Très bien mais pas encore parfait.

8/10
Ceci est la critique préliminaire de The Elder Scroll Online suite à la levée de la NDA. Une version finalisée sera faite après la sortie officielle du jeu. Edité par Bethesda Softworks et développé par ZeniMax Online Studios, The Elder Scroll Online (TESO) est le dernier d’une longue série d’Elder Scrolls commencé en 1994.

Quelques chiffres

TESO est en développement depuis 2007, le jeu a été annoncé en mai 2012 pour une date de sortie du jeu officielle en avril 2014 et pour un coût mensuel de 15$ / 13€. Un budget de 200 millions de dollars semble avoir été injecté pour le jeu, mais l’information n’est pas officielle. Le nombre de serveur est encore inconnu, mais ce dernier ne sera vraisemblablement que de 4 (un US, un européen, un pour les PS4 et un dernier pour les Xbox : ce que je trouve stupide autant en faire un pour les deux plateformes…) , en effet les développeurs ont opté pour la technologie méga-serveur. C’est-à-dire qu’il y aura un seul serveur pour l’Europe subdivisé en monde instancié qui peuvent communiquer. Le joueur remplit un formulaire social (langue, âge, …) et le serveur va affecter le joueur à une instance correspondant à son profil.

Le nombre de joueurs visé est inconnu (on va dire le plus possible) et le nombre de joueur actuel est inconnu également.
Le jeu compte 3 royaumes, 4 classes et 9 races communes et une payante (Imperial). Le nombre de capacité active disponible doit être de 88, de passive 83 (+5 si accès au grade d’empereur) et de capacité ultime 29.

TESO se situe lors de la seconde ère, c’est-à-dire quasiment 1000 ans avant Skyrim.

Le premier avis

Le premier avis est pour moi quelque chose d’assez important. En effet, après les premières minutes du jeu, on a déjà posé notre premier avis qui va rester en général fermement ancré dans notre façon de voir le jeu.
J’ai été un peu déçu de ne pas avoir de cinématique d’entrée, mais le problème est qu’on atterrit directement dans une zone tutorial qui n’est pas très folichonne. Mais une fois sortie de la zone tutorial on est assez surpris par la qualité de l’environnement (paysages, villes etc) ça envoie un peu du rêve je trouve.

Graphismes / point techniques du jeu

- Les graphismes du jeu / le moteur graphique

Le jeu utilise le moteur graphique d’Oblivion (sortie en 2006) , quand j’ai appris cela j’étais assez septique concernant les graphismes du jeu. En effet, quand on passe de Skyrim à Oblivion le contraste est assez dure niveau graphiquement. Mais en fait pas du tout, le jeu est beau très beau, les paysages, les monstres, les joueurs/pnj sont bien faits, il n’y a pas d’erreur grossière de texture, et puis surtout ça ne rame pas. ZeniMax Online a réussi à concilier graphisme de qualité avec la fluidité (pas de saccade même dans une zone peuplé avec combats en qualité graphique maximale) et ça c’est impeccable. Sur le papier on peut faire une bataille de 100 personnes vs 100 sans ramer.
J’ai mis tous les effets au maximum possible, le jeu ne souffre pas de ralentissement apparent et les mouvements sont fluides : 60fps en zone peuplée.

- La vue FPS

La nouveauté majeure de ce MMO est la vue à la première personne comme les jeux de tirs (Counter Strike, Battlefield, et tant d’autres). Enfin, on peut choisir une vue arrière à la troisième personne mais le jeu se fait avec un viseur pour la sélection, on reste sur le mode des Elder Scrolls pour résumer.
Je ne vous cache pas que les débuts ont été assez difficiles, je n’étais pas vraiment habitué à jouer à des MMORPG en mode FPS. Cependant, on a souvent besoin de changer et de passer en mode curseur de souris, la transition entre les deux modes reste assez maladroite pour le moment.

- Création et personnalisation du personnage :

La personnalisation des personnages est plus que correcte et surpasse beaucoup d’autres MMORPG. Cependant on reste encore loin de la personnalisation d’EVE Online, le nombre de caractéristiques comme les coupes de cheveux, ornements … reste relativement limité à mon goût (environ une douzaine). Je pense qu’on peut largement mieux faire à ce niveau, mais la personnalisation du personnage est un outil facilement développable/modifiable donc des améliorations pourront être faites, à voir.
Par ailleurs fait intéressant, le joueur a la possibilité de donner un pseudonyme à particule Evlimeca De Machin par exemple, de plus on a le droit d’utiliser les traits d’union et les apostrophes (mais on est limité par le nombre d’utilisation à trois ou quatre).

