Bobby Kotick serait prêt à quitter Activision Blizzard si les troubles du groupe ne sont pas réglés rapidement

Une récente enquête du Wall Street Journal dénonçait les agissements de Bobby Kotick à la tête d'Activision Blizzard. Des actionnaires et des salariés réclament sa démission. Il y serait disposé s'il ne parvient à restaurer un climat d'entreprise serein rapidement. 

Récemment, le Wall Street Journal publiait une longue enquête sur les comportements déplacés de certains salariés d’Activision Blizzard et soutenait surtout que le patron du groupe, Bobby Kotick, avait couvert ces comportements. Dans la foulée, les réactions étaient nombreuses, jusque dans l’industrie du jeu, notamment pour réclamer la démission de Bobby Kotick relayée à la fois par des actionnaires (par voie de presse) et des salariés du groupe (via une pétition).

Bobby Kotick

Dans ce contexte de crise, le premier cercle d’Activision entend manifestement rassurer les actionnaires et salariés, et toujours selon le Wall Street Journal dans un nouvel article, Bobby Kotick serait disposé à quitter ses fonctions s’il ne parvient pas à restaurer un climat d’entreprise serein rapidement.

Le patron d’Activision Blizzard l’aurait confié aux cadres dirigeants d’Activision et de Blizzard Entertainment dans le cadre d’une réunion vendredi dernier. Selon les indiscrétions recueillies par le Wall Street Journal, les cadres du groupe auraient notamment souligné que le départ de Bobby Kotick était un préalable exigé par certains salariés pour reprendre le travail normalement – pour mémoire, des débrayages au sein des studios du groupe ont été organisés la semaine dernière et plus de 1700 salariés d’Activision Blizzard ont déjà signé la pétition réclamant la démission de leur patron et la nomination d’un nouveau dirigeant qui ne serait pas désigné par Bobby Kotick (qui dispose d’un droit de vote substantiel).
Toujours selon les sources du Wall Street Journal, le conseil d’administration aurait vocation à initier une enquête sur les agissements de Bobby Kotick (mais qui n’est pas encore engagée à cette heure) et dans ce cadre, la création d’un « comité d’excellence aux conditions de travail » serait envisagée.

Réactions (35)

Afficher sur le forum

  • En chargement...