Vers davantage de transparence dans le modèle économique de Runescape

Le mois dernier, les parlementaires britannique exposaient le cas d'un joueur de Runescape ayant dépensé 50 000£ dans le MMORPG. Le studio Jagex entend apporter des réponses quant au traitement des micro-transactions dans le jeu.

Si RuneScape n’est sans doute pas le MMORPG le plus médiatisé, il n’en reste pas moins un succès populaire et commercial, du haut de ses 18 ans d’exploitation – l’année 2018 marquait un quatrième exercice en croissance pour le studio britannique.
On se souvient néanmoins que le mois dernier, le parlement britannique organisait une série d’auditions à propos des modèles économiques en vigueur dans l’industrie du jeu et épinglait notamment le studio Jagex pour ses pratiques. Les parlementaires britanniques s’émouvaient notamment du cas d’un joueur, un jeune adulte vivant chez ses parents et lourdement endetté après avoir dépensé quelque 50 000£ dans le MMORPG (plus de 58 000€).

RS newskill Archaeology

La révélation faisait grand bruit chez les joueurs de Runescape et la semaine dernière, le studio Jagex organisait un livestream spécial pour répondre à leurs questions à propos de la monétisation du MMORPG. Et l’échange se révélait plutôt ouvert et transparent.
On en retient notamment que les représentants de Jagex assument être des entrepreneurs qui gèrent une société devant générer un chiffre d’affaires – les micro-transactions de RuneScape représentent un tiers du chiffre d’affaires du studio (alors même que seuls 10% des joueurs y ont recours), et que ces revenus sont nécessaire pour assurer l’exploitation du MMORPG et le développement de ses mises à jour régulières, ont permis d’intensifier les recrutements et d’augmenter les ressources allouées au jeu. Pour autant, ils revendiquent aussi une approche aussi « fair-play » que possible de la monétisation du jeu, refusent de considérer les joueurs comme des « vaches à lait » (ce serait le « meilleur moyen de tuer le jeu ») et demandent aux joueurs de les juger sur leurs actes et non sur des promesses.

Ainsi, le studio annonce une série de mesures concrètes visant à rendre le modèle économique de Runescape plus transparent et éthique pour les joueurs. En vrac, le studio envisage par exemple de fusionner l’intégralité des boutiques du MMO, pour que les joueurs aient une meilleure lisibilité des offres d’achats, mais aussi de publier les pourcentages de chances d’obtenir un objet dans un coffre au trésor (ces coffres qu’on trouve en jeu et qu’on ouvre avec une clef susceptible d’être achetée en boutique). De même, le studio promet aussi de mieux communiquer sur l'usage qui est fait de ces ressources (que sorte que les joueurs comprennent où va concrètement l'argent qu'ils dépensent dans le jeu).
Et si le studio trouve pertinent de proposer à la vente (indirectement) des boost d’expérience (notamment parce que les joueurs qui quittent le jeu sont majoritairement ceux qui se sentent incapables de maintenir le même rythme de progression que les gros joueurs), le studio entend repenser son système de promotion dans les boutiques et le fonctionnement du Runepass du MMORPG. Les évolutions seront détaillées sur le blog officiel prochainement.
Si l’on jugera sur pièce prochainement, on retiendra que Jagex est au moins sensible aux problématiques de monétisations de son MMORPG et entend y associer les joueurs. On notera néanmoins que certains joueurs réclament aussi la possibilité, non pas de supprimer les micro-transactions, mais de les « masquer » dans le jeu (pour les joueurs qui se savent enclins aux dépenses compulsives ou aux risques d’addiction et qui cherchent à limiter les tentations). Cette proposition n’est pour l’instant pas retenue par le développeur.


Que pensez-vous de RuneScape ?

56 aiment, 21 pas.
Note moyenne : (83 évaluations | 7 critiques)
4,4 / 10 - Médiocre

49 joliens y jouent, 151 y ont joué.