Critiques de rackam77

  • 28 nov. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 9 ans.
    33 personnes sur 70 ont trouvé cette critique utile.
    Cette critique ne concerne qu'une séance de test. En aucun cas, cela ne préjuge de la qualité de ce que sera SWTOR sur la durée.

    Premièrement, il faut avouer que le téléchargement du client s'est fait dans de très bonnes conditions étant donné que la vitesse de DL était au max de ma connexion. Ce point positif peut paraître secondaire, mais avoir du 50ko/s, ça peut inciter tout simplement à annuler le téléchargement et passer à un autre jeu.

    Une fois le jeu lancé, on est accueilli par une très belle cinématique, où les codes de narration connus de la Guerre des étoiles sont repris avec un certain panache. Bioware ne fait pas honte à la licence Star Wars sur ce coup.

    Une fois le type de serveur de jeu choisi parmi une liste assez importante, on est invité à définir son personnage comme dans tout rpg qui se respecte. Et là, voici poindre deux premières déceptions : la qualité des graphismes et le piètre choix de personnalisation de votre personnage.

    Pour le premier point, sans être d'une qualité absolument horrible, les graphismes font le minimum syndical : les textures semblent être d'un niveau assez faible, il n'y a pas d'effet de lumière/ombre avancé ce qui donne un rendu assez plat, sans parler du peu de détails des objets. Ces mauvaises impressions seront malheureusement confirmées une fois en jeu.
    Quant au niveau de personnalisation des personnages (en résumé, on nous offre des têtes prédéfinies, avec quelques choix comme la couleur des yeux, des cheveux et des effets cosmétiques ainsi que le type de coupe) , c'est ce que proposaient les MMOG sortis il y a maintenant cinq ans. J'aurai espéré pouvoir modifier plus finement mon personnage. Pour le reste, c'est du classique, choix de la faction, choix du sexe, de la classe et en voiture Simone.

    Je débarque sur la planète de départ des Siths, où un recruteur m'accueille avec mépris par un discours qui laisse présager des dialogues un plus travaillés qu'à l'accoutumé dans les autres MMOG, même s'il faut avouer que le politiquement correct reste de mise (faut dire que SWTOR est un thempark à ambition wowesque... ).

    Mon boss m'invite alors à visiter un tombeau Sith, ce que je fais de ce pas. Pendant le déplacement de mon personnage, j'en profite pour examiner le visuel de la zone, et mes premières craintes au moment de la création du personnage sont confirmées. Au delà du choix du design qui fait très dessin animé, c'est la piètre qualité technique du moteur 3D qui me laisse pantois : textures low-res, aplat du rendu de la lumière, aliasing prononcé, et cela même en définissant tout au maximum. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, il me semble avoir constaté des baisses de frame rate. Ce défaut, à mon sens majeur, réduit tout ce qui fait le charme de la licence de Star Wars à l'identité visuelle très forte à un simple "Clone Wars" assez fade et adapté en jeu vidéo.

    Arriver sur le site de fouilles du tombeau, je prends ma première mission à un PNJ de quêtes après avoir échangé quelques paroles avec lui, ce qui m'a permis de tester le système de choix dans les dialogues. Ce n'est pas transcendant, mais cela ajoute une petite touche d'implication dans l'élaboration de son personnage (en faire un pire salop, ou au contraire un vrai bisounours). Théoriquement, cela influencerait le scénario. A mon niveau, je n'ai pas pu vérifier si ce pan du jeu apportait un réel intérêt.

    Me voici parti alors pour réaliser les tâches de ma première quête, au style très conventionnel pour un MMOG : je tue des mobs, qui réapparaissent à un rythme effréné, grâce aux trois compétences que j'ai à disposition. Cela me permet de tester le gameplay de combat très classique pour un MMOG (click&kill) et assez ennuyant même si les animations des coups au laser sont plutôt réussies.

    J'ai continué la progression jusqu'à l'obtention de mon pet, et du célèbre sabre laser au niveau 10.

    L'équipe de Bioware avait un bijoux fait d'or dans ses mains avec cette licence Star Wars. Elle l'a transformé en une pale copie de bronze, en raison de choix faits sur le visuel très simple et sans saveur, et d'un gameplay conventionnel vu et revu maintes fois. Il n'est pas certain que le scénario, semble-t-il bien travaillé, puisse compenser ces défauts.

    Les plus :
    - la licence Star Wars
    - patcher fonctionnel
    - dialogues assez élaborés pour un MMOG
    - orientation du personnage (bon/mauvais)

    Les moins :
    - les graphismes vieillots
    - personnalisation visuelle du personnage limitée
    - gameplay (trop) classique
    Publié le 26 nov. 2011 à 19:09, modifié le 28 nov. 2011 à 13:48
    33 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 1 juil. 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    12 personnes sur 21 ont trouvé cette critique utile.
    Voici le résumé de mon expérience (bêta) de Mortal Online. J'y aborde donc exclusivement les éléments que j'ai pu tester.

    Le PvE est anecdotique : pas la moindre quête, ou "tâche" à accomplir. Par voie de conséquence, pas de récompenses non plus. L'intérêt de taper sur les mobs est donc de récupérer des ressources sur leur cadavre et de monter certaines de vos compétences.

    Le lore y est absent : pas de NPC ou de bouquins vous permettant de connaitre le monde dans lequel vous évoluez. Il faudra se contenter des maigres informations laissées sur le site officiel.

    J'espérai pourtant retrouvé l'esprit d'un Ultima.

    Une fois les ressources de base récoltées, il faudra les passer par une chaîne de production permettant de les raffiner plus ou moins. L'utilisation des outils de transformation (une dizaine) nécessite d'avoir les compétences requises et certains réactifs. Aucun gameplay n'est associé à cette étape.

    Une fois les ressources raffinées obtenues, il ne reste plus qu'à choisir armes et armures voulues parmi les milliers de combinaisons possibles sans pour autant comprendre pourquoi choisir tel type de lame plutôt qu'une autre (en dehors d'un choix purement esthétique). Et en fonction du type de ressources choisies, l'objet obtenu aura plus ou moins certains attributs développés mais on ne saura pas lesquels ni dans quelle proportion.
    Il faudra compter sur la communauté pour tâtonner et faire remonter les informations utiles.
    Ici encore, aucun gameplay n'est associé à la fabrication des items, à la différence d'autres mmogs (EQ2, SWG par exemple) - pour un sandbox, dont le craft est un élément central, ça laisse perplexe.

    Le peu de combats PvP (fps) que j'ai pratiqués ne m'ont pas procuré d'amusant particulier (MO n'est pas Warband ni Dark Messiah) même si la montée adrénaline, assez présente et renforcée par le sentiment de peur lié à la perte possible de ses objets (full loot inside) , est assez sympa à vivre.

    Quant aux combats de masse de joueurs, le dernier test (bêta, début 2010) auquel j'ai participé regroupé environ 150 joueurs et a laissé la plupart des PC sur le carreau (8 à 15 fps). Donc injouable pour un mmog fps. MO semble donc plus adapté aux escarmouches. Les choses se sont peut-être améliorées sur ce point mais j'en doute.

    Les graphismes (certains diront "osef"... ) sont d'une qualité quelconque, bien loin de ce que le moteur du jeu (l'Unreal Engine 3, utilisé par TERA par exemple) peut fournir.
    La distance d'affichage relativement profonde renforce toutefois l'impression d'évoluer dans un monde heureusement ouvert (seamless). L'honneur est sauf.

    L'environnement sonore est de piètre qualité, à peine rattrapé par des morceaux de musiques relativement bien composés mais manquant de cohérence et de moyens de productions (les instruments à vent semblent être synthétisés via Cubase ou Protools et accrochent les oreilles). Dommage.

    Chose importante à noter : MO est sujet à de nombreux bugs. Et certaines fonctionnalités sont encore en train d'être modifiées de façon importante, chose qui ne devrait se produire que de façon marginale pour un mmog sorti de sa phase de développement. A croire que les 10 mois de bêta n'ont pas été suffisant.

    Résumé :
    Mortal Online est donc à mon avis un sandbox qui n'a pas su, pour le moment du moins, se donner les moyens de l'être totalement (petite équipe de développeurs peu expérimentés, pas d'éditeur). Cependant rien n'est joué et on peut compter sur la motivation de ses développeurs pour le faire progresser continuellement. J'espère que les patients et passionnés joueurs de MO seront suffisamment nombreux pour soutenir son développement.

    ~ rackam77 ~
    Publié le 30 juin 2010 à 12:50, modifié le 1 juil. 2010 à 14:23
    12 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques