Stream caritatif : Z Event récolte plus de 3,5 millions pour l'Institut Pasteur

Le streaming gagne en popularité, et ce weekend à l'occasion du ZEvent 2019, les streamers français mettaient leur notoriété au service de l'Institut Pasteur : plus de 3,5 millions d'euros ont été récoltés pour le centre de recherche biomédicale. 

Le streaming fait aujourd’hui partie intégrante de l’écosystème vidéo ludique que ce soit en termes d’usages chez les joueurs (spectateurs comme streamers), ou d’économie au sein de l’industrie du jeu. On connait nombre de streamers qui parviennent aujourd’hui à dégager un revenu (parfois très significatif) de leurs activités, notamment grâce à une notoriété qu’ils ont construite sur les réseaux sociaux auprès des joueurs.
Et parfois, ces mêmes streamers mettent cette notoriété au profit de grandes causes. Depuis 2016, Z Event réunit chaque année bon nombre de streamers à l’occasion d’un marathon caritatif au cours duquel les joueurs sont invités à se mobiliser pour une cause. Pour sa première édition en 2016, Z Event récoltait 170 000 euros pour l’ONG Save The Children, et depuis lors l’événement gagne en popularité et, chaque année, les dons augmentent (plus d’un millions d’euros étaient récoltés l’année dernière pour Médecins Sans Frontières).

ZEvent 2019 pour l'Institut Pasteur

L’édition 2019 de Z Event se tenait ce week-end et du 20 au 23 septembre, une cinquantaine de streamers réunis à Montpellier (parmi lesquels Squeezie, Gotaga ou le Joueur du Grenier) se sont relayés pour jouer pendant 54 heures consécutives et ont récolté la bagatelle de 3 510 815 euros au profit de l’Institut Pasteur – ce centre de recherche biomédicale qui réunit plus de 1500 chercheurs de toutes spécialités dans 136 laboratoires, qui oeuvrent pour faire progresser « le diagnostic, la prévention et le traitement de nombreuses maladies ».
Aujourd’hui, 33% du budget de l’Institut Pasteur provient de la générosité de donateurs et les 3,5 millions récoltés par Z Event viennent donc s’y ajouter – le professeur Jean-François Chambon de l’Institut y voit « un message de soutien et de solidarité extraordinaire »... et devra maintenant se montrer à la hauteur des dons puisqu’il s’était engagé avec ses collègues à plancher sur « la mise au point d’un vaccin contre la connerie » (sans garantie de résultat) si les dons passaient le cap des deux millions d'euros récoltés.

Et la performance ne passe pas inaperçu. En plus de la couverture médiatique de l’événement qui profite aussi évidemment à l’Institut Pasteur, la performance des « gamers » français est également saluée par les plus hautes autorités de l’Etat sur les réseaux sociaux.

Réactions (29)


  • En chargement...