Critiques d'EcclesiasteMASTRO

  • 11 mars 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 11 ans.
    11 personnes sur 18 ont trouvé cette critique utile.
    Contrairement à bon nombre de critiques, je préfère vous donner mon avis de joueur ayant achevé le leveling.

    Il existe deux sortes de MMORPG : ceux dont l'intérêt est sur le cheminement (le leveling) et ceux dont l'intérêt est au endgame (donjon, chasse au stuff comme World of Warcraft ou tout commence au lv 70 ou 80).

    Runes of Magic fait partie de la seconde catégorie. Et c'est la le piège !

    Car oui, RoM est clairement au dessus des autres F2P. Oui il est vaste, oui il y a plein de quêtes, oui il y a moult classes a faire, oui les maisons et les châteaux de guilde sont là mais : NON le cash shop n'est pas facultatif. Soyons clairs la dessus.

    En effet, une fois le lvl Max atteint, la chasse au stuff est encore plus restrictive que dans WoW.

    Personnellement après 2 mois de pur enthousiasme (je lui aurais mis 9/10) je revois ma copie et j'ai fini par arrêter.

    Au niveau Max, deux choix possibles :
    Prenez la pilule rouge et jouez au moins (AU MOINS) 5 heures par jour et vous pourrez vous en tirer a moindre frais. Mais vous mettrez la main au porte monnaie a un moment ou un autre. Si vous comptez jouer plus de 8 heures par jour, vous pourrez ne pas payer : dans ce cas considérez que je note ce jeu 8/10.

    Prenez la pilule bleue et succombez aux offres commerciales abondantes. Vous serez super équipes pour les donjons. Si en plus vous jouez 8 heures par jour : vous serez un chef. Attendez vous cependant a payer bien plus cher qu'un MMO payant. Et c'est la tout le débat. Car Runes, aussi sympa soit il n'est certainement pas du niveau qualitatif de WoW qu'il copie pourtant allègrement.

    Si aucun de ces choix ne correspond a votre manière de jouer, fuyez ce jeu extrêmement chronophage ou cher.

    Ajoutez a cela un moteur poussif en raids (je descends sous les 5 fps avec ma radeon 4730 1go ddr5 et pentium IV 3ghz O_o pas facile pour healer)
    des classes déséquilibrées (mon conseil : faites un mage prêtre)
    le loot de bon stuff encore plus rare que dans tous les jeux (certains équipements en sont devenus fantasmagoriques)...

    En conclusion, à vous de bien savoir jusqu'où vous êtes prêts a aller car en dessous de 40 heures hebdos vous ne finirez jamais ce jeu sans une bonne cinquantaine d'euros.
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 sept. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 9 ans.
    4 personnes sur 4 ont trouvé cette critique utile.
    Dekaron est un MMO Hack'n Slash Free To Play coréen qui a été en partie coaché (mais non créé) par la société de "conseil de jeux" de David Perry. Il existe aux USA depuis l'été 2007 sous le nom de 2Moons. Dekaron intègre des Guildes françaises assez actives. Vous pouvez faire des micro transactions pour acheter certains objets avec votre argent, mais ce jeu a l'avantage d'être parfaitement jouable sans dépenser le moindre sou.

    Le principe très coréen de ce jeu est le hardcore levelling / Monster Bashing, en vue de créer un personnage surpuissant (jusqu'au lv 150) pour des batailles PVP épiques.
    Le jeu souffre des lacunes habituelles des MMO F2P : serveurs pas toujours stables, cassage de monstres non stop, peu de quêtes et quêtes inintéressantes (apporte tel objet, va tuer 50 insectes... ) , pvp agressif sur la plupart des zones ; mais Dekaron sait être particulièrement addictif, surtout pour les fans de Diablo.
    Les 6 classes de personnages sont bien fichues, certaines totalement inédites (la Segnale : seul healer et Sado-Maso de service qui est aussi nécromancienne et manieuse de fouets ; le Vicious Summoner qui se joue avec des sabres jumeaux hyper classes, ou le Bagi Warrior : Colossus de service).
    Les pouvoirs ne sont pas très nombreux au départ, mais les effets graphiques sont extraordinaires de pyrotechnicité et de design. L'ampleur des coups donnés accroit très largement la dynamique des combats. Dommage cependant que les classes ne soient pas toutes très équilibrées (on peut clairement rater un personnage si on ne prend pas les bonnes techniques au bon moment -On peut réinitialiser une fois gratuitement, après c'est payant).
    Les personnages sont aussi personnalisables que dans Diablo II (tout est dit) et les sets d'armures, bien que très limités, sont tout simplement magnifiques (passé le lv 100, votre personnage peut avoir des ailes ! )

    Les graphismes sont plutôt bons pour un jeu gratuit, mais oubliez toute idée d'exploration.
    Le jeu est aussi très violent et sanglant, il faut adhérer au style mature aux antipodes d'un Fiesta Online ou d'un Fly For Fun.

    Par contre aucune personnalisation des touches possible. Dommage car certains clics de souris ne donnent pas toujours le résultat escompté (en terme de déplacements).

    Mon avis :
    Ceux qui ressortent des MMORPG payants trouveront Dekaron d'un creux absolu (beaucoup pensent à tort que Dekaron/2Moons est un MMORPG... ) et ceux qui veulent de l'exploration, une immersion dans une histoire cohérente et de la personnalisation se tourneront vers Guild Wars.
    Cependant, les amateurs de Hack'n Slash qui veulent se marrer entre potes pour pas un rond sans prise de tête trouveront là le meilleur représentant des MMOs gratuits. Sans être un incontournable, Dekaron trouvera largement sa place pour des parties casual, le temps de se défouler. Mais l'envie de faire évoluer son personnage est diablement excitante et les heures s'enchainent vite.
    Jeu en anglais uniquement mais les dialogues, bien que très marrants et matures (insultes fréquentes) , sont totalement accessoires.
    Publié le 3 janv. 2009 à 19:39, modifié le 27 sept. 2011 à 17:53
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques