Funcom lève 10 millions et se lance dans l'édition de licences

Si l'on connait Funcom comme développeur de jeux, le studio diversifie ses activités et se lance dans l'exploitation de licences (Conan the Barbarian, Solomon Kane ou Mutant Chronicles, entre autres) pour le compte de développeurs tiers.

Si l'on connait principalement Funcom pour ses activités de développeur de jeux, on avait noté que le studio norvégien entendait se diversifier pour se consacrer aussi à l'édition de jeux produits par des développeurs tiers -- le studio avait mené une première tentative dès 2012 avec Red Thread Games, le studio de Ragnar Tørnquist (anciennement directeur créatif chez Funcom) fondé pour exploiter la série des The Longest Journey et on attend l'annonce d'un nouveau projet signé par un développeur tiers dont Funcom sera l'éditeur.

Funcom lève 10 millions et se lance dans l'édition de licences

Et manifestement, le développeur norvégien entend étoffer significativement cette activité d'édition. Par voie de communiqué, le studio annonce avoir levé 10,6 millions de dollars d'investissements, notamment pour fonder Heroic Signatures (en partenariat avec le producteur The Cabinet Group LLC) et en faire une structure toute dédiée à l'acquisition et à l'exploitation de licences.
Concrètement, The Cabinet Group est spécialisé dans la production de films pour le cinéma et la télévision et, à ce titre, dispose de plusieurs licences plus ou moins significatives (incluant les licences de Conan the Barbarian, Solomon Kane, Mutant Chronicles ou encore Dark Agnes, Kult, Kull of Atlantis, Mutant: Year Zero, et El Borak). Au sein de Heroic Signatures, le producteur s'associe à Funcom pour adapter et exploiter ces licences cette fois sous formes « interactives » (des jeux). On imagine que Funcom pourrait développer certains des jeux adaptés de ces licences (on sait qu'en plus de Conan Exiles, le studio norvégien travaille déjà sur un prochain jeu reposant sur Conan the Barbarian), mais sans exclusivité -- les droits de ces licences pourront être négociés avec d'autres développeurs et Funcom pourrait alors jouer le rôle d'éditeur.
On sera sans doute curieux de découvrir le fruit de ce partenariat au cours des mois et années à venir -- tout en notant que Funcom diversifie ses activités, permettant au studio d'être un point tributaire des seuls résultats de vente de ses propres titres.


  • En chargement...

Que pensez-vous de Funcom ?

42 aiment, 27 pas.
Note moyenne : (69 évaluations)
5,4 / 10 - Moyen