Vers une « restructuration » chez NCsoft West et ArenaNet

NCsoft affichait récemment des comptes moroses et la branche occidentale du groupe (NCsoft West et ArenaNet) vont faire l'objet d'une restructuration pouvant conduire à des licenciements. 

dims.jpg

On l’évoquait récemment, les derniers comptes publiés par NCsoft font état de résultats moroses, toujours positifs mais en déclin au regard des exercices précédents. On sait que la situation de l’industrie du jeu est actuellement l’objet de tensions en Corée et le groupe a pris du retard dans le lancement de nouveaux titres. Parallèlement, en Occident, NCsoft a déjà procédé à quelques coupes – on pense notamment la fermeture de WildStar en fin d’année dernière.
Et aujourd’hui, Kotaku se fait l’écho d’un « plan de restructuration » au sein des bureaux occidentaux de NCsoft et d’ArenaNet, le développeur Guild Wars 2, susceptible de conduire à un nombre indéterminé de licenciements parmi les 400 salariés du studio.
Selon Kotaku, Songyee Yoon (la PDG de NCsoft West) aurait adressé un mail aux salariés du groupe, en ces termes :

« Les revenus générés par nos en activité déclinent alors que nos licences prennent de l’âge, les délais de développement sur PC et mobile ont contribué à obérer nos projets de revenus, alors que les coûts opérationnels en Occident ont augmenté. Ce n’est pas une situation viable et pérenne, et ça ne nous prépare pas à de futurs succès. »

Elle précise que la société prévoit « des coupes budgétaires dans l’organisation » et une restructuration qui pourrait conduire à la fusion des branches d’édition d’ArenaNet et de NCsoft – pour mémoire, jusqu’à présent ArenaNet édite Guild Wars 2 de façon autonome, en interne. Et de poursuivre : « la restructuration, les coupes budgétaires et les réajustements stratégiques ont tous pour objectif de sécuriser notre avenir et de poser les bases qui nous permettront de croître ».

Parallèlement, Mike O’Brien (le PDG d’ArenaNet) a également organisé une double réunion d’information avec l’ensemble des salariés de son studio. Sur les réseaux sociaux, les salariés saluent l’effort de transparence du PDG, précisant que pour l’instant, aucun licenciement n’a encore été annoncé – on imagine que le premier cercle du studio étudie l’ensemble des options avant la moindre annonce. Mais d’ores et déjà, pour les salariés concernés, le studio aurait promis des indemnités équivalentes à deux mois de salaires en plus de primes d’ancienneté.

Réactions (25)


  • En chargement...

Activités Développeur de jeux-vidéo
Création Mars 2000
Pays d'origine États-Unis d'Amérique
Plus d'informations sur ArenaNet

Que pensez-vous de ArenaNet ?

14 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (19 évaluations)
6,2 / 10 - Assez bien