Critiques de Dark Age of Camelot

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

46 personnes ont trouvé cette critique utile.
J'étais au collège à l'époque. Ce jeu a bien failli avoir ma peau. C'était l'époque où l'on achetait sur Alapage, pas sur Amazon. L'époque du 56k (ou 28 pour les moins chanceux). Et jusqu'à ce que j'arrête, fin 2007 - parce qu'il fallait arrêter un peu les bêtises ! - ce fût de loin le meilleur jeu auquel j'ai pu jouer ; peut-être le premier jeu qui nous dictait notre façon de vivre, auquel nous nous soumettions, et pas l'inverse. Graphiquement toujours très impressionnant, c'était plutôt ...
Publiée le 24 sept. 2012 par Llancelot.
2 personnes ont trouvé cette critique utile.
Malgré la volonté originelle de GOA de faire de Dark Age of Camelot un jeu Roleplay, personne n'est vraiment dupe sur les capacités du jeu. Celui-ci est des plus terre à terre : tuer des monstres pour atteindre le niveau 50 pour ensuite faire des combats entre royaumes. Le système de communication est assez rebutant, une des principales raisons pour lesquelles le Roleplay n'est pas un des traits évidents de ce jeu. Tenter d'interpréter son personnage et de le faire vivre avec les autres s'av...
Publiée le 9 juil. 2003 par Volgaran.
  • 24 sept. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    46 personnes sur 48 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    J'étais au collège à l'époque. Ce jeu a bien failli avoir ma peau. C'était l'époque où l'on achetait sur Alapage, pas sur Amazon. L'époque du 56k (ou 28 pour les moins chanceux).
    Et jusqu'à ce que j'arrête, fin 2007 - parce qu'il fallait arrêter un peu les bêtises ! - ce fût de loin le meilleur jeu auquel j'ai pu jouer ; peut-être le premier jeu qui nous dictait notre façon de vivre, auquel nous nous soumettions, et pas l'inverse.

    Graphiquement toujours très impressionnant, c'était plutôt l'esprit de jeu qui m'envoutait. Les parents étaient encore réticents à ce que leur enfant prenne part à ces aventures, alors nous avions (jusqu'en 2007 en tout cas) affaire en très grande majorité à des joueurs/euses adultes. Cela se ressentait dans les conversations, écrites ou orales. C'était très appréciable ; nous jouions pour nous amuser, pour vaincre, mais toujours dans le plus grand respect - et le respect de l'orthographe ! Avis aux nouveaux MMO...

    Pas vu de jeux qui lui arrivent à la cheville, ni chez Bioware, ou même Blizzard.

    Merci GOA, et surtout merci Mythic.

    Llancelot, Maître d'Armes, Les Templiers de l'Ombre (TdO) ALbion YS.
    Publié le 24 sept. 2012 à 02:20, modifié le 24 sept. 2012 à 02:22
    46 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 juil. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    18 personnes sur 19 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    DAoC était novateur à sa sortie, il s'est modernisé, simplifié (certains habitués criant au scandale, mais pour les débutants, c'était pas du luxe ! ) enrichi, étendu... Il survit aujourd'hui (2012) , ayant perdu beaucoup d'adeptes, faute d'un soutien réel de Mythic, son éditeur qui a misé sur ce qu'il voyait comme son remplaçant : Warhammer Online. [... ] Cela dit Mythic a regroupé tous les joueurs du monde sur un serveur performant : du monde à toute heure pour se castagner joyeusement, que demande le peuple ?

    S'y mettre aujourd'hui ? Pourquoi pas, il a été simplifié, mais il reste moins facile à prendre en main que ses concurrents plus récents. Et il est aussi infiniment plus profond. Visuellement, même avec ses mises à jour graphiques lui permettant de rester beau, il ne peut cacher le poids des années, comme tout jeu video mais c'est pas dégoûtant avec un design "réaliste" très loin du "cartoon" d'un certain WoW. Chacun jugera selon ses goûts.

