Le MMORPG Palia opte pour un modèle free-to-play et s'en explique

Le MMORPG communautaire Palia sera distribué en free-to-play, pour réunir autant de joueurs que possible dans l'univers de jeu. Pour se financer, le studio opte pour la vente de costumes strictement cosmétiques.

L’été dernier, le studio Singularity 6 annonçait le développement de Palia avec l’objectif d’en faire un MMORPG communautaire, reposant sur un gameplay reposant davantage sur les interactions entre les joueurs que sur le combat. Dans une note publiée sur le site officiel, le développeur précise ses choix en matière de modèle économique : Palia sera distribué en free-to-play.

Selon les équipes de Singularity 6, ce choix s’explique par l’ambition de Palia : réunir les joueurs, former des communautés, encourager les échanges. Dans un contexte de jeu fédérateur, le studio estime qu’il convient de faire tomber les barrières et notamment financières. On pourra donc s’aventurer dans le monde de Palia sans avoir à acheter une copie du jeu ou payer un abonnement.

Pour autant, pour fonctionner, être mis à jour régulièrement et assurer la pérennité de Singularity 6 (le studio estime important que ses salariés puissent vivre convenablement, profiter d’avantages sociaux et d’une rémunération attractive), Palia doit aussi générer un chiffre d’affaires. Le studio opte donc pour l’ajout d’une boutique d’objets cosmétiques – à ce stade, le studio n’envisage que la vente de costumes et de vêtements pour son personnage.

2_2_22_CustomizationConcepts3-2048x1638.jpg
2_2_22_CustomizationConcepts1-1-2048x1638.jpg

Et le développeur se fixe quelques règles : le contenu de la boutique sera exclusivement cosmétique (sans octroyer d’avantages ou la possibilité de progresser plus vite) et ce qui sera vendu dans la boutique ne sera disponible que dans la boutique, alors que ce qui se gagne en jeu ne pourra pas être acheté. En d’autres termes, le développeur souhaite que les réalisations in-game soient exclusivement le fruit de l’activité du joueur, pas de la taille de son porte-monnaie (par exemple, le housing et l'artisanat sont des composantes importantes du gameplay de Palia, les joueurs ne pourront pas acheter de meubles dans la boutique et la décoration d'une demeure sera le résultat concret des activités communautaires des joueurs).
Et comme les modèles économiques peuvent parfois évoluer dans le temps (le contenu d’une boutique n’est pas toujours le même au lancement du jeu puis après un an d’exploitation), Singularity 6 promet de se montrer toujours transparent : si le modèle économique devait évoluer, si des prix devaient changer, le studio s’engage à l’annoncer ouvertement et expliquer les raisons de ces évolutions.

On jugera sur pièce le moment venu. D’ici là, Palia s’apprête à lancer les premières phases de alpha-test (après une pré-alpha l’été dernier). Les premières invitations sont en cours d’envoi depuis la fin de la semaine dernière.

Réactions (22)

Afficher sur le forum

  • En chargement...