Chiffre d'affaires en hausse et quatre sorties majeures à venir pour Ubisoft

Ubisoft présente des comptes en hausse grâce à la fois aux ventes de ses nouveaux titres et aux performances de son catalogue de fond. Le groupe breton en profite pour promettre quatre nouveaux jeux, dont une nouvelle licence multijoueur.

Hier soir, Ubisoft présentait les comptes du troisième trimestre de son exercice 2017-2018 (couvrant la période d'octobre à décembre dernier) et le groupe breton revendique des résultats en progression. Si le groupe est toujours avare en chiffre, on en retient néanmoins qu'Ubisoft annonce un chiffre d'affaires trimestriel de 725 M€ (+36,8% par rapport à la même période un an plus tôt), pour un chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de son exercice établi à 1 191,2 M€, en hausse de 46,8% par rapport aux 811,3 M€ réalisés un an plus tôt.

Chiffre d'affaires en hausse et quatre sorties majeures à venir pour Ubisoft

Pour expliquer ces résultats, Ubisoft vante à la fois sur les bonnes ventes de ses nouveaux titres (notamment Assassin's Creed: Origins, présenté comme « le troisième jeu le plus vendu dans la zone Europe et Moyen-Orient en 2017 » et Mario + Rabbids Kingdom Battle, faisant d'Ubisoft « le premier éditeur tiers » sur Switch), mais aussi les performances économiques de son catalogue de fond (ces jeux plus anciens dont l'activité économique se poursuit notamment grâce aux ventes de contenus dématérialisés), qui pèse aujourd'hui 51,1% du chiffre d'affaires total du groupe pour les neuf premiers mois de l'exercice. Et comme nombre de ses homologues, le studio mise ainsi sur les contenus dématérialisés (augmentant la durée de vie des jeux, en plus d'offrir de fortes marges), qui pèse 670,3 M€ du chiffre d'affaires des neuf premiers mois de l'exercice, en progression de 75% et représentant aujourd'hui une majorité (56,3%) des activités du groupe.
Une combinaison jugée efficace puisque la vente de contenus dématérialisés (générant donc un revenu de flux régulier sur le long terme) permet au studio de consacrer davantage de temps au développement de ses titres d'envergure, mieux peaufinés et donc mieux accueillis par les joueurs.

Une tendance qui permet au studio d'envisager l'avenir sereinement : Ubisoft prévoit ainsi maintenant un chiffre d'affaires annuel pour l'exercice 2017-2018 (clos fin mars prochain) de 1,64 milliard d'euros pour un résultat opérationnel d'environ 270 M€ ; et pour l'exercice 2018-2019 (clos fin mars 2019), le groupe table sur un chiffre d'affaires de 2,1 milliards d'euros et un résultat opérationnel de 440 millions notamment en faisant progresser la part des revenus issue de la vente de contenu dématérialisé à 60%.
Pour tenir ces objectifs, le groupe prévoit le lancement de quatre titres majeurs (« AAA ») au cours de ce prochain exercice. Dans le lot, le studio évoque trois jeux reposant sur des « licences bien établies » et un quatrième inaugurant une nouvelle licence articulée autour de mécaniques multijoueurs. Ubisoft ne nomme pas les titres concernés ici, mais on devrait y retrouver Far Cry 5 (attendu le 27 mars prochain) et The Crew 2, qu'on attendait initialement en début d'année avant que leur sortie ne soit repoussée, ainsi sans doute que Skull and Bones, son jeu de pirates annoncé lors de l'E3 en juin dernier.
À l'heure où les actionnaires historiques d'Ubisoft doivent concilier avec Vivendi (qui a grignoté progressivement le capital du groupe jusqu'à en devenir le premier actionnaire avec 29% des droits de votes), ces bons résultats contribuaient à faire grimper l'action du studio de 6% ce matin -- de quoi contribuer à compliquer une éventuelle OPA hostile de Vivendi.

Réactions (12)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Ubisoft Entertainment ?

24 aiment, 15 pas.
Note moyenne : (41 évaluations)
5,9 / 10 - Assez bien