    Reste que ses points forts sont :
    - 3 royaumes jouables, offrant chacun un univers radicalement différent, et certaines classes très spécifiques.
    - une profondeur de background intense, avec des milliers de mobs différents, et des quêtes immersives, pour peu qu'on s'attache à tout lire...
    - un système de RvR (royaume contre royaume) , permettant des raids épiques de centaines de joueurs autour de sièges et de défense de forts, sur des cartes vastes et variées, ou des affrontements en escarmouches plus tactiques et tout aussi plaisants
    - une bonne complémentarité des classes de chaque royaume entre elles et des "builds" vraiment différents pour la majorité des classes disponibles.
    - des zones de jeu d'une beauté rare, notamment les donjons d'Atlantis ou les donjons hi-end de chaque royaume.
    - un système de craft (notamment de gemmes et d'alchimie) incontournable pour l'optimisation ultime de son perso

    et ses points faibles :
    - un système de craft riche à découvrir, mais chiant à pleurer à pratiquer, fondé sur la répétition
    - des bugs jamais corrigés, notamment en matière de lignes de vues ou de murs traversables par les mobs
    - une communauté centrée autour de vieux de la vielle, dans laquelle il n'est pas toujours facile de s'insérer en tant que débutant
    - des déséquilibres de classes qui ont fait couler beaucoup, beaucoup, beaucoup d'encre sur JoL, et que malgré d'innombrables patchs, l'éditeur n'a jamais pu résorber totalement. La seule solution aurait été la symétrie parfaite des classes entre chaque royaume, mais c'eut été perdre toute la richesse des classes de ce jeu. Alors il faut l'accepter comme c'est : Quelle que soit votre classe, il y a au moins deux classes ennemies pouvant vous mettre la pâtée avec une facilité déconcertante.

    Bref, bien peu de MMO aujourd'hui lui arrivent à la cheville pour l'immersion et le PvP de masse, mais ce géant est au crépuscule de sa vie. Alors si vous voulez voir un MMO "old school", précipitez-vous !
    Publié le 24 juil. 2012 à 15:50, modifié le 25 juil. 2012 à 15:36
    18 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 22 déc. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    15 personnes sur 16 ont trouvé cette critique utile.
    Dark Age of Camelot...

    Ce MMO où nos premiers pas donnent un noeud au ventre tellement il paraît minable : déplacements compliqués, graphismes un peu passés, lenteur du gameplay dans les premiers niveaux, tout ce qu'il y a de moins plaisant. Et très peu de quêtes intéressantes, un scénario à la rue au premier coup d'oeil...

    Mais viennent ensuite les premiers sursauts d'espoir, avec ce niveau 5 et la découverte de la capitale de votre royaume. Votre classe, ça y est, vous êtes quelqu'un ! Et puis non, il va falloir continuer de pexer un peu tout seul avant de trouver un groupe intéressant dans les premiers donjons (muire/mithra/nisse).

    Sans vous en rendre compte, vos levels montent et l'intérêt se fait plus fort. Puis vous voilà placer une garde sur votre healer et s'immobiliser à ses côtés pour le protéger. L'esprit teamplay vient peu à peu, vous ne le savez même pas.

    Les premiers pas en Vaux, où vous lâchez vos premiers "INC ! ", sous un coup d'adrénaline. Vous voici à fond, l'erreur n'est pas autorisée car un groupe alb peut s'ajouter à la fête dans votre combat et le faire pencher en votre défaveur. Chacun de votre groupe se sent l'axe principal, la personne la plus utile, mais c'est une erreur, seul la solidarité du groupe et la réactivité de ses membres compte. Tout le monde est important. Aucune sous classe, aucune classe exagérée, tout le monde sert, tout le monde se serre les coudes pour former une patrouille compacte et dangereuse.

    Vous ne rêvez plus que de ça, reprendre ce satané fort et se cacher dans ses remparts pour le défendre. Vous fermez les yeux et revoyez cette bande de trolls taper la porte tandis que des furtifs albionais étaient déjà dans la cour. L'action ne cesse jamais, jamais vous n'avez été en sécurité lors de cette attaque de fort.

    Puis arrive le niveau 50, vous êtes dans le bain, plus aucun MMO ne pourra jamais vous plaire. Vous connaissez désormais par coeur les 15 classes de chacun des trois royaumes, et les avantages offerts par ces fameuses reliques. Vous n'avez plus en tête que votre team, votre guilde que vous vous devez de servir. Un duel ? Pourquoi faire ? Nos classes et nos utilités sont différentes, on s'en fout de duel ou de tout péter en 1 vs 1... le but de DAoC est bien plus fort que cela, bien plus nourrissant !

    DAoC, le MMO auquel il faut prendre goût pour cracher sur les autres. Celui qui ne sera jamais remplacé, ni égalé. Celui où le teamplay est important, où le stuff est identique pour tout le monde une fois la SC calculée, celui où le PvP - devrai-je dire RvR -, passe avant tout.

    DAoC un mmo, LE MMO légendaire, meilleur MMO "PvP" de l'histoire, à la croisée de trois mondes, de trois légendes : celtes, arthuriennes, scandinaves.

    Immergez-vous dans DAoC même si les premières heures sont dures, vous ne le regretterez pas.
    15 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 janv. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    13 personnes sur 14 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Mehara AD
    Je joue à ce jeu depuis 2004 et malgrès tout, je ne m'en lasse pas, le RVR est juste impeccable et même après toutes ces années, il n'a pris que peu de rides. il n'y a qu'une seule chose à faire si le jeu devait s’arrêter : stoper les MMO pour ne pas avoir l'impression de perdre son temps et son argent sur un MMO bisounours style WoW !

    Je pourrais passer ma journée à parler de DAoC mais le mieux serait d'y jouer, le pvp solo est extrêmement intéressant, même si il faut l'avouer, il vaut mieux être furtif pour bien s'en sortir sans s'arracher les yeux de la tête. Le jeu de groupe est extraordinaire, entre les cc longs (1min30) ce qui ne se retrouve pas sur les autres MMO, le jeu d'interrupt sur les mages rends les combats en pvp extrêmement intéressant, il faut être réactif et prendre de bonnes décisions, le gameplay a une part très importante dans ce jeu et ce qui fait toute la différence entre les groupes, même si les compositions des groupes facilitent parfois les combats contre d'autres compos.

    Sept ans passés sur ce jeu et on pourrait penser à tout ce temps perdu à être un Geek, mais à refaire, j'y rejouerai sans hésiter depuis sa sortie !

    DAOC forever !
    13 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 31 oct. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    26 personnes sur 29 ont trouvé cette critique utile.
    DAoC a maintenant dix ans et la dernière fois que j'écrivais ici c'était il y a trois ans.

    Quels changements ?

    Tous les joueurs de DAoC sont maintenant regroupés sur un serveur unique et mondial : Ywain. Ce serveur regroupe plus de 3000 joueurs connectés en permanence en heures de pointe européennes et américaines et est un serveur très dynamique.

    A l'aube de la dixième année Mythic a entrepris une vaste refonte du jeu pour le rendre accessible et intéressant pour les nouveaux joueurs et ils ont terminé ce projet en permettant aux joueurs de progresser uniquement en faisant du RvR dans les Vaux (battlegrounds). Ou en profitant de l'immense monde remis à jour et adapté aux nouveaux joueurs.

    Un suivi très régulier, des patchs encore nombreux, des animations, des quêtes, du RvR, beaucoup de défis, c'est encore un jeu qui a de belles années devant lui.


    Pour les nouveaux joueurs, maintenant, il est possible de rivaliser en RvR dès le niveau 10 en étant parfaitement équipé. Grâce au nouveau système de primes, il est possible de débarquer dans le grand RvR avec du matériel à niveau et surtout une expérience de jeu nouvelle qui n'était pas proposée à l'époque où il était nécessaire de traverser maints et maints fois le monde pour valider une quête et passer son niveau sans jamais rencontrer un seul ennemi réel derrière son écran.




