Critiques de Dark Age of Camelot

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

46 personnes ont trouvé cette critique utile.
J'étais au collège à l'époque. Ce jeu a bien failli avoir ma peau. C'était l'époque où l'on achetait sur Alapage, pas sur Amazon. L'époque du 56k (ou 28 pour les moins chanceux). Et jusqu'à ce que j'arrête, fin 2007 - parce qu'il fallait arrêter un peu les bêtises ! - ce fût de loin le meilleur jeu auquel j'ai pu jouer ; peut-être le premier jeu qui nous dictait notre façon de vivre, auquel nous nous soumettions, et pas l'inverse. Graphiquement toujours très impressionnant, c'était plutôt ...
Publiée le 24 sept. 2012 par Llancelot.
2 personnes ont trouvé cette critique utile.
Malgré la volonté originelle de GOA de faire de Dark Age of Camelot un jeu Roleplay, personne n'est vraiment dupe sur les capacités du jeu. Celui-ci est des plus terre à terre : tuer des monstres pour atteindre le niveau 50 pour ensuite faire des combats entre royaumes. Le système de communication est assez rebutant, une des principales raisons pour lesquelles le Roleplay n'est pas un des traits évidents de ce jeu. Tenter d'interpréter son personnage et de le faire vivre avec les autres s'av...
Publiée le 9 juil. 2003 par Volgaran.
  • 26 avril 2016
    Par Avatar de Cellmaley
    Attention, je précise que cette critique ne prend en compte que DAoC avant l'extension ToA qui, à mon avis, a tué le jeu.

    Ce jeu à un PvE très agréable, un RvR qui est le meilleur de tous, une ambiance géniale, un monde très attirant, en plus trois factions c'est vraiment le top, et le nombre de classes/Races est délirant...
    J'aime l'artisanat assez simple et qui a son importance aussi.

    Le système de guilde/alliance est le meilleur que j'ai connu, pouvoir allier 20 guildes ensemble dans une alliance c'est juste génial...

    Ce jeu pousse à créer des liens, on dépend les uns des autres, chaque classe à son importance.

    DAoC ne nécessite pas forcément d'avoir un très gros temps de jeu, une fois niveau 50, même à bas rang, on peut toujours aller prendre un fort ou intégrer un groupe sans problème, surtout en PvE.

    Si je devais donner un défaut à ce jeu, je dirais que beaucoup de joueurs se contentent de "farmer" les RP en RvR plutôt que de jouer la conquête, dommage...
    J'ajouterais aussi que les donjons ne sont pas instanciés, ça pose des problèmes avec les gens qui se déconnectent à des boss et les tuent sans faire normalement le donjon.

    Ca reste très peu par rapport aux qualités de ce jeu, il est dans mon top 3, il est juste regrettable qu [...], malgré ses beaux graphismes, les extensions rendent le jeu inintéressant selon moi...
  • 15 mars 2016
    Par Avatar de Fyndhorn
    Dark Age of Camelot est un incontournable des MMORPG, notamment pour ses aspects JcJ et RvR qui en font à mon sens LE jeu fun absolu.
    Alors ok, il fait son âge face aux productions plus récentes, notamment en termes de graphismes, d'interface utilisateur (faites quelque-chose Broadsword svp  ! ) ou encore de serveurs (il n'est pas rare de pouvoir prédire une arrivée massive d'ennemis dans un fort à cause d'un lag un peu brutal ) . Mais en même temps, DAoC est le jeu que beaucoup ont quitté... mais également celui sur lequel le plus de monde est revenu ! Je ne connais pas beaucoup de jeux où d'anciens joueurs ayant stoppé parfois plusieurs années reviennent (et pas seulement par nostalgie mais pour s'investir dans le jeu) . C'est ça qui fait la force de ce jeu à mon sens, le tri-realm et une population diverse.

    Ce que le jeu devient ? Je dirai que ça dépend de ses joueurs, et encore plus sur DAoC. Selon les époques, j'ai pu connaître des zones RvR en mode bus/zerg, quasi-vides (période fin des serveurs EU) , période Thidranki, période Molvik, période Cathal,  mode structure, guerre des furtifs, 8v8 sur Agramon, etc. et à chaque époque on y trouvait des mécontents  c'est comme ça !

