Ajouter un article

Jeux vidéo de rôle massivement multijoueur (MMORPG)

Présenté comme un MMORPG intégrant toutes les composantes de gameplay traditionnelle, Dragon Eternity entend se distinguer en étant distribué à la fois sur navigateur Web et plateformes mobiles iOS et Android.
30 novembre 2011
- / 10 (3 notes)
Dévoilé à l'occasion du G-Star 2016 de Busan, Dragon Hound (anciennement le Project DH) est réalisé par le studio DevCAT qui signe déjà le premier Mabinogi ou Vindictus. Le projet est présenté comme un "MMO de chasse" (sur le modèle des Monster Hunter) et repose sur un gameplay laissant la part belle aux raids.
- / 10 (1 note)
Exploité par le groupe hongkongais Yuanjie Network Technology Limited via son portail Sala Game, Dragon II est présenté comme un MMO distribué sur navigateurs web, plaçant le joueur dans la peau d’un chevalier aspirant à acquérir des pouvoirs divins.
2,37 / 10 (10 notes)
Le paisible monde de Lagendia est tourmenté depuis l'empoisonnement de la déesse Altea. Plongée dans un profond sommeil, elle enjoint les héros de son royaume, en rêve, de la sauver.
4 mars 2010
7,22 / 10 (86 notes, 5 critiques)
Présenté comme le successeur du premier Dragon Nest, Dragon Nest 2 entend reprendre les mécanismes de combat dynamiques du premier opus, mais destinés aux plateformes mobiles.
30 novembre 2016
- / 10
Déclinaison sur plateformes mobiles iOS et Android du MMO d'action Dragon Nest sur PC, Dragon Nest Labyrinth entend miser sur les mêmes atouts que son aîné (de l'action frénétique et des donjons à explorer en petit groupe).
30 novembre 2013
- / 10 (3 notes)
Déclinaison jouable sur navigateurs web de la licence Dragon Nest, Dragon Nest Warrior reprend le gameplay d'action de la version PC mais la transpose dans un univers en 2D side-scrolling.
30 novembre 2013
- / 10 (1 note)
À mi-chemin entre le jeu multijoueur et le MMO, Dragon Quest X Online s'articule autour d'un gameplay de RPG (jouable en solo) mais plongeant le joueur dans un monde virtuel dans lequel il peut croiser ou non d'autres joueurs.
2 août 2012
7,35 / 10 (26 notes)
Signé par le studio Archosaur Games (pour Loong Entertainment), en coopération avec Epic Games, Dragon Raja est présenté comme un MMORPG mobile sandbox. Les joueurs sont immergés dans un monde contemporain (une mégalopole asiatique) servant de théâtre à une guerre entre Humains, Sang-mêlés et Dragons.
27 février 2020
6,00 / 10 (10 notes)
Développé en interne au sein du studio chinois NetEase, le projet Dragon Sword se veut un MMORPG d'envergure et affiche des ambitions mondiales.
30 novembre 2014
- / 10
Ce MMO est un jeu par navigateur. Vous y incarnez un guerrier, un mage ou un assassin. Le système de bots est intégré au jeu et ainsi vous pouvez continuer à progresser sans être connecté. Une boutique est fonctionnelle.
- / 10 (3 notes)
Production Capcom, Dragon's Dogma Online veut apporter une dimension en ligne à la série d'heroic fantasy.
31 août 2015
- / 10 (3 notes)
Dévoilé en octobre 2011, le MMORPG Dragon's Prophet (développé par Runewaker, le développeur de Runes of Magic) plonge le joueur dans un univers fantastique dans lequel le joueur élève et dresse des dragons combattant à ses côtés.
18 septembre 2013
4,95 / 10 (45 notes, 8 critiques)
Dragona
Dragona plonge le joueur dans un univers médiéval fantastique dans lequel les joueurs luttent contre l'engeance maléfique d'un sombre dragon. Pour y parvenir, ils peuvent ponctuellement adopter une forme draconique, puissante et évoluée.
3 janvier 2012
6,60 / 10 (11 notes)
DragonSoul Online est un projet amateur de JDRMM actuellement en cours de développement.
- / 10 (3 notes)
Déclinaison en ligne et multijoueur de la série de jeux Drakensang, Drakensang Online reprend les bases de l'Action RPG et invite le joueur à repousser les hordes de l'Autre Monde.
31 juillet 2011
4,81 / 10 (33 notes, 4 critiques)
Dream Drops plonge le joueur dans un univers librement inspiré des grands contes européens d'Alice au Pays des Merveilles à Pinocchio en passant par Blanche neige.
30 avril 2012
- / 10 (1 note)
DOMO (Dream of Mirror Online) est présenté comme un MMORPG gratuit, reposant principalement sur un solide système d'artisanat, le développement d'interactions sociales entre les joueurs ou encore de voler dans l'univers 3D du jeu.
30 novembre 2006
8,40 / 10 (103 notes, 6 critiques)
Présenté comme un MMORPG en 3D side-scrolling, Dreamland Online revendique un gameplay dynamique et des graphismes cartoon.
30 novembre 2009
- / 10 (1 note)
Dreamlords est présenté comme un MMORTS empreint de jeux de rôles dans lesquels le joueur fait évoluer son personnage (via le Web) et de jeux de stratégie où les joueurs s'affrontent dans des batailles très tactiques.
15 février 2007
6,38 / 10 (11 notes)
Signé par Media Molecule, Dreams est présenté comme un projet onirique, créatif et multijoueur : les joueurs façonnent leurs mondes (représentant leurs rêves) avant de les partager avec un ou plusieurs joueurs comme autant de niveaux créatifs dans lesquels s'immerger.
30 novembre 2015
- / 10 (2 notes)
Signé par le studio parisien Novaquark, Dual Universe se veut un MMO de science-fiction totalement ouvert et sandbox (sur un serveur unique), sans contenu autre que celui généré par l'interaction des joueurs, ayant vocation à rebâtir une civilisation.
30 novembre 2020
6,72 / 10 (70 notes)
Inspiré du premier opus imaginé par Peter Molyneux en 1997, Dungeon Keeper Online se veut la version MMO du célèbre jeu de stratégie. DKO est exploité uniquement en Asie.
8,12 / 10 (8 notes)
Dungeon Runners est un jeu de rôle en-ligne partiellement gratuit reposant essentiellement sur un système de quêtes complexes au coeur de donjons et s'adressant plus spécifiquement aux joueurs occasionnels.
24 mai 2007
6,65 / 10 (35 notes, 4 critiques)
Premier module proposé pour DDO, Dragon's Vault s'oriente principalement autour de l'ajout du premier dragon du jeu, un grand dragon rouge nommé Velah.
26 avril 2006
- / 10

À propos de cette liste


Cette liste recense les jeux vidéo de notre encyclopédie collaborative.

Vous pouvez y créer de nouveaux articles et corriger les informations éronnées grâce au bouton "Modifier cet article" en haut à droite de chaque article.