- Les bugs :

Malheureusement il ne faut pas le nier mais TESO s’illustre avec bon nombre de bugs assez importants qui auraient du être détectées et corrigés pendant la bêta. Parlons en d'ailleurs, c'est toujours amusant de rencontrer lors de l'accès anticipé des bugs qu'on avait pourtant signalé pendant la bêta, je pense par exemple à la quête de Rosalin en Glénumbrie (Daguefilante) , où bien au fait qu'on soit désarçonné de son cheval quand on passe un pont ou un poteau. Il y a des moments où je me demande si les remarques des joueurs sont réellement prises en compte... passons.
On constate également un bon nombre de bugs dans les instances à tous les niveaux, qui s'illustrent essentiellement par des bugs des quêtes des donjons et également une latence permanente allant jusqu'à cinq secondes. C'est dommage et je pense que c'est une des principales lacunes du jeu actuellement.

- L’interface :

L’interface est pour moi le gros point faible du jeu. Les développeurs ne se sont pas foulés, c’est la même que Skyrim. Elle n’est pas du tout intuitive, de base on ne connait pas les dégâts que l’on inflige ou que l’on reçoit, pas de minimap, on est réduit au stricte minimum. L’interface des sorts est très réduite c’est-à-dire 5 emplacements pour les macros, un pour l’ultime et un pour la potion ou autre objet activable.
Cependant, tout ce qui manque pourra être apporté par des add-ons comme la minimap ou bien simplement les dégâts que l’on se prend ou que l’on fait. Certes on pourra personnaliser notre interface à notre guise, mais le développeur aurait quand même pu consacrer plus de modes à l’interface basique qui reste très pauvre.
J’ai également beaucoup de mal avec le système de communication. Il est assez difficile de communiquer avec le mode FPS, enfin le système n’est pas intuitif peut être qu’à la sortie du jeu ce côté aura été amélioré.
Je trouve ça un peu dommage que l'on doive télécharger 5 à 10 add-ons pour avoir des logs des combats, une minimap, les timers, les buffs et debuffs.

Le monde, la progression et l'artisanat

- Le monde :

Rien à dire, c’est parfait. Environnement très variable en fonction des régions, très développé et surtout vivant : peuplé de mob mais de mob secondaire tel que des oiseaux, cerfs, écureuils etc...
Animé par des événements comme des monstres épiques de zone ou bien par les ancres noires. Les ancres noires sont un système de portail qui s’ouvre dans une zone et en sort des monstres que les joueurs doivent vaincre pour refermer la porte (un peu à l’instar de Rift). Ce qui est assez amusant, c’est que les portes sont ouvertes par des PNJ, c’est assez bien fait mais je trouve que cet événement est un peu trop facile (mais je n’ai vraisemblablement pas tout vu j’ai dû en faire quelques-unes bas niveau).
Très bon côté immersif, capacité de lire les livres, mais on perd la capacité de se servir un peu partout c’est-a-dire voler une assiette, un pichet… c’est dommage. Et surtout, pas de zone housing, c’est un peu décevant, il avait fait un début prometteur sur Skyrim la dessus.

- La progression :

A l'instar des Elder Scroll, la progression se fait essentiellement par un système de quêtes dont une principale liée au personnage. Mais il peut se faire en tuant en chaîne les PNJ des zones mais je pense qu’il est plus rentable de faire les quêtes en terme de vitesse d’expérience gagnée. Actuellement, ils ont divisé par deux la quantité d'expérience reçue pour que les joueurs fassent essentiellement les quêtes, je ne suis pas sûr que ça soit tellement la bonne démarche.
Les quêtes sont-elles intéressantes ? De ce que j’ai pu voir, c’est assez hétérogène. Dans l’ensemble, oui elles sont intéressantes, mais certaines nous font clairement perdre du temps. La plupart des quêtes sont bien élaborées et mettent en place une vraie histoire. Je trouve que c’est un très bon point que de continuer à développer ce type de PvE qui au final est relativement comparable à celui de SWTOR car les personnages nous parlent directement, finis les pavés à lire. On oublie les éternelles quêtes : tuer 10 jeunes loups, puis 10 loups adultes, puis le loup alpha… c’est de la caricature mais beaucoup de MMORPG avaient repris ce système qui pouvait être franchement pénible.
La progression est assez bien, les développeurs ont essayé de développer l’aspect PvE un maximum pour qu’il soit intéressant pour le joueur. Cependant le problème de ce type de PvE réside que les joueurs ont tendance à le faire qu’une seule fois. Pour faire simple, un joueur voulant remonter une classe sur un même royaume devra refaire toutes les quêtes et pour le coup la progression sera assez pénible.
Il me semble avoir lu que les choix des joueurs peuvent avoir une importance, je suis assez septique à ce niveau, on est loin… très loin de l’importance des choix de SWTOR qui au final nous conduisent au côté obscure ou du bon côté de la force.

