Apple réduit sa commission de moitié pour les « petits développeurs »

De plus en plus d'exploitants d'applications iOS contestent la commission de 30% que s'arroge Apple sur les ventes réalisées sur l'AppStore. Le firme réduit cette commission à 15% pour les développeurs dont les activités pèsent moins d'un million de dollars.

On compte à ce jour environ 1,5 milliards d’appareils iOS dans le monde. Un marché colossal pour tout exploitant d’applications mobiles, mais qui a un prix significatif : Apple s’octroie une commission de 30% sur l’ensemble des transactions réalisées depuis l’AppStore et interdit l’utilisation de toutes autres infrastructures que les siennes.

apple.png

Dans une note publiée sur son site officiel, Apple fait néanmoins évoluer ses pratiques commerciales : à compter du 1er janvier prochain, les « petits développeurs » (dont les activités pèsent moins d’un million de dollars par an sur l’AppStore) pourront faire une demande de réduction de commission qui, si elle est acceptée, sera alors réduite de moitié pour le reste de l’année (15% au lieu des 30% de commission standard).
Sans grande surprise, Apple fixe quelques conditions : la commission réduite n’est pas automatique (il faut en faire la demande) ; si l’exploitant voit son activité augmenter au cours de l’année au-delà du million de dollars, la commission standard de 30% s’appliquera de nouveau jusqu’à la fin de l’année ; mais à l’inverse si l’activité baisse au cours de l'année, il faudra attendre l’année suivante pour refaire une nouvelle demande de réduction.

Selon Apple, la mesure devrait néanmoins s’appliquer à une « vaste majorité » des exploitants de l’AppStore. Car selon Tim Cook, le patron d’Apple, les « petits exploitants sont la colonne vertébrale de l’économie globale » d’Apple et réduire cette commission les aidera à « écrire le prochain chapitre de créativité et prospérité de l’AppStore ». Et dans le même temps, maintenir une commission de 30% sur les gros exploitants doit permettre d’assurer la pérennité de la plateforme et « son niveau de qualité pour les utilisateurs ».

Plus prosaïquement, on sait que la commission d’Apple est au cœur d’une contestation de plus en plus forte de la part des exploitants d’applications (à commencer par Epic Games, mais rallié par de plus en plus de développeurs), qui la considèrent trop élevée et injuste au regard des services fournis par l’opérateur. Au regard du contexte, réduire la commission apparaît donc sans doute comme un signe d’apaisement afin d’éviter toute fronde.
On constate également que la mesure survient tout juste quelques jours après l’élection présidentielle américaine qui devrait conduire le démocrate Joe Biden à la maison blanche. Or le Parti démocrate américain a déjà signifié son intention de lutter plus activement contre les « trusts » et les abus de position dominante dans l’industrie des nouvelles technologies américaines – dans le litige opposant Apple à Epic, les tribunaux américains soulignaient notamment le niveau élevé de la commission d’Apple. Là encore, abaisser le niveau de cette commission pour une majorité d’exploitants peut peut-être se lire comme un « investissement » d’Apple afin d’éviter les foudres de la prochaine administration américaine.

Merci à Peredur pour avoir partagé cette information sur nos forums !

Réactions (4)

Afficher sur le forum


Activités concepteur de produits électroniques, constructeur informatique, développeur de logiciels
Création 1 avril 1976 (États-Unis d'Amérique)
Pays d'origine États-Unis d'Amérique
Plus d'informations sur Apple

Que pensez-vous de Apple ?

2 aiment, 11 pas.
Note moyenne : (13 évaluations)
3,2 / 10 - Mauvais