    Longue vie au roi
    Publié le 28 janv. 2009 à 14:57, modifié le 31 oct. 2011 à 00:16
    26 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 4 avril 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    12 personnes sur 13 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    Intuable!

    Le seul MMO ouvert comportant 3 royaumes immenses.

    La ou tout les MMO se contentent de l'éternelle guéguerre de 2 factions sans profondeur ni saveur, DAoC a établi une base exceptionnelle pour les puriste du MMO.
    Voyons ce dont sera capable GW2, qui semble se démarquer quelque peu, mais je déteste les modèles F2P manipulateur pour ensuite plumer les joueurs s'étant familiariser à l'univers.

    Bref, à l'heure actuelle seul DAOC comporte toutes les bases du véritable MMO.

    Je ne vais pas revenir sur toutes les qualités déjà évoquées que la majorité connaît, mais je tiens à souligner les efforts d'équilibrage de classes qui sont encore plus jouissives à jouer qu'auparavant. RA répartis intelligemment, nouvelles compétences pour plusieurs classes...

    Et en ce qui est de la progression, elle s'est parfaitement adaptée à ce qu'est devenu DAOC. On a accès rapidement à l'action grâce à une progression très rapide mais pas moins intense pour autant.

    On peut choisir plusieurs façons de progresser sans subir de désavantage tant en terme d'xp que d'équipement. On peut, jusqu'au niveau maxi, se conforter dans les "vaux" mêlant un PvP actif avec du farmage de quêtes, ou bien rester en sécurité dans son royaume avec un cheminement plus classique.
    Bref, tous les vieux joueurs de MMO ont DAOC dans le cœur, et je suis sûr que quelqu'un pense à un DAOC2... Certainement doit-il attendre d'observer le marché, qui risque d'être assez monopolisé par le dernier bastion de l'espoir des MMO nouvelle génération qu'est GW.

    Depuis quelques années, on attend toujours le suivant avec toujours plus de déception.

    L'après GW2, selon ce qui se passera, risque de définir les projets ultérieurs =)
    Vive DAOC !
    Publié le 4 avril 2012 à 14:33, modifié le 4 avril 2012 à 14:33
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 août 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    13 personnes sur 15 ont trouvé cette critique utile.
    Depuis l'ouverture des serveurs, c'est le MMO où j'ai passé les meilleurs moments.
    Tant en pve qu'en rvr en solo ou en groupe, certes les débuts étaient épiques. Juste une boussole pour se diriger : bien des joueurs se sont perdus dans les forêts et sur les cartes. Les premiers personnages aux graphismes cylindriques pourraient paraître comiques aujourd'hui, mais le contenu, la taille des cartes, le concept, tout y était, y compris quelques bugs utiles - heureusement les bugs ont été rectifiés et le moteur graphique amélioré.

    Un système PVP RVR exceptionnel, prises de forteresses, tours, machines de guerres diverses, de bonnes campagnes à mener en guilde ou en groupes, des affrontements épiques comme je n'en ai vus sur aucun jeu.

    Système d'artisanat élaboré, leveling un peu fastidieux ("50 lvl dans les premiers temps") , de bonne crises de nerf quand on se fait tuer et que l'on perd de "xp" durement acquise.

    Magnifique housing, avec la possibilité de décorer avec trophées looté sur les boss parfois très encombrant pour de petites maisons, et de magnifiques villas suréquipées pour les grosses guildes avec de larges et nombreuses pièces et j'en passe la liste cerait trop longue.

    Dommage que les add-ons successifs aient changer le sens du jeu, ajouter du contenu était une bonne idée, se lancer dans une course au skill et au stuff a tué le côté plaisir de jouer. Ce sont les joueurs qui font le jeu avec ce que leur donne les développeurs. Là ils obligent à farmer et à se transformer en boeufs de labour pour obtenir le must de "lapiècedelamortquitue" donc le casual n'a plus aucune chance.


