Les équipes de TI8 : Newbee

Le sixième article présentant les équipes qui disputeront The International cet été s'attarde sur la team chinoise qui a échoué en finale l'an dernier, Newbee.

Huit équipes ont obtenu leur invitation directe pour Vancouver grâce au système des DPC cette saison. Newbee est la sixième à avoir sécurisé sa place, il y a environ une semaine à peine, lors du SuperMajor. L'article présenté ici fait le point sur cette équipe qui n'a à peu près rien changé depuis TI7. Deux invités apporteront leur point de vue : Ze_HailD et Shiba.

Vous pouvez également retrouver les articles précédents :

  1. Team Liquid, les vainqueurs de 2017 (écrit par Llewela ; invités : Kaoru et Ze_HailD)
  2. Virtus Pro, favoris trop tôt ? (invités : Profchen et YouYou)
  3. PSG.LGD, le nouveau rêve chinois (invités : Xavyeahz et Profchen)
  4. Team Secret, enfin la bonne année ? (écrit par Guiguioh ; invités v0ja et Namax)
  5. Mineski, entre originalité et inconstance (invités : Llewela et v0ja)

 

Deux ans de stabilité

Est-il besoin de présenter Newbee ? Sur le papier, l'équipe est exactement la même qu'un an plus tôt. Dans le circuit professionnel, elle se caractérise par une longévité hors-normes, puisque les joueurs sont ensemble depuis la fin du mois d'août 2016 : aucune autre équipe invitée à TI8 n'a connu une telle période de stabilité, même Team Liquid qui n'a rien changé après sa victoire l'an dernier.

En apparence, Newbee reste donc l'équipe qui a dominé la scène chinoise tout au long de la saison 2016-2017, héritière d'une équipe qui elle-même a dominé la même scène sur la deuxième moitié de la saison précédente. Elle est la team qui a disputé le plus grand nombre de finales de tournois importants entre TI6 et TI7, celle qui a dominé le Winner Bracket de The International 2017... avant de s'effondrer 0 à 3 face à Team Liquid, dans la plus pure tradition du choke qui caractérisait ce Goliath chinois toute la saison.

De fait, puisqu'il s'agit de la même équipe, est-il utile d'y revenir ? Oui, car en cette fin de printemps 2018, hormis l'identité des joueurs, tout a changé. Au début de la saison, Newbee semble rester une force majeure de la scène internationale : dans les premiers tournois, elle enregistre de bons résultats, notamment un top 4 à l'ESL One Hambourg, le tout premier Major. Elle remporte ensuite deux Minors en décembre et surtout en janvier, en battant sa Némésis Team Liquid. Tout cela lui donne une très convaincante quatrième place au classement DPC, conservée jusqu'en avril.

kpii, Sccc, Moogy, Faith et KaKa au printemps 2018

Une machine grippée

Les premiers signes de ralentissement se manifestent au mois de février mais le top 4 au Major Bucarest les éclipse. Au printemps, la machine se grippe : à partir du DAC, tous les Majors tournent à la catastrophe, souvent en raison d'un retard à l'allumage dans les premiers jours des compétitions. A l'EPICENTER XL, Newbee ne passe pas la phase de groupe et est devancée par paiN Gaming. En dépit d'un début catastrophique, Newbee décroche un top 4 au MDL Changsha Major, un résultat plutôt bon suivi d'un nouvel effondrement à l'ESL One Birmingham. Le SuperMajor est à peine plus brillant – la place en Winner Bracket s'explique par un groupe assez faible.

Newbee a pâti de ses premiers succès. Ne pas changer son roster après TI7 était parfaitement logique, et les résultats de la première moitié de la saison confortaient cette stratégie : la victoire face à Liquid lors de l'ESL One Genting prouvait qu'il était possible de surpasser le plus redoutable des adversaires.

Le drame en découle directement. Le roster lock intervenant très tôt dans la saison, il n'est plus possible de changer un joueur ou plusieurs sans voir s'évaporer les DPC obtenus. Shuffle après le mois de février revient donc à courir le risque de tout perdre et de ne pas être présent à The International, alors que la place est plus ou moins assurée en restant ensemble, avec l'espoir que la réussite soit de retour. Newbee demeure donc unie, malgré les échecs successifs du printemps. Plus la saison avance, plus il est impossible de changer quoi que ce soit : le classement DPC fonctionne comme un piège.


Palmarès de la saison

  • ESL One Hambourg, 3-4ème
  • AMD Sapphire Dota PIT League, 3ème
  • Perfect World Masters, 1er
  • ESL One Genting 2018, 1er
  • StarLadder l-League Invitational saison 4, 3-4ème
  • Major Bucarest, 3-4ème
  • DreamLeague saison 9, 4ème
  • MDL Changsha Major, 4ème
En somme, des DPC surtout récupérés dans des Minors et rien de bien enthousiasmant depuis le mois de février...
 

Aujourd'hui, Newbee n'est que le fantôme des jours passés. Fini le temps des défenseurs absolus du high ground capables de renverser une partie perdue, finie l'époque où Newbee pouvait imposer son rythme à l'adversaire et son plan de jeu de la minute 0 à la conclusion. Les erreurs individuelles sont plus courantes qu'elles ne l'étaient auparavant : certains membres semblent être sur courant alternatif, capables parfois du meilleur, parfois du pire, et le plus souvent des deux à la fois. Cela n'aide pas à avancer dans des tournois dans lesquels un mauvais jour signifie l'élimination.

Les évolutions des patchs et le temps ont érodé la capacité du groupe à fonctionner comme avant : Sccc n'écrase plus la midlane et ne carry plus qu'occasionnellement les parties, Kaka et kpii ne débloquent plus la situation en milieu de partie. Les parties de Newbee sont souvent plus animées, plus vivantes, car elles sont moins maîtrisées : beaucoup d'affrontements et de morts sont dus à l'incapacité de les éviter, là où la saison précédente, Newbee excellait dans l'imposition d'une phase de stase lorsqu'elle était en position de force, pour la conforter.

La seule chose que l'on retrouve de l'an dernier, en définitive, ce sont les mauvaises décisions collectives qui conduisent à jeter un avantage par la fenêtre – comme en finale de The International, Roshan est souvent le tombeau de Newbee. Ce n'était sans doute pas le meilleur trait à conserver...


Sccc emporte le trophée de l'ESL One Genting 2018 en janvier

Avec une perspective moins pessimiste, Ze_HailD partage avec nous sa vision de Newbee (de manière amusante, il y a fort peu de réponses avec lesquelles l'auteur de cet article se trouve d'accord !) :

En trois mots, comment définirais-tu le jeux de Newbee actuellement ?
Lent, calculé, prudent.

Quel est leur principal point fort ?
La cohésion d'équipe.

Et leur principal point faible ?
La phase de ligne.

Qu'est-ce qui leur manque par rapport à l'an dernier ?
Une meilleure compréhension de/adaptation à la méta.

Dans quelle phase de jeu sont-ils les plus forts ?
Le late game.

Si tu devais citer trois héros emblématiques, lesquels serait-ce ?
La QoP de Sccc, le Sand King de Kaka et la Naga de kpii.

Qui est le joueur clef de la line-up et pourquoi ?
Faith pour être le leader/capitaine.

Selon toi, Newbee aurait-elle dû reshuffle cette saison ? Si oui, à quel moment et de qui se séparer ?
Non.

Le retour de SanSheng sera-t-il suffisant pour sortir de la zone grise ?
Oui, son impact est déjà visible.

Une victoire à TI8, pour toi, ce serait...
Ce serait un plaisir de voir Darwyn récompensé de son fanboyisme.

 

Les joueurs

Moogy

D'abord appelé uuu9, Moogy a commencé sa carrière assez lentement, au sein de la structure TongFu à partir de la fin 2013. Il a d'abord fait partie d'une équipe amateur, puis de l'équipe principale, semi-professionnelle. Ce n'est qu'après The International 2016 qu'il est recruté par Newbee, dont il n'a plus bougé. La saison précédente, il faisait souvent pâle figure à côté de Sccc, et il s'est effondré mentalement dans la finale de TI7. Ses performances sont désormais plus régulières : il est devenu un joueur sur lequel on peut compter.

  • The International 2017 : Newbee, 2ème

Joueur de carry, Moogy a plutôt bien profité de l'évolution de la méta qui accorde plus d'importance au carry de safelane. Il est la plupart du temps le position 1 de Newbee, alors que l'an dernier c'est plutôt Sccc qui occupait ce poste. Il a aussi nettement diversifié ses héros, même si l'on retrouve certains de ses héros signatures régulièrement lorsqu'ils collent à la méta du moment - par exemple Lifestealer. Dans l'ensemble, il est beaucoup plus convaincant qu'à la même époque en 2017.