    En ce moment c'est Herorius qui semble cristalliser le mécontentement général. Pour ou contre, ce n'est pas mon débat mais force est de constater qu'il a au moins créé du mouvement, donnant à tous les royaumes des possibilités de RvR dans des conditions certes différentes, mais réelles. Pour avoir connu les serveurs EU sur le déclin où on se pinçait presque quand on croisait un ennemi (j'en était réduit à péter les portes de tours avec mon archer pour faire quelques RP...) , j'apprécie les actions menées par Herorius (j'ai pas dit je cautionne hein ) qui font au moins bouger les joueurs. Personnellement, ce sont plutôt les macro groupes qui me hérissent. Autant je peux comprendre que 10-20 joueurs puissent se faire rouler dessus par un bus Herorius de 40-50 joueurs (c'est pénible, mais c'est le jeu ) , autant je n'arrive pas à cautionner qu'un joueur seul arrive à tomber un groupe complet (voire un bg) avec un macro groupe (je ne parle pas de skill...) . On entre alors dans la logique du "pay to win" (8 comptes, ça coûte...) et là j'ai du mal à justifier !  

    Petit flashback, du temps de Ys / Brocéliande / Carnac / Orcanie, j'entendais les mêmes ouin-ouin parce que Albion dominait outrageusement le RvR, Midgard était en sous effectif flagrant avec ses bonus de sous-population permanents et Hibernia était vu comme le "easy mode" du jeu, ça ne vous rappelle rien ? (changez juste l'ordre des royaumes  )

    Bref, DAoC est un jeu avec un énorme potentiel qui dépend entièrement de ce que les joueurs en font et en feront. A nous de jouer donc.

    Petite précision utile, j'ai débuté le jeu à la release de ToA en octobre 2004. Je joue sur tous les royaumes,  j'ai monté toutes les classes des trois royaumes pour les Vaux et jusqu'au 50, parfois en plusieurs templates pour certains  (un peu plus de 95 persos et pas de pl, y compris pour le Healer qui a été long, mais long à up 50 ) donc je ne suis pas "fanboy" d'un royaume plus que d'un autre. Je n'ai pas le profil PGM, je préfère de loin sortir en petit comité qu'en gros bus, quitte à se faire rouler dessus, c'est le jeu !
    Publié le 4 mars 2016 à 11:18, modifié le 15 mars 2016 à 14:33
  • 13 févr. 2016
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par
    Toujours une bonne communauté de joueurs sur les serveurs EA-Mythic / Broadsword, en grande majorité anglo-saxonne mais des francophones persistent ou reviennent. Pour ma part, je m'amuse à découvrir ce jeu dont le contenu est gigantesque. Mon seul regret étant que le jeu en solo soit assez limité :
    + PVE : tout ce qui est marrant se fait à plusieurs (en dehors de nombreuses quêtes solotables) ;
    PVP : en solo, à moins d'être un fufu, c'est coupe gorges assuré.

    En dehors de cela, il est à noter qu'il y a du contenu événementiel telles des quêtes de Saint-Valentin ou des fêtes de fin d'année.

    De vastes et magnifiques zones à explorer, un système de Royaume versus Royaume incomparable depuis près de 15 ans. Ajouter à cela une trentaine de classes à tester, couplées à de nouveaux battlegrounds et de bonus permettant un fast XP et même sans faire de HL ou de RvR, vous pouvez vous amuser (voir BG Molvik lvl39 par ex.) .

    HF
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 18 déc. 2015
    5 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Il me semble constater que chacun reconnait la qualité exceptionnelle de DAoC. Des joueurs férus de RVR ont lâché prise avec TOA car il gardait en mémoire la très longue progression en PVE pour arriver au niveau 50 (plusieurs mois à une époque) : malgré la richesse du contenu, cela revenait à retourner sur les bancs de l'école, refaire ses classes.

    Sans compter qu'après, certains montaient un niveau 50 en deux jours, on tuait le dragon à huit !

    Qui a pu oublier les events organisés par JOL pour tuer le fameux dragon du royaume : des rendez-vous d'une centaine de joueurs.

    Je suis de ceux à avoir tellement apprécié le RVR avant TOA, je n'ai pas eu le courage de m'y remettre car, quand on ne faisait pas partie d'une guilde optimisée, les artefacts étaient devenus un rêve quasiment impossible à atteindre.

    Mais DAOC, je ne crois pas qu'on puisse faire un équivalent, c'était le meilleur de tous (le premier peut-être) . J'ai eu beau essayer la concurrence, rien ne l'a jamais égalé.