    Super jeu néanmoins : contenu, jouabilité, graphismes, classes, pvp, rvr, pve solo en groupe ou en raids.

    Bravo aux concepteurs.
    Publié le 22 juil. 2010 à 10:32, modifié le 23 août 2012 à 00:11
    13 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 27 sept. 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    27 personnes sur 33 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    De tous les MMO existant, DAoC restera toujours avec une avance considerable sur le gameplay même si graphiquement il y a, à présent, beaucoup mieux
    Depuis sa sortie, il y a donc plus de 10 ans, il a su nous faire rêver et continue à le faire à travers le temps à tel point que beaucoup d'anciens joueurs reviennent car ils n'arrivent pas à retrouver dans d'autres MMOrpg ce que leur a donné DAoC.

    Je me rappelle encore dans les premières années lorsque le serveur (Broceliande) était "full" et que j'essayais sans relâche de me connecter car à 21h, c'était la véritable heure de pointe française. Le "pex" était long et l'on attendait par moment, de longues heures afin que le spot très prisé dans l'avancée de son level soit libéré ou que l'on soit "enfin" groupé (cf pygmés de Lyonesse).
    Les Guildes étaient bien peuplées et on se retrouvait à faire des raids avec des centaines de joueurs prêt à en découdre.
    Le RvR et les Realms Points (RP) motivaient d'avantage à tel point que cela devenait une course effrénée. Il y aura eu une refonte des zones de combat qui n'aura pas été au goût de tout le monde car il faut l'avouer, les murailles de l'ancien Emain ont vu couler beaucoup de sang.
    Chaque classe a son importance au sein du groupe et le gameplay est vraiment très tactique.
    A l'époque l'équipement (stuff) n'avait vraiment que peu d'importance et l'on se battait juste pour le fun. Il suffisait d'avoir une belle arme a "skin" et l'on se croyait déjà au sommet.

    Dommage que Mythic ait laissé un peu de coté ce jeu vraiment somptueux, et l'on remarque aujourd'hui que DAoC arrive en fin de vie avec des zones, autrefois peuplées à toutes heures (Quartz, capitale, etc. ) vide à présent.

    En tout cas, la nostalgie reste là et les souvenirs seront gravés à jamais avec un jeu qui aura marqué des générations entières avec sûrement pour eux, une pensée pour avoir jouer au meilleur MMO de la planète.
    27 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 7 nov. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    11 personnes sur 12 ont trouvé cette critique utile.
    9/10

    Sans titre

    Par Avatar de choubidus
    Je mets excellent pour ce jeu grâce à sa diversité et sa complexité.
    Seul point négatif, maintenant, tout est en anglais... Le jeu est déjà complexe pour un débutant non accompagné, mais dans une autre langue, ça devient franchement galère.
    Pour ceux qui veulent se donner la peine malgré tout, DAoC vaut encore le coup, et à mon avis, devant de nombreux MMORPG, nettement plus récent.
    Tout ou presque est paramétrable, de nombreuses races de personnages, de classes, de métiers. Vous modifiez le skill de votre avatar à volonté, la couleur de son équipement.
    Le housing : possibilité d'avoir sa propre maison, plusieurs modèles au choix, avec possibilité de la décorer, d'y entreposer ses trophées, de stocker son matériel, d'y installer des marchands et d'autres PNJ, pour se téléporter par exemple.
    Le RVR, bataille sans fin entre les 3 royaumes qui réunissent, des centaines de joueurs.
    Le RVR est accessible dès les premiers niveaux et permet, en réalisant quelques quetes répétables, de passer au LVL 50 en quelques heures seulement, après un tutorial rapide et essentiel.
    La communauté : DAOC est composé principalement de joueurs mûrs. Pas de spam débile, d'insultes en tout genre, de ouin-ouin, mais plutôt, de la convivialité, du respect, de l'entraide. L'acceuil des nouveaux venus est généralement chaleureux et généreux. J'ai reçu de l'équipement et des PO, de plusieurs joueurs, et du temps de jeu pour m'aider à accomplir quelques quetes majeures.
    En bref, tout ce que je cherche dans ce type de jeu.
    Plus qu'un avis favorable, c'est une préconisation, une prescription, jouez à DAOC.
    11 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 29 juin 2012
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 5 ans.
    10 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Tout d'abord, étant le premier MMO du nom que j'ai commencé, mon avis risque de ne pas être très partial.

    J'ai découvert ce jeu aux graphismes éblouissant à l'époque, tout à fait par hasard. N'étant pas réellement fan du pvp, on jouait très régulièrement en guilde "poussière d'étoile" sur Hibernia (Brocéliande).
    Je me souviens encore de la monté de niveau très fastidieuse pour atteindre le niveau 50. Une fois celui-ci réalisé, il fallait calculer son armure globale via du TheoryCraft (que je n'ai toujours pas compris). A partir de ce niveau, c'est le seul jeu où j'ai vraiment vécu l'appartenance à un royaume, que ce soit dans sa défense (avec des bataille de plus de 250 joueurs en même temps) pour allez récupérer une "relique" ou simplement se balader seul et tomber sur des patrouilles ennemies, voire des troupes (plus de 50 joueurs) - fichu ménestrel !

    Ce jeu a permis de distinguer le PVP de masse et de créer par la même occasion une passion commune pour tous les joueurs de MMORPG. Après les quelques extensions, le PvE s'est grandement amenuisé pour laisser place uniquement au PvP, qui se jouait vers la fin en groupe fixe dédié. Reste que ce jeu est inoubliable pour les moments qu'ils nous a fait passer !
    Publié le 24 mai 2006 à 18:22, modifié le 29 juin 2012 à 18:37
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 6 juil. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 6 ans.
    10 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Lixie
    Le meilleur de tous les mmo, pour avoir testé Warhammer, WoW, Aion, Rift.
    Tous les autres mmo ont un système PvP qui manque de contenu, classe miroir, 2 factions etc...
    Des mages qui n'ont pas 99999pv, qui tapent très fort mais qui ne peuvent pas incanter si on les tapent. Des guerriers qui vont dans la mêlée au péril de leur vie. Des healeurs qui peuvent faire des heals et des heals de groupe en quelques secondes.
    Tout cela donnait des combats très équilibrés et une certaine jouissance durant et après ceux ci. Des combats qui pouvait durer entre 1min et 10min voir plus.
    DAoC c'est 3 royaumes, avec dans chacune, des races et classes uniques, des possibilités infinies de stuff.
    Le PvP c'était tout d'abord l'extension des zones PvE de chaque royaume pour des batailles mythiques à domicile. Et ensuite avec News Frontiers des zones exclusivement PvP avec des téléportations et des bateaux pour faire les jonctions, des combats en plaines en groupe contre groupe (8vs8) ou en BG contre BG, des prises de tours et de forts avec des défenses sur les remparts. Des tanks dans les béliers pour démonter les portes, des mages et archers derrière pour assiéger et des soigneurs qui tenaient tout ce beau monde en vie.
    Le PvE ce faisait en groupe généralement pour pouvoir xp plus vite, dans les mmos d'aujourd'hui on xp 2 fois plus vite en restant solo.
    Les gens jouaient ensemble, se parlaient et au final cela aboutissait à de belles amitiés.
    Le jour ou un éditeur sortira une version 2. 0 de DAOC il aura comprit.
    A l'époque de DAOC les mmos n'étaient qu'à leur début, aujourd'hui avec la publicité des mmos et les mentalités qui ont évolué, il y aura matière de faire un véritable hit !
    DAOC à jamais tu resteras le plus grand.
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 6 sept. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    9 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    10/10

    Magique !

    Je viens de relancer mon abonnement à daoc, j'y ai joué 5 ans de 2002 à 2007 puis ayant quasiment tout vu j'ai testé d'autres mmo tels que AoC, Warhammer, WoW... Je n'ai qu'un regret... avoir connu daoc, tous les autres jeux me paraissent mauvais à coté.
    Non je ne plaisante pas daoc à plus de 7 ans et aucune mmo ne rivalise avec lui... et c'est bien dommage.

    Les GROS points forts pas retrouvés dans les autres MMO :

    - Une place pour tout types de joueurs : Bus vs Bus (genre 50 vs 50) , groupes vs groupes, et solo. Ces types de jeux cohabites grâce aux grandes cartes, au mécanisme de jeu (reliques, forts etc).

    - Des sorts de contrôle long (des mez de plus d'une minute) : et oui dans un mmo les gens doivent jouer ensemble. Si qqun est mez et que personne de son royaune n'est la pr le demez et qu'il n'as pas de sort pour l'enlever (purge) il attend 1min sans bouger... Ca peut paraitre dur mais ceci illuste une grande force de daoc : l'interactivité entre les personnages : on peu protéger ses coéquipier avec un bouclier ou un sort empêchant l'ennemi de l'atteindre, leurs enlever leurs malédictions, booster les statistiques etc...

    - Pas de cooldown universel, pour gagner il faut être rapide et stratégique, de nombreux sort instantanés sont disponibles et peuvent être lancés en même temps. les plus puissants ont un temps de repop long (10-30 min) et doivent être utilisé après réflexion (mais pas trop hein ; ) ). En revance il existe peu de sorts instantané infligeant de forts dégats. Un mage doit incanter pour faire des degats et on en viens au point suivant.

    - L'interruption des sorts : il y a peu de sort de soin/degats instantané, et quasiment tous les sorts et coups recus par un ennemis stoppent votre incantation. Il faut donc bien se placer par rapport aux autre membres de votre groupe et pouvoir compter sur leur aide
    Publié le 5 sept. 2009 à 18:53, modifié le 6 sept. 2009 à 22:00
    9 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 10 déc. 2015
    5 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Univers énorme : surfaces PVE, PVP, pour l'époque et même avant les nombreuses extensions (DF, SI, TOA...) gigantesques avec des donjons à l'ancienne et cette angoisse, cette crainte mêlée à cette soif, cette impatience à faire piaffer un cheval, cette excitation.

    Immersion infinie : on y croit, on ne sait pas pourquoi, quand on y retourne aujourd'hui, c'est moche. Et pourtant jamais je n'y ai cru autant que dans DAoC.

    Ennui inexistant : toujours un truc à faire. PVP groupe, PVE solo, PVE groupe, Farming divers (xp personnage, xp artefacts, xp RVR...) , artisanat, quêtes (pas le point fort du jeu, il faut l'admettre, même si au fur et à mesure des extensions, il y a eu beaucoup de progrès) , PVP solo ! Peu s'y essayaient, excepté avec leur fufu, et pourtant, j'avais un proto 2H/boubou et en un contre un, c'était puissant.

    Ambiance sociale excellente : beaucoup de gens matures, de tout âge, écrivant souvent un bon français, chose devenue rare dans les MMO actuels.

    Fairplay très présent en RVR/PVP : fairplay tellement rare dans les MMO de ces dernières années. Beaucoup de dialogues et de respect avec les ennemis, sur les fofo (JOL pour ma part) ou IG avec les rerolls des multi-comptes (DAOC était spécialisé dans le double compte car on ne pouvait monter nos reroll que sur un royaume par serveur) .

    Possibilités de PVP/RVR cultes : une référence dans les MMOG, j'insiste vraiment sur ce point.

    Je pourrais en rajouter, mais ce jeu est tellement vieux que la jeunesse ne pourrait plus accrocher. Maintenant, j'attends Camelot Unchained avec impatience...
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 12 août 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    6 personnes sur 7 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Chendor
    Ce fut le premier jeu, MMORPG auquel j'ai joué. Je me rappelle encore le décor d'hibernia après avoir créé mon ranger, ou encore les territoires sauvages de Midgar. Ce jeu restera dans ma mémoire jusqu'à longtemps encore, ou pour toujours.

    Bref, après des dizaines et des dizaines d'essais de classes, j'avais enfin opté pour un thane, une classe de Midgar, et je découvris enfin ce royaume dans ces coins les plus obscurs. Les combats en pve solo était certainement assez répétitifs (je me buff, je pull avec les éclairs, je fais les instants éclairs et je tape avec mon marteau) , et les combats en groupe était plus divertissant (c'est toujours mieux avec de la compagnie).

    Puis arrive le RvR (ou PvP) , dans les vals, il est possible de faire un petit peu de solo, mais après dans Emain Macha ou d'autres zone frontalière, on a le choix entre le bus ou mourir. Le choix est vite fait, si on est une classe discrète, on fait du solo, dans mon cas, c'était les bus.
    Quand on est en bus, c'est simple : on surveille aux alentours après s'être /stick au skald (dans Midgar) , et quand on voyait des ennemis, on fonçait dedans ! Quand on meurt, on attend les rez si jamais on gagne, ou on revient au point de départ, mais avec l'envie de se venger.

    Ensuite, les extensions sont arrivées... Shrouded Island en était une bonne : un grand monde vaste et magnifique a exploré, soit par l'intermédiaire d'une des nouvelles classes et races ajoutés ou avec nos niveaux 50 qui souhaite un peu se changer les idées après être partis à la guerre.
    Puis Trial of Atlantis est arrivé, cette extension qui a complètement retructuré le PvP par son système de compétence (dont je ne me rappelle plus le nom) et les artéfacts. Je trouvais cela assez plaisant au début, mais après m'être rendu compte de la puissance que cela représentait, (surtout lorsqu'on me tuait) je changeais petit à petit d'avis.

    Evidemment, je n'oublies pas les petites choses plaisantes tel que l'artisanat, l'arrivée des Helhaxa : D ou encore les prises de fort, de reliques, etc...

    Je trouve par contre très dommage que WoW ait réussi à détourner beaucoup de joueur de DAoC pour qu'il joue à Warcraft, ce qui a rendu le jeu trop désert à mon goût...
    Publié le 10 août 2009 à 22:24, modifié le 12 août 2009 à 15:01
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 18 déc. 2015
    6 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Il me semble constater que chacun reconnait la qualité exceptionnelle de DAoC. Des joueurs férus de RVR ont lâché prise avec TOA car il gardait en mémoire la très longue progression en PVE pour arriver au niveau 50 (plusieurs mois à une époque) : malgré la richesse du contenu, cela revenait à retourner sur les bancs de l'école, refaire ses classes.

    Sans compter qu'après, certains montaient un niveau 50 en deux jours, on tuait le dragon à huit !

    Qui a pu oublier les events organisés par JOL pour tuer le fameux dragon du royaume : des rendez-vous d'une centaine de joueurs.

    Je suis de ceux à avoir tellement apprécié le RVR avant TOA, je n'ai pas eu le courage de m'y remettre car, quand on ne faisait pas partie d'une guilde optimisée, les artefacts étaient devenus un rêve quasiment impossible à atteindre.

    Mais DAOC, je ne crois pas qu'on puisse faire un équivalent, c'était le meilleur de tous (le premier peut-être) . J'ai eu beau essayer la concurrence, rien ne l'a jamais égalé.

    Qui sait si Jacobs avec son Camelot Unchained réussira à nous faire rêver à nouveau.
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes

Que pensez-vous de Dark Age of Camelot ?

1299 aiment, 185 pas.
Note moyenne : (1515 évaluations | 58 critiques)
7,9 / 10 - Très bien
Répartition des notes de Dark Age of Camelot
Répartition des notes (1515 votes)

Evaluation détaillée de Dark Age of Camelot
(903 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu