Les joueurs d'American University d'Hearthstone finalement aussi sanctionnés par Blizzard

Le joueur hongkongais Blitzchung était sanctionné par Blizzard pour avoir soutenu les manifestants pro Hong-Kong, à l'inverse des joueurs américains tenant des propos similaires. Les trois joueurs américains sont finalement sanctionnés à leur tour par le studio.

On l’a noté, depuis quelques jours, Blizzard fait face à l’hostilité (parfois très virulente) de certains joueurs sur les réseaux sociaux : en marge des GrandMasters 2019 d’HearthStone, le joueur hongkongais Chung "Blitzchung" Ng Wai (qui participait au tournoi) profitait d’une interview spot-match pour apporter son soutien aux manifestations en cours à Hong Kong, contre la domination chinoise.
Le joueur était sévèrement sanctionné pour sa prise de position politique dans le cadre du tournois officiel, les réactions critiques contre Blizzard étaient très nombreuses (contestant que le développeur sacrifie la liberté d’expression du joueur au profit de ses relations commerciales avec la Chine) et une semaine plus tard, Blizzard sortait du silence pour confirmer l’infraction au règlement mais aussi alléger la sanction du joueur (le studio se basait sur un article sanctionnant les comportements toxiques en jeu).

American University

Pour autant, les joueurs se mobilisent sur les réseaux sociaux (la moindre annonce du studio est suivie d’appels au boycott) et dans le cadre d’autres compétitions d’Hearthstone, certains joueurs prenaient position également.
À mi-chemin entre la provocation et le soutien à Blitzchung, trois membres de l’équipe American University (Casey Chambers, Corwin Dark, et TJammer) profitaient du Collegiate Championship d’Hearthstone pour afficher des pancartes « Libérer Hong Kong, Boycott Blizzard ». Et leur geste n’entrainait aucune conséquence de la part du studio. Sur Reddit, Caser Chambers soulignait alors « l’hypocrisie de Blizzard dans la façon dont le studio traite les différentes régions du monde : ils sont hésitants à contester la liberté d’expression quand ça survient aux Etats-Unis, dans un stream en anglais, mais ils écrasent les moyens de subsistance de casters et de joueurs quand ils viennent de Hong Kong ou de Taiwan ». Et l’étudiant de poursuivre : « ça devrait dissiper cette idée que Blitzchung a été sanctionné pour avoir tenu des propos politiques dans le cadre d’Hearthstone, parce que notre message était clairement politique également et nous n’avons rien eu. Blitzchung a été sanctionné parce que la Chine surveillait ».

Si Blizzard était resté silencieux depuis quelques jours, le studio sort aujourd’hui de sa réserve et a finalement sanctionné les trois joueurs américains. Sur Twitter, Casey Chambers indique que l’équipe American University d’Hearthstone a également écopé de six mois de suspension de compétition (comme Blitzchung, suite à l’allégement de sa propre sanction). Et l’étudiant précise : « Bien que ça arrive tardivement, j’apprécie que tous les joueurs soient traités de la même manière et que personne ne soit au-dessus des règles ».

Reste à déterminer maintenant si ce second geste du studio (après l’allègement de la sanction de Blitzchung) contribuera à apaiser la grogne des joueurs.

Réactions (102)


Que pensez-vous de HearthStone ?

52 aiment, 33 pas.
Note moyenne : (87 évaluations | 5 critiques)
4,1 / 10 - Médiocre

208 joliens y jouent, 291 y ont joué.