Le MMO made in France !

8/10
Avant de critiquer DOFUS comme étant un jeu pour enfants, à la communauté enfantine et à la ressemblance avec un dessin animé sur France 3, il faut y avoir joué et regarder de plus près. Alors oui certes, nous ne sommes pas dans un monde ravagé par la guerre entre les Humains et les Orcs avec des guerriers et des mages... Quel mauvais jeu me direz-vous !

Dofus fait partie de ces jeux en ligne qui proposent un univers original et travaillé. Il existe des MMO à l'univers original mais pas vraiment réussis, hors là nous sommes dans un univers travaillé. Tout ce que vous voyez à deux sens de lecture ! Chaque noms de PnJ, chaque quête, chaque zone et même monstre, tout a été travaillé et nous propose une expérience unique avec un bestiaire original. L'avantage d'être sur un MMO made in France, c'est qu'au niveau de la localisation, y'a pas mieux. Tous les jeux de mots ont été faits pour "nous". Parce des jeux de mots, vous en verrez souvent…

Mis à part cet univers, penchons-nous sur le contenu. Je pourrais tergiverser pendant plusieurs heures à vous parler de l’univers si riche, mais il faut quand même quelque chose à nous mettre sous la dent !
Le jeu est en perpétuel développement depuis 2004, et nous avons droits à des mises-à-jours régulières et gratuites ! L’ajout d’une île, d’une nouvelle zone, de nouveaux équipements, classes…
Tout cela pour le même prix depuis 9 ans : 5€ par mois. Un prix dérisoire en comparaison de la concurrence, sachez aussi que pour les plus riche, il est possible de payer son abonnement avec l'argent IG !

Le contenu HL n’est pas en reste non plus, avec 200 niveaux (ma foi avant d’y arriver…) , le jeu peut proposer un contenu différent selon le niveau. Une partie réservée aux non-abonnés (20 % du jeu) et le reste est diversifié. Un système de progression en donjon vous permet de toujours voir quelque chose de neufs (pour ceux qui découvrent) avec des équipements toujours plus nombreux.

15 classes offrent une diversité de jeu unique. Les archétypes de base (Tank-DPS-Heal) sont mis au placard pour proposer quelque chose de rafraichissant. Chaque classe à un rôle différent, mis à part 2 classes spécifiques (Sacrieur en tank pour prendre les dégats et Eniripsa pour soigner) , toutes les classes se jouent différemment et auront un rôle important. Certains taperont au corps-à-corps, d’autre retirent des Point d’Action à l’adversaire tandis que d’autres auront la capacité de déplacer de case, allié comme adversaire, à sa guise. Essayer les 15 classes du jeu demande alors un investissement colossal, et connaitre chaque spécificité peut donner l’avantage.

Le jeu quant à lui se joue tour-par-tour dans des maps différentes, le joueur se déplace de cartes en cartes et affrontera ses ennemies sur ces cartes-là, avec les même décors. Si cela peut en rebuter certains, il est à vrai dire plaisant d’y jouer. Prenant mon exemple, j’écoute de la musique tout en surfant sur l’internet morderne et à chaque fois que c’est mon tour, je reçois une notification de jeu.

L’ergonomie du jeu est aussi un aspect travaillé du jeu, bien pensé elle permet en autre d’envoyer des notifications sur l’écran même lorsque que je fais autre chose, lors d’un message privée je verrais en bas de mon écran « Georges : Hey, ça va ? )

La monnaie du jeu est aussi à prendre en compte, si dans certains MMO il est assez facile de se faire de l’argent, (l’exemple de WoW où arrivé au niveau 90 les pièces d’or tombent facilement) , dans Dofus il est au contraire difficile d’obtenir des Kamas (monnaie du jeu) facilement. Le joueur est perpétuellement à la recherche de Kamas, et comme la progression l’oblige à changer régulièrement d’équipement (dans les 120 premiers niveaux, plus tard les joueurs changent de moins en moins au vu d’une meilleure optimisation du stuff).

L’intérêt est alors de proposer des métiers de récoltes et de craft (fabrication). Certains auront des affinités précises comme Paysan - Boulanger permettant de faire son pain et de gagner la pièce. Il y a tout une panoplie de métier qui, pour la plupart, nécessitent de l’investissement pour être au niveau maximum. Les métiers de crafts sont les plus couteux, car beaucoup n’hésiteront pas à mettre la main à la poche…

Au-delà des métiers, les plus chanceux pourront looter en fin de combat des ressources et équipements, plus ou moins rares, qu’ils pourront vendre ensuite à l’hôtel des vente. Autant dire que l’économie de chaque serveur est différente selon la population et l’âge.

Aujourd’hui, je suis arrivé dans le niveau 190. Dernière ligne droite, je me considère comme un retraité. J’ai tout vu, j’ai de l’argent et je m’ennuie. Même si on peut penser qu’une fois qu’on a tout fait, on s’ennuie, le jeu à un certain intérêt. Au dela de la communauté « Kevin » , j’ai trouvé une guilde sympathique avec qui je me retrouve 1h tous les soirs pour discuter, je ne me prends plus la tête avec le leveling, je ne joue que pour mon propre plaisir et selon mon humeur, je fais une tâche différente.

Dofus propose à mon sens une expérience riche, loin d’un World of Warcraft ou Guild Wars 2 dans sa technique et son gameplay et surtout très loin d’EVE Online dans sa complexité et liberté, Dofus apporte ce que les autres ne peuvent pas : de la fraicheur. Il est vrai que le titre a été casualisé au fil des années, que gagner des niveaux n’a plus rien à voir qu’il y a 5 ans. Mais dans tous ça, le jeu garde son âme même aujourd’hui. La refonte graphique effectuée lors de la version 2. 0 permet de découvrir un univers riche en couleur et très drôle.

Si vous êtes à la recherche d’un MMO sympathique et sans prises de tête, alors essayez ; )
Canard-Sucrey.
6 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Dofus ?

2854 aiment, 506 pas.
Note moyenne : (3501 évaluations | 223 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de Dofus
(2274 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

9947 joliens y jouent, 12660 y ont joué.