    Qui sait si Jacobs avec son Camelot Unchained réussira à nous faire rêver à nouveau.
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 10 déc. 2015
    5 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Univers énorme : surfaces PVE, PVP, pour l'époque et même avant les nombreuses extensions (DF, SI, TOA...) gigantesques avec des donjons à l'ancienne et cette angoisse, cette crainte mêlée à cette soif, cette impatience à faire piaffer un cheval, cette excitation.

    Immersion infinie : on y croit, on ne sait pas pourquoi, quand on y retourne aujourd'hui, c'est moche. Et pourtant jamais je n'y ai cru autant que dans DAoC.

    Ennui inexistant : toujours un truc à faire. PVP groupe, PVE solo, PVE groupe, Farming divers (xp personnage, xp artefacts, xp RVR...) , artisanat, quêtes (pas le point fort du jeu, il faut l'admettre, même si au fur et à mesure des extensions, il y a eu beaucoup de progrès) , PVP solo ! Peu s'y essayaient, excepté avec leur fufu, et pourtant, j'avais un proto 2H/boubou et en un contre un, c'était puissant.

    Ambiance sociale excellente : beaucoup de gens matures, de tout âge, écrivant souvent un bon français, chose devenue rare dans les MMO actuels.

    Fairplay très présent en RVR/PVP : fairplay tellement rare dans les MMO de ces dernières années. Beaucoup de dialogues et de respect avec les ennemis, sur les fofo (JOL pour ma part) ou IG avec les rerolls des multi-comptes (DAOC était spécialisé dans le double compte car on ne pouvait monter nos reroll que sur un royaume par serveur) .

    Possibilités de PVP/RVR cultes : une référence dans les MMOG, j'insiste vraiment sur ce point.

    Je pourrais en rajouter, mais ce jeu est tellement vieux que la jeunesse ne pourrait plus accrocher. Maintenant, j'attends Camelot Unchained avec impatience...
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 2 nov. 2014
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    5 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    Je dois tout d'abord commencer par expliquer la note de mon évaluation, celle-ci est une moyenne comprenant l'intégralité de la période d'exploitation jusqu'à aujourd'hui. Pour être plus juste je résumerai en posant les notes et critiques par année tant ce jeu à changé au cours du temps.

    2001 (très bien)   : Sortie du jeu, des bugs, des incohérences dans le gameplay mais le concept RvR (PvP tri-factions)  est déjà là,  avec un bémol sur la difficulté assez hard du PvE (mort et perte d'expérience à la moindre erreur). Même si des années après je me rend compte qu'on faisait vraiment n'importe quoi et que cette difficulté était en partie due à notre non maîtrise de la synergie des classes et que je regrette cette période quand je vois qu'on peut monter n'importe quelle classe tout seul dans son coin dans les jeux d'aujourd'hui.

    2002 (excellent) : Les développeurs bossent dur et produisent du nouveau contenu majeur. Dès les premières heures dans les vaux (BG pour les bas niveaux) , on prend la pleine mesure de l'intensité émotionnel procurée par le PvP à la DAoCc et cela se poursuit de façon démultiplié à haut niveau grâce aux abysses (immense donjon PvP) , aux forts prenables en zones ouvertes,  aux RA (compétences spéciales acquises en PvP) et aux reliques (objets prenables donnant un bonus à tout votre royaume).

    2003  (parfait) : Cette note peut paraître exagérée mais n'ayant jamais trouvé meilleur jeu que DAoC à cette période je ne peux pas mettre moins.  Shrouded Isles est la première extension de DAoC, de nouvelles zones PvE bien plus tournées vers l'aventure que les zones de bases et une amélioration considérable de l'artisanat avec la possibilité d'apposer des statistiques sur les objets fabriqués par les joueurs, ce qui à pour conséquence de placer l'artisanat au coeur du jeu puisque permettant à tout un chacun de devenir compétitif en pvp. C'est l'âge d'or du jeu, le forum JoL DAoC est flood par les taunt des belligérants h/24 7/7 tant le RvR est prenant (et je découvre même qu'un des soigneurs de mon groupe rvr fait le modo sur JoL pendant qu'on roam, grrrrrr).

