Les équipes de The International 2019 : Fnatic

Les articles présentant les équipes qui s'affronteront en août pour le neuvième Aegis de l'Immortel se poursuivent du côté de l'Asie du Sud-Est, avec Fnatic.

Depuis plusieurs saisons, Fnatic est l'une des équipes de la zone SEA les plus importantes. Cette année ne fait pas exception à la règle et Fnatic retourne, une fois de plus, tenter sa chance à The International, après avoir été la septième équipe à obtenir suffisamment de points DPC pour décrocher sa qualification. Cependant les développements récents tendent à faire croire que TI9 ne sera pas une partie de plaisir... Cet article fera appel aux avis de YouYou et SalteaJR, respectivement streamer et community manager de la FroggedTV.

Retrouvez les articles précédents :

  1. Virtus Pro, vers un nouveau top 6 ? (invités : Llewela et Hugo)
  2. Team Secret, les archi-favoris (invités : Guiguioh et Renard)
  3. Vici Gaming, la jeune génération chinoise en force (invités : YouYou et Whyll)
  4. Team Liquid, en route pour un deuxième Aegis ? (invités : Hugo et Namax)
  5. Evil Geniuses, probable médaille de bronze (invités : Luciqno et Profchen)
  6. PSG.LGD, le désir de revanche (invités : v0ja et Ap0c)

 

Une histoire mouvementée

Après plusieurs années avec une équipe européenne, la structure Fnatic investit la zone SEA à partir de l'été 2015. La nouvelle équipe, menée par Mushi, se concentre sur la Malaisie pendant deux années. Les performances sont irrégulières et globalement mauvaises, à l'exception d'un top 4 totalement inattendu à The International 2016. Ce résultat est suivi par une dispersion des membres de la line-up qui vers l'Europe (MidOne part chez Team Secret), qui d'autres équipes de la zone. L'après-TI6 est mauvais, le roster est instable et se délite : Mushi quitte la structure en février 2017, Fnatic se retrouve ravalée au rang d'équipe de second plan. La qualification à TI7, obtenue non sans mal, débouche sur une dernière place qui ne permet même pas l'accès au Main Event.

La saison suivante opère un basculement d'ampleur, avec le recrutement de joueurs extérieurs à la scène asiatique qui remplacent les trois membres perdus après The International. En dépit des changements intervenus fin 2017 et début 2018 (notamment le départ d'Ohaiyo, dernier joueur de la line-up initiale de 2015), Fnatic reste un mix occidentalo-asiatique jusqu'à The International 2018. Des joueurs très en vue font partie de cette team internationale : EternalEnvy, Abed recruté en novembre 2017, UNiVeRsE en janvier 2018...

Les résultats, mauvais en début de saison, s'améliorent petit à petit. En février puis en mai, Fnatic atteint le top 4 dans deux Majors. Une fois la qualification pour The International obtenue, Fnatic décroche une prometteuse deuxième place au Dota Summit 9, devant VG.Storm ou OpTic Gaming qui ont fait une bien meilleure année. TI8 commence de manière intéressante, avec une cinquième place dans le groupe A... et s'arrête dès le premier tour du Lower Bracket face à la petite équipe chinoise Serenity.

 

Ascension et chute

Ce deuxième grave échec en deux ans à The International apporte une nouvelle réorganisation d'ampleur. Les joueurs occidentaux quittent la line-up et Fnatic recrute à nouveau dans la zone SEA. Deux joueurs viennent de Mineski, iceiceice et Jabz, coéquipiers depuis deux ans, le troisième, le Coréen MP, revient dans sa zone d'origine après la dissolution de l'équipe Immortals qui avait tenté l'aventure nord-américaine.

Pour la première fois depuis l'arrivée de Fnatic en Asie, la line-up se stabilise sur la saison presque entière, portée par de bons résultats régionaux : la team a remporté les quatre premiers Qualifiers SEA pour les Majors et a fini deuxième dans le Qualifier pour l'Epicenter. Incontestablement, sur l'ensemble de l'année, Fnatic s'impose comme la meilleure équipe de la zone.

A l'international, les choses se gâtent toutefois. Les premiers Majors, sans être ratés, sont décevants. Il y a manifestement un plafond de verre à briser qui sépare l'équipe asiatique des top teams mondiales. La DreamLeague, en mars, semble indiquer qu'un cap a été franchi : la victoire en Upper Bracket contre Virtus Pro débouche sur un top 3 ! Cependant, à y regarder à deux fois, en dehors de ce match remporté sur VP, Fnatic n'a pas gagné contre de vraies bonnes équipes dans le tournoi. Pourtant, le classement obtenu permet de décrocher le sésame pour The International.

