia

Ce 19 novembre, Google doit lancer officiellement la première mouture de Stadia, sa plateforme de cloud gaming – disponible pour l’instant dans sa version « Pro » (accessible sur abonnement), en attendant le lancement de la version de base de la plateforme, accessible gratuitement. Et on l’évoquait récemment, initialement, la plateforme ne devait proposer à la vente que douze jeux. Si ce catalogue a vocation à s’étoffer rapidement, il était néanmoins jugé plutôt maigrelet par les joueurs, d’autant qu’il ne compte qu’une seule exclusivité (GYLT).

Sur les réseaux sociaux, Google répond à la critique en annonçant l’ajout de dix nouveaux jeux à cette offre initiale, en plus des douze annoncés initialement, pour un total de 22 titres. Le géant du web en publie la liste de ces nouveaux titres :

On le sait, Stadia est uniquement une offre de cloud gaming (une solution technique permettant de jouer à un jeu gourmand en terme de configuration requise sur un simple écran connecté, donc), mais à quelques exceptions près, la plateforme suppose d’acheter ses jeux à l’unité. L’offre « Pro » intègre néanmoins quelques copies de jeux jouables sur la plateforme : dans le lot, Google avait annoncé y avoir intégré une copie de Destiny 2, et aujourd’hui, le groupe y ajoute aussi une copie de Samurai Shodown. Le jeu de combat est donc automatiquement débloqué pour tous les abonnés de Stadia Pro.

Le cloud gaming sera sans doute l’un des gros enjeux de l’industrie du jeu au cours des mois et années à venir. Microsoft et Sony se positionnent de longue date sur le segment et les deux consoliers mettent en avant leur catalogue de jeux, incluant nombre de blockbusters plutôt attractifs (Sony propose déjà plus de 700 jeux sur le PS Now et Microsoft en promet des milliers sur sa plateforme xCloud). Si Google peut compter sur ses infrastructures techniques, le groupe devra manifestement aussi réussir à s’aligner en termes d’offres de jeux. Ces dix nouveaux jeux ajoutés sur Stadia ne sont vraisemblablement que les premiers d'une longue série.

Réactions (19)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Google, Inc. ?

7 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (11 évaluations)
4,8 / 10 - Moyen