Le MMORPG mobile Ni no Kuni: Cross Worlds mise sur la coopération et la communauté

Conçu conjointement par Netmarble et les productions Ghibli, Ni no Kuni: Cross Worlds prend la forme d'un MMORPG mobile reposant sur des systèmes d'interactions entre les joueurs. Le MMO précise son gameplay et l'illustre en vidéo. 

Voici quelques jours, le studio Netmarble dévoilait les bases de son prochain MMORPG mobile, Ni No Kuni: Cross Worlds – basé sur licence Ni no Kuni (mais dans une trame temporelle différente de celle des précédents jeux de la licence) et conçu en coopération avec Level-5 et les studios de production Ghibli.
Comme le veut la licence, les graphismes d’inspiration « anime » et l’atmosphère de Ni no Kuni: Cross Worlds sont particulièrement soignés et entend embarquer le joueur dans un monde à l’identité forte et bien spécifique.

i14038690401.jpg

À l’occasion du G-Star 2019, le studio Netmarble propose une démo jouable aux visiteurs du salon sud-coréen, permettant de mieux appréhender le gameplay du MMO.
Dans Ni no Kuni: Cross Worlds, le joueur incarne... un joueur de MMORPG dans le monde d'Ichi no Kuni, sélectionné parmi des centaines d’autres candidats pour prendre part au bêta-test du prochain jeu en réalité virtuelle de la société Mirai Company. Lors des tests, le joueur est amené à prendre part à un affrontement d’envergure : dans le monde de Ni no Kuni, le Royaume sans Nom de la reine Shia est attaqué par les monstres de l’armée de Levant. Alors que la bataille semble perdue, la reine ouvre un portail magique, permettant au joueur de s’évader avec le concours d’une fée. Le joueur et la fée émergent dans le monde d’Evermore et se fixent pour mission de sauver la reine et de rebâtir son royaume. Ils ignorent simplement que le monde dans lequel ils ont atterri n’est pas une réalité virtuelle, mais un univers parallèle où Ni no Kuni est un monde bien réel...

i14063584977.jpg

Dans ce contexte, Ni no Kuni: Cross Worlds revendique des mécaniques de jeu diverses. Dans le lot, le gameplay s’articule notamment autour de Royaumes, fondés par les joueurs et détenus par des guildes. Chaque royaume a vocation à progresser (via un système de niveaux), pourra être personnalisé et accueillir des bâtiments spécifiques susceptibles de débloquer de nouvelles fonctionnalités pour les joueurs, en plus d’être à l’origine d’interactions entre les participants.
Ni no Kuni: Cross Worlds prend la forme d’un MMORPG communautaire et notamment coopératif, en ce sens que les actions des joueurs au sein d’un royaume donnent lieu à des réactions d’autres joueurs, que ce soit PvE ou PvP – des échanges entre royaumes (qui sont le lieu de productions agricoles et d’élevage de bétails) ou des guerres de royaumes, donnant lieu à des conquêtes de reliques ou des guerres de trônes. Les royaumes les plus puissants ont ainsi vocation à devenir des capitales régionales ayant une influence sur l’univers de jeu.
Et parallèlement, le studio revendique un système de combat relativement simple et accessible (de type hack and slash), pour ne pas rebuter les joueurs qui pourraient être séduits par la dimension sociale de Ni no Kuni: Cross Worlds.

Ni-no-Kuni-Cross-Worlds_2019_11-14-19_010.jpg
Ni-no-Kuni-Cross-Worlds_2019_11-14-19_014.jpg

Ni no Kuni: Cross Worlds affiche donc une certaine ambition, que ce soit en termes de réalisation technique, d’immersion dans un monde et son histoire, ou encore de gameplay. Quelques pans du jeu se dévoilent actuellement dans une démo dans le cadre du G-Star 2019 (des missions PvE et une arène PvP 3vs3), en attendant surtout un « lancement mondial » prévu au cours du premier semestre 2020.

i14040470055.jpg
i14002117528.jpg

Que pensez-vous de Ni No Kuni: Cross Worlds ?

2 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (4 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant