Diablo Immortal ne sera pas distribué en Belgique et aux Pays-Bas

Diablo Immortal doit être lancé ce 2 juin, mais pas en Belgique et aux Pays-Bas : Blizzard redoute que le modèle économique du jeu mobile (et ses loot boxes) ne contrevienne à la législation locale sur les jeux d'argent. 

diabloimmortal-BlizzconMonkSkillCycloneStrikeTargeting001.jpg

La sortie de Diablo Immortal est planifiée pour ce 2 juin sur plateformes mobiles (et sur PC en bêta ouverte), en principe dans la plupart des pays. Pour autant, la Belgique et les Pays-Bas ne sont pas du lot, à cause du modèle économique du prochain titre de Blizzard.

On le sait, la Belgique et les Pays-Bas ont adopté une législation stricte qui assimile les loot boxes de jeux vidéo au régime juridique des jeux d’argent interdits aux mineurs (les autorités locales estiment notamment que les loot boxes contribuent à habituer les jeunes joueurs aux mécanismes des jeux d’argent et de hasard). Manifestement, Diablo Immortal pourrait tomber sous le coup de la législation belge et hollandaise – si Blizzard assure que l’intégralité du contenu du jeu est accessible en jouant, le jeu intègre néanmoins aussi la possibilité d’acheter des clefs avec la monnaie premium du titre pour accéder à certains donjons et d’ouvrir les coffres spéciaux dont le contenu est aléatoire.

C’est ce qu’indique un game master de Blizzard Europe à un joueur s’interrogeant sur le sujet et qui publie la réponse du studio sur Reddit : il ne sera pas possible d’installer le jeu depuis les Pays-Bas ou la Belgique, du fait de la législation locale sur les jeux d’argent et il serait illégal de contrevenir à ces restrictions. Le maître de jeu précise qu’un joueur qui contournerait ces restrictions (en utilisant un VPN ou en modifiant sa localisation sur Battle.net par exemple) s’exposerait à un bannissement – tout en précisant néanmoins que jusqu’à présent, Blizzard n’a pas suspendu de joueurs pour ce motif. À chacun de prendre ses responsabilités à ses risques et périls.

Diablo Immortal ne sera pas distribué en Belgique et aux Pays-Bas

Pour mémoire, ce n’est pas la première fois qu’un éditeur fait le choix de ne pas distribuer ses jeux sur les territoires belges et hollandais, de peur que le modèle économique de ses jeux contrevienne à la législation locale (c’est le cas par exemple d’Amazon Games pour Lost Ark). Pour autant, on se souvient aussi qu’Electronic Arts a fait le choix inverse et que la justice hollandaise a finalement donné raison au studio américain.

Réactions (58)

Afficher sur le forum