Zoom sur le contenu en monde ouvert du MMORPG Throne and Liberty

En marge du G-Star 2022, NCsoft tenait une conférence sur le contenu en monde ouvert de son MMORPG Throne and Liberty : le développeur s'est attaché à concevoir un monde dynamique, évolutif et que les joueurs pourront influencer. 

Throne and Liberty

Le G-Star 2022 qui se tenait cette semaine prenait la forme d’un événement communautaire destiné au public – le salon a accueilli 184 000 visiteurs en quatre jours. En marge de l’événement, plusieurs conférences ont aussi été organisées à destination des professionnels de l’industrie du jeu et dans le lot, Jong Ok Ahn (producteur chez NCsoft) en dédiait une au « contenu en monde ouvert » de Throne and Liberty, le prochain MMORPG d’envergure de NCsoft – et dont les bons mots sont rapportés par la presse sud-coréenne. Et on retient de son intervention que le développeur s’est attaché à concevoir un univers vivant, dynamique et évolutif, sur des serveurs susceptibles d'accueillir entre 3000 et 5000 joueurs chacun.

  • L'univers de Throne and Liberty est très vertical, mais les joueurs auront des moyens de déplacement adaptés ;
  • L'univers est dynamique : il est soumis à la météo qui a des conséquences sur le gameplay, des événements régionaux PvE et PvP y sont organisés toutes les trois heures et les joueurs peuvent modifier certaines zones grâce aux mémoriaux ;
  • Parmi les événements, les plus emblématiques sont des guerres de sièges PvP (impliquant des golems) et des raid de boss.

Un monde horizontal et vertical 

Project TL

Fort de 200 développeurs, Throne and Liberty entend faire en sorte que les joueurs soient libres de leurs déplacements, mais qu’ils puissent aussi faire preuve de créativité avec leur environnement. Le développeur s’est ainsi fixé pour objectif de concevoir un monde « homogène », qui s’étend à la fois horizontalement et verticalement – selon le producteur, les joueurs sont plus à l’aise sur un terrain plat, mais ajouter de la verticalité permet de dynamiser le gameplay et pour ne pas entraver les joueurs, Throne and Liberty intègre un système de grappin et la possibilité de se transformer en animal pour faciliter aussi les déplacements verticaux (via des transformations en oiseau ?).

L'univers de jeu intègre aussi des modes de déplacements collectifs, comme une vaste île flottante qui suit un parcours prédéfini sur laquelle les joueurs peuvent grimper afin d'atteindre certaines zones inaccessibles. Selon le développeur, cette île pourra faire l'objet de conflits et les joueurs pourront s'en disputer l'usage. 

Un univers dense et dynamique

Le développeur s’est aussi attaché à concevoir un monde qui permettrait à tous les joueurs de jouer ensemble (peu importe leur niveau), à éviter que certains groupes de joueurs monopolisent certains contenus ou encore à faire en sorte de ne pas vider certaines zones avec le temps (des zones de départ denses uniquement au lancement du jeu, puis progressivement délaissées au profit des zones haut niveau, par exemple). Comment y parvenir ? Selon Jong Ok Ahn, NCsoft a articulé la création de son monde autour de trois piliers : l’environnement, des événements locaux et le système de « mémoriaux ».

Des évolutions environnementales et météorologiques

Throne and Liberty

D’abord, l’environnement est changeant grâce à une alternance jour / nuit (quatre heures de jours pour une heure de nuit) et une météo changeante avec des phases ensoleillées ou de pluie (un ratio de 8/2) ou venteuses. Lorsque la météo change, l’effet dure 30 minutes. Et les effets d’environnement ne sont pas que cosmétiques, ils ont aussi des conséquences sur le gameplay.

  • Certaines compétences changent selon qu’il fait jour ou nuit (par exemple, les déplacements discrets sont accélérés la nuit) ou quand il pleut (les sorts de foudres sont dotés d’un effet de zone) ;
  • Certains monstres sont plus puissants la nuit ou même quand il pleut (les monstres végétaux se régénèrent plus vite sous la pluie) et quand un monstre gagne en puissance, les loots sont de meilleure qualité ;
  • Certaines zones de l’univers de jeu sont inondées quand il pleut, ce qui peut empêcher certains accès ou au contraire faciliter le combat face à certains bosses ;
  • Le vent augmente la portée des projectiles (notamment les flèches) et la distance de vol plané des joueurs.

À noter que pour éviter que les joueurs soient trop dépendants de l'environnement avec les conséquences que ça implique sur le gameplay, certains joueurs se hissant en tête de certains des classements du jeu (manifestement PvP et/ou PvE) pourront influencer à la marge ces évolutions environnementales (par exemple accélérer ou retarder de dix minutes l'arrivée du jour ou de la nuit). On se souvient que certaines classes doivent aussi avoir des capacités météorologiques. 

Des événements régionaux PvE et PvP

Test interne de Throne and Liberty : attaque de boss

Ensuite les événements régionaux dynamisent aussi l'univers du MMORPG. Ponctuellement, les régions de Throne and Liberty pourront être le théâtre d’événements ayant vocation à mobiliser les joueurs, incluant des « défis PvE », des « tournois PvP », voire un mélange des deux.

Par exemple, un seigneur local (dans une zone de bas niveau) peut initier un tournoi de chasse aux loups : tous les joueurs de la zone sont invités à chasser des loups pour récupérer des peaux de loups. Pour pimenter l’événement, le nombre de loups éliminés par chaque joueur est visible au-dessus du personnage et si le personnage meurt, les peaux de loups peuvent être lootées par un autre chasseur. Les peaux peuvent néanmoins être « déposées » dans certains points de la zone afin de les préserver avant de risquer de les perdre. On comprend l’enjeu : il est à la fois PvE (chasser les loups) et PvP (les autres joueurs pourraient préférer piller les gros chasseurs plutôt que de chasser des loups), et il faudra déterminer s’il vaut mieux faire de nombreux allers et retours pour « déposer » ses peaux de loups ou les conserver et traquer davantage de loups avec le risque d’attiser la convoitise des autres joueurs.

Le développeur prévoit des événements toutes les trois heures, pouvant prendre la forme d’événements régionaux individuels, de world bosses à affronter ou encore des événements de guildes – certains anodins, d’autres de grande envergure comme des sièges de forteresse ou des conquêtes de points stratégiques. Selon le développeur, l’univers de jeu doit toujours être source d’activités pour les joueurs et les événements régionaux apparaitront sur la carte de la zone pour ne pas les rater.

Des zones évolutives grâce aux « mémoriaux »

Enfin, les « mémoriaux » sont un concept plus nébuleux qui permet manifestement aux joueurs de faire évoluer une zone (sur le modèle des nodes d’Ashes of Creation). Concrètement, les joueurs trouveront parfois des « mémoriaux » dans l’univers de jeu (des monuments mémoriels à activer) ouvrant un menu et permettant apparemment aux joueurs de faire des choix d’évolutions. En fonction des choix collectifs des joueurs, une zone pourra changer et par exemple pour augmenter son niveau de difficulté global et donc le niveau des récompenses qu’on pourra trouver sur place.

De quoi redynamiser une zone bas niveau par exemple, pour la rendre de nouveau attractive aussi à des joueurs de haut niveau. De quoi surtout donner le sentiment aux joueurs qu'ils ont un pouvoir d'influence concret sur l'univers de jeu. 

Les guerres et raids de Throne and Liberty

Parmi les événements susceptibles de survenir dans l’univers de jeu, NCsoft y intègre des « guerres d’occupation » (une zone stratégique à conquérir et à tenir) et les traditionnelles « guerres de sièges » du MMORPG (les premières sont  des activités modestes, les secondes de grande envergure). Ces guerres s'adressent aux joueurs amateurs de PvP, et pour ceux préférant le PvE, le studio y ajoute aussi des raids de boss. Dans tous les cas, les joueurs devront se mobiliser autour d’un objectif de commun.

Guerres d'occupation et guerres de sièges

Test interne de Throne and Liberty : raid

Dans le cadre de sa conférence, Jong Ok Ahn est revenu sur les guerres de sièges PvP. Assez classiquement, les joueurs s’affronteront pour le contrôle d’une forteresse : dans un premier temps, les défenseurs auront vraisemblablement l’avantage grâce à de solides murailles. Au fil du temps, des golems pourront néanmoins apparaitre ou être invoqués pour contribuer à détruire les murs de la forteresse (grâce à un golem massif du côté des assaillants) ou perturber les défenseurs (avec un golem qui grimpe sur le chemin de ronde de la forteresse), auquel s’ajoute un golem de transport pouvant faire passer les assaillants au-dessus des murs.
En outre, les forteresses ont un accès secret (une voie d’évacuation au pied d’une muraille), accessible uniquement quand le niveau d’eau est bas – c’est-à-dire quand il ne pleut pas.

Throne and Liberty
i8253893797.jpg

Raid de boss et world bosses

Reine Blendir

Pour les joueurs davantage férus de PvE, des world bosses peuvent apparaitre dans l’univers de jeu et un grand nombre de joueurs devront se mobiliser pour les vaincre. La conférence de Jong Ok Ahn évoquait la Bloody Queen (un ver des sables imposant, évoqué dans le roman interactif publié par NCsoft sur Instagram).

Les world bosses auront des mécaniques bien particulières que les joueurs devront maîtriser pour en venir à bout – par exemple, la Bloody Queen peut cibler certaines positions précises selon certaines conditions ou s’enfouir dans le sol et réapparaitre là où les joueurs ne l’attendent pas.
 

On comprend que NCsoft s'est attaché à rendre son univers aussi vivant et évolutif que possible, de sorte que les joueurs aient toujours de quoi faire et que les activités in-game soient aussi renouvelées au rythme des évolutions de l'univers de jeu. Pour mémoire, Throne and Liberty est attendu au cours du premier semestre 2023, sur PC et consoles de salon. 

Réactions (48)

Afficher sur le forum

  • En chargement...