Par ailleurs, il existe beaucoup de donjons publics qui sont plus ou moins des instances où se retrouvent des joueurs de même niveau.

Enfin un problème réside sur un point. Si le joueur n'aime pas ce type de PvE alors ça va être difficile pour lui d'aimer le jeu. Si vous aimez les Elder Scroll alors vous allez aimer TESO, si les Elder Scroll ne sont pas votre tasse de thé cela ne vous laisse pas vraiment d'alternative.

-L'artisanat :

Il y a six métiers possibles : Cuisine, Enchantement, Alchimie, Forgeron (travail du fer) , Ébéniste (travail du bois) et tailleur.
Le but est de récolter dans les zones les composants nécessaires comme le bois, les plantes, les minerais… raffiner ses ressources pour en faire un produit utilisable et utiliser ces composants pour faire des potions ou armures… bref ce que l’on souhaite créer.

Bon, l'artisanat n’est absolument pas intuitif, et pour le moment l’aide en jeu n’est pas assez développée pour comprendre quelque chose facilement. L’autre désavantage est que la répartition des ressources est assez inégale, certains métiers sont plus faciles à monter que d’autres. On trouve moins de ressource pour confectionner des armures en tissus par exemple que pour faire des armes où le fer a vite tendance à s’accumuler dans nos inventaires. Cela dépend peut être des zones (à confirmer).

Chaque race dans le jeu dispose d’un style de vêtement spécifique, ce qui donne une grande variété de combinaison possible en termes d’armure. Mais on note l’absence de teinture, une option de plus en plus rare dans les MMORPG à mon humble avis.
Ce que j’ai trouvé amusant, c’est que certes on peut crafter dans les villes mais pas que, des lieux pour crafter comme les forges, établis sont disséminés et cachés dans les zones PvE en dehors des villes. Ces endroits spéciaux apportent des bonus additionnels sur certaines armes ou armures j'ai trouvé ça intéressant car on sort un peu des sentiers battus avec cette petite implémentation.

Chose capitale, l'artisanat permettra de faire des objets très puissant et supérieur à ce qu’on trouve dans le jeu. Néanmoins je suis assez septique là-dessus, si c’est comme Guild Wars2… l’avenir nous le dira.

Le gameplay en général, le PvE HL et le RvR (JCJ)

- Le gameplay :

Le gameplay de ce jeu est assez particulier dû au fait qu’il soit configuré pour être à la première personne. Il est vrai qu’il bouleverse nos habitudes, on ne peut plus sélectionner avec notre curseur notre cible mais on doit la viser pour la sélectionner. Mais est-ce bien ? Difficile à dire. Certes nos habitudes sont assez bouleversées mais je reste assez mitigé sur le concept surtout pour les soigneurs qui ne peuvent plus sélectionner. Pour pallier cela, les soins sont essentiellement de zone, par exemple un cône en face du soigneur ou bien un pbae centré sur le soigneur. Bien qu’on puisse verrouiller une cible, j’ai bien peur que les classes infligeant des dégâts au corps à corps soient assez difficiles à jouer. C’est pour cette raison que je ne m’y suis pas essayé, peut être que je me trompe.
Bien qu’on ait accès à une foultitude de capacité active seules 10 peuvent être sélectionnées par le joueur. Le joueur doit faire des choix drastiques en fonction de ses affinités, il n’y a donc pas de classe propre au jeu mais des classes propres aux joueurs. Les joueurs sont libre de faire ce qu’ils veulent, comme un archer soigneur par exemple ou bien un mage qui tank pour les cas les plus originaux. Je trouve que c’est une bonne idée de donner autant de liberté et assez novateur.

Le joueur a accès à tout et peut faire presque n’importe quoi… toutes les classes peuvent utiliser tous les types d’armes et d’armure. Je trouve ça très bien cependant dans l’avenir il faudra regarder si c’est toujours le cas. En effet, on peut avoir le choix à tout mais si au final seules 3 combinaisons sont viables on revient un peu au MMORPG de base tri-classe : tank, DPS, mage.
Il n’y a pas de délais d’utilisation des compétences, vous êtes limité par l’endurance ou bien la mana.

- Le PvE haut-niveau :

Cette partie sera développée ultérieurement n’ayant pas touché au PvE HL.

- Le RvR :

Parfait mais... Je regrette un peu que ça soit une campagne. En gros on a une carte de guerre : Cyrodill, qui est très grande jonchée de fort et de postes-avancés fermés, etc le tout capturable, sachant qu’on est sur un serveur unique le joueur doit choisir sa campagne. Il existe XX campagnes, chaque campagne se passe sur la même carte, le joueur doit choisir une campagne principale et une secondaire et ne peut pas changer immédiatement, une campagne dure 60 jours et après 60 jours, les forts sont remis à zéro. La guilde qui contrôle le plus de fort peut voir un de ses membres finir empereur et octroyer divers bonus propre au rang d'empereur. Le nombre de joueurs de chaque alliance dans les campagnes sont équilibrés par le serveur.

Mais le problème c’est qu’il n’y a pas de carotte. Il y a des classements, des hauts-faits et des grades PvP mais c’est tout. Il n’y a pas de bonus associés à ces hauts-faites/classements/grades et c’est fort dommage. Le jeu n’a pas de système comme Dark Age of Camelot où le joueur doit débloquer des points d’habilité de royaume pour avoir des capacités supplémentaires. Du coup, il n’y a pas vraiment d’intérêt personnel à faire du PvP de mon point de vue.

Le gameplay est malheureusement assez "limité" pour un jeu qui offre un nombre de compétence quasi-illimités. Effectivement, malgré l'immense choix disponible ce qui a été prévu est effectif une poignée de sort sont nettement supérieurs aux autres si bien que la balance est vite déséquilibrée et au final beaucoup de joueurs utilisent les mêmes sorts ce qui est assez dommage. Le jeu a tendance par les sorts à favoriser les mages, pas d'immunité aux sorts de ralentissement/immobilisations font que les combats tournent très rapidement en la faveur des mages... un manque flagrant d'équilibrage tank/mage est présent.


Conclusion

Les plus :
Les graphismes
Le design du monde
La carte RvR
Progression pas trop perçue comme une corvée pour les joueurs aimant le système des Elder Scrolls

Les moyens :
Grande liberté au niveau des compétences mais mauvais équilibrage au final beaucoup de joueurs se retrouvent avec des arbres de compétences similaires
Pas d'immunité réelle aux sorts d'immobilisation / ralentissement.

Les moins :
L’interface trop basée sur les add-on qui auraient du être corrigés lors de la béta
Aucune vrai récompense pour le RvR (habilités de royaume par exemple)
Pas d’housing / Pas d’hotel des ventes
L'artisanat
Personnalisation des armures (teintures)
Progression perçue comme une corvée pour les joueurs n'aimant pas le système des Elder Scroll

Le jeu est un bon jeu, il ne manque pas grand-chose pour que ça devienne un très bon jeu mais pour les joueurs n'aimant pas les Elder Scrolls le jeu n'est malheureusement pas fait pour eux. Je trouve que TESO n'offre pas assez d'alternatives vis à vis ces joueurs en copiant le système Elder Scroll utilisé pour les RPG... c'est dommage, ZeniMax se prive d'un panel de joueur.
Je pense que le jeu a de l’avenir, l’attitude de Bethesda Softworks et ZeniMax Online Studios après la sortie sera cruciale pour le futur du jeu. Ils devront s’adapter pendant la première année du moins aux joueurs et essayer de maintenir un fort taux de rétention, seul l’avenir nous le dira si le nombre de joueur sera conséquent sur la durée.

Bref je lui mets 8/10 la note changera ou pas à ma prochaine mise à jour.
50 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Plateformes OS X, PlayStation 4, Stadia, Windows, Xbox One
Genres Jeu de rôle, fantastique, médiéval

Statut Disponible
Bêta fermée Juillet 2013
Bêta ouverte 2013
Sortie 4 avril 2014 (Windows)
9 juin 2015 (PlayStation 4)
9 juin 2015 (Xbox One)

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

423 aiment, 130 pas.
Note moyenne : (597 évaluations | 52 critiques)
7,6 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(276 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

647 joliens y jouent, 993 y ont joué.