NetEase investit cinq milliards de yuans dans son « NetEase Esports Park »

Sur le modèle des stades de sport traditionnel, les arènes d'esport se multiplient. NetEase investit 630 millions d'euros ans la construction de son esport park, qui devrait accueillir de futurs matchs de la ligue Overwatch. 

Par définition, l’esport s’est principalement construit en ligne, dans le cadre de compétitions retransmises sur les plateformes de diffusion vidéo. Pour autant, en termes d’usages, « esport » et « sport traditionnel » se confondent de plus en plus et jusque dans la façon dont s’organisent les compétitions : sur le modèle des stades de sport, les arènes d’esport se multiplient aussi.

Shanghai Dragons

Le géant chinois NetEase profite de la Global Esports Conference 2019 pour annoncer un investissement de cinq milliards de yuans (630 millions d’euros) dans la construction du NetEase Esports Park, au coeur de Shanghai. Le projet prend la forme d’un complexe esportif de 50 000 m² intégrant une arène de 5000 places et diverses infrastructures dédiées à l’entrainement des cyber-athlètes et à la gestion d’équipe et évidemment à accueillir le public.
Le projet s’inscrit manifestement aussi dans le contexte de l’Overwatch League : NetEase est le propriétaire des Shanghai Dragons (l’une des franchises de la ligue) et d’ici 2020, chaque équipe devrait être en mesure d’accueillir au moins deux événements dans sa propre arène. Après la Blizzard Arena à Burbank en Californie et l’arène des Philadelphia Fusions à Philadelphie, le NetEase Esports Park devrait donc l’un des prochains théâtres d’affrontements de la Ligue Overwatch.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de NetEase ?

2 aiment, 5 pas.
Note moyenne : (7 évaluations)
4,4 / 10 - Médiocre