 

Fnatic 2019 visuel

 

Le Major suivant, à Disneyland Paris, est un véritable effondrement : dernière place dans le groupe D, une seule partie gagnée, élimination immédiate en Bo1 au premier tour. Un mois plus tard, l'EPICENTER XL est presque aussi mauvais. Fnatic peine en groupe, même contre paiN Gaming, et sort au premier round du Lower Bracket contre une équipe a priori nettement plus faible en s'étant fait totalement écraser (le score final est de 1 à 36 !).

Fnatic termine donc la saison avec en poche une qualification à The International 2019. Cette équipe a joué tous les Majors de la saison, a fait deux top 8 et, surtout, un top 3. Elle paraît toutefois être en grande perte de vitesse sur les derniers mois avec, en particulier, un carry, MP, très peu convaincant dans son jeu.

Rien d'étonnant, dans ces conditions, que Fnatic procède in extremis à un changement - même s'il est assez surprenant. Alors que l'Epicenter n'est pas achevé, la structure annonce que MP ne fait plus partie du roster. Sa place de carry est récupérée par Jabz, jusqu'alors position 5, tandis que le coach DuBu intègre la line-up. Fnatic n'ayant pas joué un match officiel depuis, il est bien entendu impossible de prédire ce que cela peut donner.

 

Les joueurs de Fnatic

Jabz

Fnatic 2019 JabzCe joueur thaïlandais a mis du temps à percer à l'international. Présent dans des équipes de Thaïlande depuis 2014, il ne passe sur le devant de la scène qu'après avoir intégré la Team Faceless fondée par iceiceice après TI6. Il n'a plus quitté ce dernier depuis lors : il le suit chez Mineski après TI7, chez Fnatic après TI8.

  • The International 2018 : Mineski, 9-12ème

Support avant tout, Jabz a toutefois déjà joué au mid à l'époque de la Team Faceless. Il était position 5 jusqu'à l'éviction de MP et se retrouve désormais au poste de carry. Il est bien entendu très difficile de savoir ce que cela peut donner. Il dispose de points d'appui comme Ember Spirit, toutefois la transition, brutale, a de fortes chances d'être compliquée. Il n'est pas non plus certain qu'il puisse continuer à assurer le rôle de capitaine.

A surveiller : ???

 

Abed

Fnatic 2019 AbedConsidéré comme un jeune prodige philippin en 2015-2016, Abed se fait connaître chez Execration à quinze ans seulement. Avant tout réputé pour son Meepo, il marque les esprits peu avant TI6. En 2017, il rejoint une équipe américaine, Team Onyx devenue Digital Chaos, qui marche moyennement mais qui participe néanmoins à TI7. Il repart en Asie du Sud-Est en octobre 2017 lorsque Fnatic le recrute et est maintenant un ancien de la line-up.

  • The International 2017 : Digital Chaos, 9-12ème
  • The International 2018 : 13-16ème

Abed est et reste un midlaner affuté dans les pubgames. Au-delà de son Meepo qu'aucun de ses adversaires ne peut négliger lors de la phase de draft - soit en le bannissant, soit en le gardant en tête lors des picks -, il joue tous les grands classiques du mid. Il apprécie un style très explosif, basé sur la prise d'un avantage en 1v1 puis sur des kills un peu partout pour profiter d'un effet boule de neige. Comme ses héros fétiches sont de retour au mid sur la méta actuelle, il se retrouve dans des conditions parfaites pour briller à TI9.

A surveiller : Meepo, Invoker

iceiceice

Fnatic 2019 iceiceiceAvec Mushi, qui a d'ailleurs été à plusieurs reprises son coéquipier, iceiceice est le professionnel le plus expérimenté de la zone SEA. Il a en effet plus de douze ans d'expérience sur DotA et Dota 2 ! Entre 2014 et 2016, il quitte sa région d'origine pour jouer en Chine au sein des meilleures équipes : DK, Vici Gaming, EHOME. Il revient chez lui, à Singapour, après TI6 et fonde la Team Faceless, qui domine la scène SEA toute une saison... mais ne se qualifie pas à TI7. Il passe la suivante au sein de Mineski où il retrouve Mushi. En août 2018, il intègre Fnatic pour la première fois.

  • The International 2012 : Zenith, 5-6ème
  • The International 2013 : Zenith, 9-12ème
  • The International 2014 : DK, 4ème
  • The International 2015 : VG, 4ème
  • The International 2016 : EHOME, 5-6ème
  • The International 2018 : Mineski, 9-12ème

iceiceice a joué au cours de sa carrière aux postes de carry et, surtout, d'offlaner. Il se fond donc parfaitement dans une méta qui opère un retour aux offlaners traditionnels tout en leur accordant bien plus de place et de farm qu'il y a quelques années (attention au Tidehunter carry !). Son panel de héros est extrêmement large, même si son préféré depuis deux ans est Pangolier, et il est sans aucun doute, avec Abed, la grande menace pour l'équipe adverse dès le draft - il est impossible de ne pas laisser un héros signature à l'un des deux joueurs.

A surveiller : Timbersaw, Broodmother

 

DJ

Fnatic 2019 DJSecond joueur philippin de la line-up, DJ fait pourtant ses débuts en compétition en 2013 sur la scène coréenne. En 2015, il perce avec Rave, première équipe pinoy à remporter de vrais succès sur la scène internationale. Après TI5, il rejoint Fnatic et y passe toute une saison, en participant notamment à l'incroyable moment qu'est TI6. Il part l'année suivante chez Execration mais revient chez Fnatic en avril 2017, et ne quitte plus cette structure. Il est donc le joueur le plus ancien chez Fnatic à l'heure actuelle et s'apprête à jouer son quatrième International d'affilée sous les mêmes couleurs.

  • The International 2016 : Fnatic, 4ème
  • The International 2017 : Fnatic, 17-18ème
  • The International 2018 : Fnatic, 13-16ème

Selon les périodes, DJ a occupé tout un tas de postes : il est incontestablement un joueur hors pair, extrêmement polyvalent. Il demeure pourtant avant tout un joueur de support, avec une réelle capacité à alterner positions 4 et 5. Selon les héros, il joue donc aux côtés de son carry (beaucoup de Shadow Shaman) ou d'iceiceice (Earth Spirit, Enigma...). Dernièrement, il est particulièrement ciblé par les bans adverses.

A surveiller : Batrider, Rubick

 

DuBu

Fnatic 2019 DuBuL'ancien coach de Fnatic devenu très récemment membre à part entière de la line-up est un joueur coréen qui a essentiellement navigué dans la structure MVP, entre début 2014 et fin 2016. Il a ensuite croisé Abed chez Team Onyx/Digital Chaos, a rejoué avec MP chez Immortals la saison précédente. En août 2018, Fnatic le recrute pour coacher l'équipe en remplacement d'Aui_2000 ; il avait déjà une expérience de ce rôle, puisqu'il avait épaulé MVP Phoenix à TI5, débouchant sur un top 8. Le 28 juin 2019, il se retrouve position 5.

  • The International 2015 : MVP Phoenix, 7-8ème

Comme joueur, DuBu est un pur support, capable d'alterner entre positions 4 et 5 selon les héros et les besoins. Le duo formé avec DJ peut donc s'inscrire dans la lignée du précédent duo DJ-Jabz, sans avoir à modifier radicalement les habitudes. Il est à peu près impossible de savoir à quoi s'attendre pour son retour en compétition. En pubgame, il joue de la Crystal Maiden, du Warlock, mais aussi beaucoup d'autres héros.

A surveiller : Earth Spirit, Witch Doctor

 

Les mots de la fin

Pas toujours simple à suivre au fil des saisons, qui se suivent sans se ressembler, Fnatic est, aux portes de TI9, une équipe incontestablement bourrée de talents mais très fragilisée par le changement brutal de line-up. Les performances erratiques devenues inquiétantes en fin de saison ont dicté une réorganisation qui a tout du pari de la dernière chance. Cette équipe SEA peut-elle nous offrir une belle histoire à The International ? YouYou et SalteaJR ont chacun une opinion marquée sur ce point :

YouYou : Fnatic a montré de très bonnes choses cette saison, notamment avec le top 3 de la DreamLeague. Ils méritaient d'aller encore plus loin dans ce tournoi. Le reshuffle est une bonne surprise, l'équipe a su réagir à temps à mon avis. N'oublions pas que le reshuffle d'OG est intervenu très tard l'an dernier, et qu'ils ont gagné TI8.

SalteaJR : Avec les derniers changements, Fnatic vient probablement de se tirer une balle dans le pied. Pour moi, la descente aux enfers entamée va se poursuivre pendant The International, et cette superteam SEA va faire un flop énorme lors du tournoi le plus important. DuBu risque de devoir assumer le rôle de coach, de support et de capitaine tout à la fois, Jabz doit devenir carry. Ca fait trop à gérer, alors qu'Abed et iceiceice sont de moins en moins brillants. Je ne serais pas surpris de les voir top 16 à TI.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (76)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

77 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (98 évaluations | 4 critiques)
6,1 / 10 - Assez bien

207 joliens y jouent, 290 y ont joué.