    2004 (omg) : Il m'est impossible de mettre une note ici, ToA la nouvelle extension apporte la possibilité d'acquérir de nouvelles compétences PvP ainsi que de l'équipement avec des attributs révolutionnaires. Le jeu étant basé sur le PvP tout le monde veut ses nouvelles compétences et refaire son équipement pour pouvoir continuer la guerre contre les autres royaumes, problème, ces compétences et ces équipements sont au départ extrêmement dur à avoir et s'avèrent très puissants, résultat il devient vital de les posséder pour continuer à jouer. C'est le rush et les hardcore gamers creusent l'écart avec les casuals qui se retrouvent face à de grosses difficultés et finissent par se désintéresser du jeu ou se réfugient dans les BG bas niveaux tels des parias de la lutte des royaumes. Mythic met énormément de temps à se rendre compte de l'ampleur des dégâts sur la communauté et va se refuser pendant des années à reconnaître que ToA est une erreur.

    2005 (médiocre) : World of Warcraft sort et les déçus de DAoC arrivent en masse sur ce jeu facile d'accès qui permettra à certains (dont ma guilde) de décompenser la frustration engendrée par ToA. Même si Mythic a énormément facilité l'accès au contenu ToA le mal est fait car le déséquilibre des classes et la modification du gameplay PvP créé par ce fameux contenu est tel que ce n'est plus du tout le même jeu, la sortie de Catacomb n'y changera rien.

    De 2006 à nos jours (Mauvais) : Même si les graphismes ont été plusieurs fois mises à jours, de nouvelles classes implantés, de nouvelles zones ajoutés et. DAoC sombre progressivement dans les abîmes des jeux qui après avoir connu la plus grande gloire ne sont plus que l'ombre des pixels qu'ils ont pu être. Pendant toutes ces dernières années, le jeu à été facilité de toutes les façons possibles et imaginables, effets pervers de la catastrophe ToA ou adaptation à la concurrence quitte à en dénaturer l'essence du jeu ? allez savoi.

    Ce qui est sûr c'est qu'aujourd'hui les daociens des premières heures sont devenus des âmes perdues franchissant inlassablement les frontières de toutes les nouvelles production sensées à chaque fois révolutionner le Pvp, mais comment encore aimer jouer dans le bac à sable après avoir connu la cours des grands ?

    Cordialement.
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 janv. 2015
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 2 ans.
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Le meilleur MMORPG de tous les temps à mon goût, lors de sa sortie. Quand il eut sa refonte avec l'ajout des quêtes en masse, les objets et le style de jeu facilité, j'ai été énormément déçu.
    Le but central et vraiment unique de ce jeu était le fait d'être dans l'obligation de devoir en permanence entrer en contact avec des personnes aussi bien pour devoir basher des arbres que pour se faire forger son armure ou la sertir.  
    Oui c'était ultra dur d'aller au niveau max et de se faire son armure ou sa robe à 100 % over-sertie. Oui, il fallait passer des heures à basher avec un groupe et se faire des potes car plus on bashait vite, plus on gagnait d'argent, tout ça sans mourir ^^. Oui... Oui, mais quand tu avais enfin ton perso et un stuff super cool, tu pouvais dépoter en RvR.

    Oui c'était dur mais à cette époque, on ne pondait pas huit persos différents par compte. J'en avais deux full et un gros rang RvR et c'était déjà pas mal, je trouve, avant les MàJ. Sur ce point, je trouve que faciliter les jeux pour gagner plus d'argent est vraiment triste car maintenant, on peut faire des MMO sans faire de groupe et se stuff sans problème.
    Le meilleur, et jamais plus retrouvé, RvR de tous les temps, je trouve. Surtout grâce au fait que nous n'avions pas d'armures de classe, ce qui rendait difficile le choix de nos cibles, et le fait qu'il y ait de vrais fufus en vigie, ce qui rendait le RvR plus piquant quand on se promenait solo à 4h du mat en essayant d'éviter les prises de fort ^^ pour ne pas se faire taper dessus (la taille des zones RvR était le point fort pour pouvoir réunir tous les ingrédients du VRAI RvR).

    Donc avant les grosses MàJ, le jeu valait 10 mais après, je mets 5 car ça a été le meilleur dans sa jeunesse.

    Et j'avais aussi un faible pour les classes comme l'Eldritch, l'Empathe qui été ma classe favorite entre les pets et surtout les DoTs vraiment ultimes, et le Ranger car un Archer Fufu, ça n'existe plus dans aucun autre jeu vidéo axé sur le PvP/RvR (seul les bons vieux jeux papiers nous offrent cette classe : s).

    Et le système d'artisanat qui demandait plus de temps que le farming pour aller au niveau max m'a trop plu car tous ne devenaient pas artisan, et l'être voulait vraiment dire qu'on y avait passé du temps et de l'argent. Même si au début on avait quelques tâches qui rapportaient pas mal d'argent.

    J'ai joué à presque tous les jeux dans les deux premières pages   (j'ai regardé les deux premières ^^ uniquement voir à quoi jouer mais rien ne me tente... ) et je mets vraiment le début de DAoC bien loin devant tous les autres.
    Publié le 28 oct. 2014 à 03:38, modifié le 23 janv. 2015 à 15:10
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 sept. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    27 personnes sur 33 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    De tous les MMO existant, DAoC restera toujours avec une avance considerable sur le gameplay même si graphiquement il y a, à présent, beaucoup mieux
    Depuis sa sortie, il y a donc plus de 10 ans, il a su nous faire rêver et continue à le faire à travers le temps à tel point que beaucoup d'anciens joueurs reviennent car ils n'arrivent pas à retrouver dans d'autres MMOrpg ce que leur a donné DAoC.

    Je me rappelle encore dans les premières années lorsque le serveur (Broceliande) était "full" et que j'essayais sans relâche de me connecter car à 21h, c'était la véritable heure de pointe française. Le "pex" était long et l'on attendait par moment, de longues heures afin que le spot très prisé dans l'avancée de son level soit libéré ou que l'on soit "enfin" groupé (cf pygmés de Lyonesse).
    Les Guildes étaient bien peuplées et on se retrouvait à faire des raids avec des centaines de joueurs prêt à en découdre.
    Le RvR et les Realms Points (RP) motivaient d'avantage à tel point que cela devenait une course effrénée. Il y aura eu une refonte des zones de combat qui n'aura pas été au goût de tout le monde car il faut l'avouer, les murailles de l'ancien Emain ont vu couler beaucoup de sang.
    Chaque classe a son importance au sein du groupe et le gameplay est vraiment très tactique.
    A l'époque l'équipement (stuff) n'avait vraiment que peu d'importance et l'on se battait juste pour le fun. Il suffisait d'avoir une belle arme a "skin" et l'on se croyait déjà au sommet.

    Dommage que Mythic ait laissé un peu de coté ce jeu vraiment somptueux, et l'on remarque aujourd'hui que DAoC arrive en fin de vie avec des zones, autrefois peuplées à toutes heures (Quartz, capitale, etc. ) vide à présent.

    En tout cas, la nostalgie reste là et les souvenirs seront gravés à jamais avec un jeu qui aura marqué des générations entières avec sûrement pour eux, une pensée pour avoir jouer au meilleur MMO de la planète.
    27 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 sept. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    46 personnes sur 48 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    J'étais au collège à l'époque. Ce jeu a bien failli avoir ma peau. C'était l'époque où l'on achetait sur Alapage, pas sur Amazon. L'époque du 56k (ou 28 pour les moins chanceux).
    Et jusqu'à ce que j'arrête, fin 2007 - parce qu'il fallait arrêter un peu les bêtises ! - ce fût de loin le meilleur jeu auquel j'ai pu jouer ; peut-être le premier jeu qui nous dictait notre façon de vivre, auquel nous nous soumettions, et pas l'inverse.

    Graphiquement toujours très impressionnant, c'était plutôt l'esprit de jeu qui m'envoutait. Les parents étaient encore réticents à ce que leur enfant prenne part à ces aventures, alors nous avions (jusqu'en 2007 en tout cas) affaire en très grande majorité à des joueurs/euses adultes. Cela se ressentait dans les conversations, écrites ou orales. C'était très appréciable ; nous jouions pour nous amuser, pour vaincre, mais toujours dans le plus grand respect - et le respect de l'orthographe ! Avis aux nouveaux MMO...

    Pas vu de jeux qui lui arrivent à la cheville, ni chez Bioware, ou même Blizzard.

    Merci GOA, et surtout merci Mythic.

    Llancelot, Maître d'Armes, Les Templiers de l'Ombre (TdO) ALbion YS.
    Publié le 24 sept. 2012 à 02:20, modifié le 24 sept. 2012 à 02:22
    46 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 4 ans.
    18 personnes sur 19 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    DAoC était novateur à sa sortie, il s'est modernisé, simplifié (certains habitués criant au scandale, mais pour les débutants, c'était pas du luxe ! ) enrichi, étendu... Il survit aujourd'hui (2012) , ayant perdu beaucoup d'adeptes, faute d'un soutien réel de Mythic, son éditeur qui a misé sur ce qu'il voyait comme son remplaçant : Warhammer Online. [... ] Cela dit Mythic a regroupé tous les joueurs du monde sur un serveur performant : du monde à toute heure pour se castagner joyeusement, que demande le peuple ?

    S'y mettre aujourd'hui ? Pourquoi pas, il a été simplifié, mais il reste moins facile à prendre en main que ses concurrents plus récents. Et il est aussi infiniment plus profond. Visuellement, même avec ses mises à jour graphiques lui permettant de rester beau, il ne peut cacher le poids des années, comme tout jeu video mais c'est pas dégoûtant avec un design "réaliste" très loin du "cartoon" d'un certain WoW. Chacun jugera selon ses goûts.

    Reste que ses points forts sont :
    - 3 royaumes jouables, offrant chacun un univers radicalement différent, et certaines classes très spécifiques.
    - une profondeur de background intense, avec des milliers de mobs différents, et des quêtes immersives, pour peu qu'on s'attache à tout lire...
    - un système de RvR (royaume contre royaume) , permettant des raids épiques de centaines de joueurs autour de sièges et de défense de forts, sur des cartes vastes et variées, ou des affrontements en escarmouches plus tactiques et tout aussi plaisants
    - une bonne complémentarité des classes de chaque royaume entre elles et des "builds" vraiment différents pour la majorité des classes disponibles.
    - des zones de jeu d'une beauté rare, notamment les donjons d'Atlantis ou les donjons hi-end de chaque royaume.
    - un système de craft (notamment de gemmes et d'alchimie) incontournable pour l'optimisation ultime de son perso

    et ses points faibles :
    - un système de craft riche à découvrir, mais chiant à pleurer à pratiquer, fondé sur la répétition
    - des bugs jamais corrigés, notamment en matière de lignes de vues ou de murs traversables par les mobs
    - une communauté centrée autour de vieux de la vielle, dans laquelle il n'est pas toujours facile de s'insérer en tant que débutant
    - des déséquilibres de classes qui ont fait couler beaucoup, beaucoup, beaucoup d'encre sur JoL, et que malgré d'innombrables patchs, l'éditeur n'a jamais pu résorber totalement. La seule solution aurait été la symétrie parfaite des classes entre chaque royaume, mais c'eut été perdre toute la richesse des classes de ce jeu. Alors il faut l'accepter comme c'est : Quelle que soit votre classe, il y a au moins deux classes ennemies pouvant vous mettre la pâtée avec une facilité déconcertante.

    Bref, bien peu de MMO aujourd'hui lui arrivent à la cheville pour l'immersion et le PvP de masse, mais ce géant est au crépuscule de sa vie. Alors si vous voulez voir un MMO "old school", précipitez-vous !
    Publié le 24 juil. 2012 à 15:50, modifié le 25 juil. 2012 à 15:36
    18 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 avril 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    12 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    Intuable!

    Le seul MMO ouvert comportant 3 royaumes immenses.

    La ou tout les MMO se contentent de l'éternelle guéguerre de 2 factions sans profondeur ni saveur, DAoC a établi une base exceptionnelle pour les puriste du MMO.
    Voyons ce dont sera capable GW2, qui semble se démarquer quelque peu, mais je déteste les modèles F2P manipulateur pour ensuite plumer les joueurs s'étant familiariser à l'univers.

    Bref, à l'heure actuelle seul DAOC comporte toutes les bases du véritable MMO.

    Je ne vais pas revenir sur toutes les qualités déjà évoquées que la majorité connaît, mais je tiens à souligner les efforts d'équilibrage de classes qui sont encore plus jouissives à jouer qu'auparavant. RA répartis intelligemment, nouvelles compétences pour plusieurs classes...

    Et en ce qui est de la progression, elle s'est parfaitement adaptée à ce qu'est devenu DAOC. On a accès rapidement à l'action grâce à une progression très rapide mais pas moins intense pour autant.

    On peut choisir plusieurs façons de progresser sans subir de désavantage tant en terme d'xp que d'équipement. On peut, jusqu'au niveau maxi, se conforter dans les "vaux" mêlant un PvP actif avec du farmage de quêtes, ou bien rester en sécurité dans son royaume avec un cheminement plus classique.
    Bref, tous les vieux joueurs de MMO ont DAOC dans le cœur, et je suis sûr que quelqu'un pense à un DAOC2... Certainement doit-il attendre d'observer le marché, qui risque d'être assez monopolisé par le dernier bastion de l'espoir des MMO nouvelle génération qu'est GW.

    Depuis quelques années, on attend toujours le suivant avec toujours plus de déception.

    L'après GW2, selon ce qui se passera, risque de définir les projets ultérieurs =)
    Vive DAOC !
    Publié le 4 avril 2012 à 14:33, modifié le 4 avril 2012 à 14:33
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 janv. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    13 personnes sur 14 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Mehara AD
    Je joue à ce jeu depuis 2004 et malgrès tout, je ne m'en lasse pas, le RVR est juste impeccable et même après toutes ces années, il n'a pris que peu de rides. il n'y a qu'une seule chose à faire si le jeu devait s’arrêter : stoper les MMO pour ne pas avoir l'impression de perdre son temps et son argent sur un MMO bisounours style WoW !

    Je pourrais passer ma journée à parler de DAoC mais le mieux serait d'y jouer, le pvp solo est extrêmement intéressant, même si il faut l'avouer, il vaut mieux être furtif pour bien s'en sortir sans s'arracher les yeux de la tête. Le jeu de groupe est extraordinaire, entre les cc longs (1min30) ce qui ne se retrouve pas sur les autres MMO, le jeu d'interrupt sur les mages rends les combats en pvp extrêmement intéressant, il faut être réactif et prendre de bonnes décisions, le gameplay a une part très importante dans ce jeu et ce qui fait toute la différence entre les groupes, même si les compositions des groupes facilitent parfois les combats contre d'autres compos.

    Sept ans passés sur ce jeu et on pourrait penser à tout ce temps perdu à être un Geek, mais à refaire, j'y rejouerai sans hésiter depuis sa sortie !

    DAOC forever !
    13 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 22 déc. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    15 personnes sur 16 ont trouvé cette critique utile.
    Dark Age of Camelot...

    Ce MMO où nos premiers pas donnent un noeud au ventre tellement il paraît minable : déplacements compliqués, graphismes un peu passés, lenteur du gameplay dans les premiers niveaux, tout ce qu'il y a de moins plaisant. Et très peu de quêtes intéressantes, un scénario à la rue au premier coup d'oeil...

    Mais viennent ensuite les premiers sursauts d'espoir, avec ce niveau 5 et la découverte de la capitale de votre royaume. Votre classe, ça y est, vous êtes quelqu'un ! Et puis non, il va falloir continuer de pexer un peu tout seul avant de trouver un groupe intéressant dans les premiers donjons (muire/mithra/nisse).

    Sans vous en rendre compte, vos levels montent et l'intérêt se fait plus fort. Puis vous voilà placer une garde sur votre healer et s'immobiliser à ses côtés pour le protéger. L'esprit teamplay vient peu à peu, vous ne le savez même pas.

    Les premiers pas en Vaux, où vous lâchez vos premiers "INC ! ", sous un coup d'adrénaline. Vous voici à fond, l'erreur n'est pas autorisée car un groupe alb peut s'ajouter à la fête dans votre combat et le faire pencher en votre défaveur. Chacun de votre groupe se sent l'axe principal, la personne la plus utile, mais c'est une erreur, seul la solidarité du groupe et la réactivité de ses membres compte. Tout le monde est important. Aucune sous classe, aucune classe exagérée, tout le monde sert, tout le monde se serre les coudes pour former une patrouille compacte et dangereuse.

    Vous ne rêvez plus que de ça, reprendre ce satané fort et se cacher dans ses remparts pour le défendre. Vous fermez les yeux et revoyez cette bande de trolls taper la porte tandis que des furtifs albionais étaient déjà dans la cour. L'action ne cesse jamais, jamais vous n'avez été en sécurité lors de cette attaque de fort.

    Puis arrive le niveau 50, vous êtes dans le bain, plus aucun MMO ne pourra jamais vous plaire. Vous connaissez désormais par coeur les 15 classes de chacun des trois royaumes, et les avantages offerts par ces fameuses reliques. Vous n'avez plus en tête que votre team, votre guilde que vous vous devez de servir. Un duel ? Pourquoi faire ? Nos classes et nos utilités sont différentes, on s'en fout de duel ou de tout péter en 1 vs 1... le but de DAoC est bien plus fort que cela, bien plus nourrissant !

    DAoC, le MMO auquel il faut prendre goût pour cracher sur les autres. Celui qui ne sera jamais remplacé, ni égalé. Celui où le teamplay est important, où le stuff est identique pour tout le monde une fois la SC calculée, celui où le PvP - devrai-je dire RvR -, passe avant tout.

    DAoC un mmo, LE MMO légendaire, meilleur MMO "PvP" de l'histoire, à la croisée de trois mondes, de trois légendes : celtes, arthuriennes, scandinaves.

    Immergez-vous dans DAoC même si les premières heures sont dures, vous ne le regretterez pas.
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 nov. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    11 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    Sans titre

    Par Avatar de choubidus
    Je mets excellent pour ce jeu grâce à sa diversité et sa complexité.
    Seul point négatif, maintenant, tout est en anglais... Le jeu est déjà complexe pour un débutant non accompagné, mais dans une autre langue, ça devient franchement galère.
    Pour ceux qui veulent se donner la peine malgré tout, DAoC vaut encore le coup, et à mon avis, devant de nombreux MMORPG, nettement plus récent.
    Tout ou presque est paramétrable, de nombreuses races de personnages, de classes, de métiers. Vous modifiez le skill de votre avatar à volonté, la couleur de son équipement.
    Le housing : possibilité d'avoir sa propre maison, plusieurs modèles au choix, avec possibilité de la décorer, d'y entreposer ses trophées, de stocker son matériel, d'y installer des marchands et d'autres PNJ, pour se téléporter par exemple.
    Le RVR, bataille sans fin entre les 3 royaumes qui réunissent, des centaines de joueurs.
    Le RVR est accessible dès les premiers niveaux et permet, en réalisant quelques quetes répétables, de passer au LVL 50 en quelques heures seulement, après un tutorial rapide et essentiel.
    La communauté : DAOC est composé principalement de joueurs mûrs. Pas de spam débile, d'insultes en tout genre, de ouin-ouin, mais plutôt, de la convivialité, du respect, de l'entraide. L'acceuil des nouveaux venus est généralement chaleureux et généreux. J'ai reçu de l'équipement et des PO, de plusieurs joueurs, et du temps de jeu pour m'aider à accomplir quelques quetes majeures.
    En bref, tout ce que je cherche dans ce type de jeu.
    Plus qu'un avis favorable, c'est une préconisation, une prescription, jouez à DAOC.
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 6 juil. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    10 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Lixie
    Le meilleur de tous les mmo, pour avoir testé Warhammer, WoW, Aion, Rift.
    Tous les autres mmo ont un système PvP qui manque de contenu, classe miroir, 2 factions etc...
    Des mages qui n'ont pas 99999pv, qui tapent très fort mais qui ne peuvent pas incanter si on les tapent. Des guerriers qui vont dans la mêlée au péril de leur vie. Des healeurs qui peuvent faire des heals et des heals de groupe en quelques secondes.
    Tout cela donnait des combats très équilibrés et une certaine jouissance durant et après ceux ci. Des combats qui pouvait durer entre 1min et 10min voir plus.
    DAoC c'est 3 royaumes, avec dans chacune, des races et classes uniques, des possibilités infinies de stuff.
    Le PvP c'était tout d'abord l'extension des zones PvE de chaque royaume pour des batailles mythiques à domicile. Et ensuite avec News Frontiers des zones exclusivement PvP avec des téléportations et des bateaux pour faire les jonctions, des combats en plaines en groupe contre groupe (8vs8) ou en BG contre BG, des prises de tours et de forts avec des défenses sur les remparts. Des tanks dans les béliers pour démonter les portes, des mages et archers derrière pour assiéger et des soigneurs qui tenaient tout ce beau monde en vie.
    Le PvE ce faisait en groupe généralement pour pouvoir xp plus vite, dans les mmos d'aujourd'hui on xp 2 fois plus vite en restant solo.
    Les gens jouaient ensemble, se parlaient et au final cela aboutissait à de belles amitiés.
    Le jour ou un éditeur sortira une version 2. 0 de DAOC il aura comprit.
    A l'époque de DAOC les mmos n'étaient qu'à leur début, aujourd'hui avec la publicité des mmos et les mentalités qui ont évolué, il y aura matière de faire un véritable hit !
    DAOC à jamais tu resteras le plus grand.
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1294 aiment, 186 pas.
Note moyenne : (1511 évaluations | 58 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Répartition des notes de Dark Age of Camelot
Répartition des notes (1511 votes)

Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(901 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu