Le Chinois Shanghai Fukong pourrait revendre Jagex (RuneScape)

En 2016, le studio Jagex était racheté par le groupe Shandong Hongda et intégrait le giron de Shanghai Fukong Interactive. Aujourd'hui, le groupe chinois envisage de revendre le développeur de RuneScape. 

Le Chinois Shanghai Fukong pourrait revendre Jagex (RuneScape)

En 2016, on se souvient que le studio britannique Jagex (qu’on connait pour être à l’origine de RuneScape) annonçait avoir été acquis par le groupe chinois Shandong Hongda Mining pour 300 millions de dollars, et quelques mois plus tard, le développeur britannique était intégré à la branche « jeu » de Shandong, le studio Shanghai Fukong Interactive.
À l’époque, Jagex y voyait l’occasion de distribuer RuneScape sur le colossal marché chinois et Shandong faisait plutôt une bonne affaire puisqu'en 2016 (l’année de l’acquisition), Jagex réalisait un chiffre d’affaires de 32,3 millions d’euros, puis de 50 millions en 2017 et devrait atteindre les 98 millions en 2018 (une année record). Jagex est donc économiquement en bonne santé et on sait que le studio a plusieurs projets en route – notamment un nouveau « MMORPG next-gen ».

Pour autant, si l’on en croit Reuter, le Chinois Shanghai Fukong Interactive chercherait actuellement à revendre tout ou partie de sa participation dans le capital de Jagex. Le groupe ne précise pas les raisons qui pourraient motiver cette vente, mais le marché du jeu en ligne chinois connait actuellement une période compliquée – les conditions d’obtention des agréments nécessaires pour distribuer un jeu en Chine ont été durcies et le gouvernement local mène une lutte très active contre l’addiction. En outre, les performances économiques de Shanghai Fukong sont en deçà des objectifs et le groupe chinois pourrait voir dans la vente de Jagex l’opportunité de se renflouer, a fortiori quand le studio britannique enregistre des résultats records.
Reste à déterminer les éventuelles conséquences pour Jagex, qui pourrait donc se voir imposer une nouvelle maison-mère – à moins que le développeur britannique n’en profite pour essayer de se racheter pour reprendre son indépendance ?

Mise à jour 28/11/2019, 11:40:

Suite à la publication de notre article, Jagex a pris contact avec la rédaction de JeuxOnLine pour nous faire parvenir la déclaration suivante :

"Fukong Interactive a publié une déclaration réglementaire pour informer le marché financier chinois qu'il prévoit une réorganisation majeure et envisage de vendre des actifs, avec la vente partielle ou totale de Jagex comme option potentielle. Une vente d'actifs est l'une des multiples voies que Fukong Interactive a à sa disposition pour se restructurer et, en faisant cette première déclaration au marché, Fukong peut maintenant commencer à explorer ces options."
"Quel que soit le résultat de la restructuration de Fukong, Jagex continue d'exécuter ses stratégies à court et à long terme pour la franchise RuneScape, qui a connu cinq années de croissance constante, a généré des revenus supérieurs à 1 milliard de dollars depuis le début de son exploitation, et compte maintenant un nombre record de joueurs, grâce à son approche des jeux vivants et à un premier passage réussi au mobile avec RuneScape Old School. Jagex n'a jamais été en meilleure forme et l'année à venir verra d'autres investissements dans l'organisation alors que nous élargissons notre base de talents pour créer et diffuser de nouveaux contenus importants pour nos joueurs, en nous appuyant sur notre initiative de publication par des tiers partenaires Jagex, en plus d'accroître notre présence dans le secteur mobile avec RuneScape lui-même."

A priori, Jagex n'est donc pas particulièrement inquiet et attend donc de voir à quelle sauce le studio va être mangé. Reste malgré tout à déterminer qui ou quelle entité se porterait acquéreur du développeur anglais.


Que pensez-vous de Jagex ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations)
4,8 / 10 - Moyen