Les actionnaires d'Electronic Arts votent contre la hausse de rémunération de ses dirigeants

Le premier cercle d'Electronic Arts espérait faire voter une hausse de sa rémunération en 2020. Les actionnaires en ont décidé autrement (dans un vote consultatif), alors que les votes contestataires sont traditionnellement très rares en la matière. 

1461089077904111.jpg

On le constate dans de nombreux secteurs, les disparités salariales au sein d’une même entreprise sont de plus en plus significatives – et plus particulièrement dans l’industrie du jeu. Certains n’y voient pas un progrès (ni social, ni économique) et milite donc pour des rémunérations plus raisonnables chez les dirigeants de groupe. C’est notamment le cas du fond d’investissements CtW Investment Group, qui représente des fonds de pensions aux Etats-Unis avec ses impératifs financiers, mais qui revendique aussi une approche éthique et responsable (la garantie, selon le fond d’investissement, de meilleurs résultats économiques).
CtW Investment Group est actionnaire de plusieurs grands éditeurs de jeux aux Etats-Unis (incluant Activision Blizzard ou Electronic Arts) et encourage l’ensemble des actionnaires à ne pas valider les hausses de rémunération des dirigeants quand elles sont jugées déraisonnables.

Voici quelques semaines, CtW militait par exemple contre la hausse de rémunération du premier cercle d’Activision Blizzard (en vain, l’augmentation a été validée par les actionnaires). Le groupe d’investissement vient de faire de même pour les dirigeants d’Electronic Arts mais cette fois, CtW a été entendu : les actionnaires d’EA ont majoritairement voté « contre » le fait que le CEO Andrew Wilson voit sa rémunération passer de 18,3 millions de dollars en 2019 à 21,4 millions en 2020 ; « contre » l’augmentation de rémunération du directeur financier Blake Jorgensen (de 9,41 millions en 2019 à 19,5 millions en 2020) et « contre » l’augmentation de la rémunération de la directrice des studios Laura Miele qui espérait voir ses émoluments passer de 6,95 millions de dollars en 2019 à 16,1 millions en 2020.

Alors certes, le vote des actionnaires en la matière n’est que consultatif : le premier cercle d’Electronic Arts pourrait donc passer outre et s’octroyer ces augmentations comme si de rien n’était – d’autant que le chiffre d’affaires trimestriel d’EA a progressé de 21% en un an, profitant manifestement de l'effet confinement. Mais un vote défavorable des actionnaires est particulièrement rare dans l’industrie et prend donc des allures de signal significatif dans le secteur (difficile à ignorer ?) – et peut-être symbolique aussi de l’évolution du profil type des actionnaires de l’industrie du jeu aujourd’hui.

Réactions (17)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de Electronic Arts ?

13 aiment, 160 pas.
Note moyenne : (174 évaluations)
3,6 / 10 - Médiocre