A surveiller : Weaver, Bloodseeker

 

Sccc

Pubstar chinoise, Sccc a entamé son parcours pro en intégrant la structure Newbee en avril 2015 : il jouait alors pour Newbee.Young. En septembre 2016, il intègre l'équipe principale dont il a été la star tout au long de la saison 2016-2017. Il est très populaire en Chine et occupe une place centrale au sein de l'équipe.

  • The International 2017 : Newbee, 2ème

Sccc est le midlaner de Newbee. Son rôle a cependant évolué avec les nouvelles versions : il est davantage un position 2 actuellement. Les héros forts sur les dernières versions (Dragon Knight, Death Prophet...) lui correspondent moins que d'autres et on a perdu l'habitude de le voir briller à grand renfort de snowball sur des héros explosifs en milieu de partie. Il a globalement perdu de sa superbe, y compris sur ses héros signatures, et gagne beaucoup moins souvent ses 1v1. Il n'en demeure pas moins capable d'assurer sa part du travail.

A surveiller : Queen of Pain, Sniper

kpii

kpii est l'un des deux joueurs présents chez Newbee depuis la saison 2015-2016. Ce joueur australien est parti un temps en Corée du Sud chez MVP Phoenix, puis a rejoint EHOME (mais pas l'équipe principale). En mars 2016, il a été recruté par Newbee et a de ce fait joué deux Internationaux sous cette bannière.

  • The International 2015 : MVP Phoenix, 7-8ème
  • The International 2016 : Newbee, 9-12ème
  • The International 2017 : Newbee, 2ème

Offlaner chez Newbee, il reste souvent sur des initiateurs / disablers (DOOM, Puck, Tidehunter) ou sur des gros tas restant au milieu (Underlord, Omniknight). Il est davantage épaulé en début de partie, puisque la mode est aux dual lanes, et joue parfois des héros beaucoup moins conventionnels en offlane. Au printemps 2018, il a eu tendance à faire des erreurs plus que dommageables à ce niveau de jeu, ce qui est sans doute l'une des raisons expliquant les mauvaises performances de Newbee sur cette période.

A surveiller : Naga Siren, Abaddon

KaKa

KaKa est entré dans le monde compétitif Dota 2 en 2014 via l'équipe HGT, de second rang en Chine. Il intègre EHOME après TI5, puis est recruté par Newbee en mars 2016, en même temps que kpii. Avant l'arrivée de Faith, il faisait office de capitaine ; il a donc dirigé l'équipe (comportant Hao, Mu et ChuaN) qui était l'un des grands favoris de TI6, pour y échouer brutalement.

  • The International 2016 : Newbee, 9-12ème
  • The International 2017 : Newbee, 2ème

Support position 4, de manière très nette, KaKa n'est plus le roamer d'antan, puisque ce type de jeu a été rendu moins efficace par les dernières versions. Il se trouve généralement en dual (avec kpii notamment) désormais, le plus souvent avec des héros corps à corps capable d'initier, de type Sand King, Naga Siren, Night Stalker... Clair atout de l'équipe pendant longtemps, il lui arrive de passer totalement à côté de parties décisives, bourrées d'enjeu.

A surveiller : Phoenix, Zeus

Faith

Dans une équipe tout de même très jeune, Faith est LE vétéran : il a entamé sa longue carrière sur DotA, a joué la plupart des Internationaux et en a remporté un, en 2012, sous la bannière Invictus Gaming. Il est resté au sein de cette structure pendant longtemps, puisqu'il ne l'a quittée définitivement qu'après The International 2015. Il a ensuite quitté le devant de la scène, passant dans une équipe semi-professionnelle, TongFu (où il a croisé uuu9/Moogy). Il revient vraiment en compétition en septembre 2016, lorsqu'il intègre Newbee.

  • The International 2011 : TyLoo, 9-12ème
  • The International 2012 : Invictus Gaming, 1er
  • The International 2013 : Invictus Gaming, 5-6ème
  • The International 2014 : Invictus Gaming, 7-8ème
  • The International 2015 : Invictus Gaming, 9-12ème
  • The International 2017 : Newbee, 2ème

Joueur d'expérience, il est naturellement devenu le capitaine. Il est aussi le position 5, spécialisé dans les supports de ligne pour épauler Moogy. Il est capable dans l'absolu de jouer des héros très variés, mais sur chaque version il tourne sur un tout petit nombre d'entre eux. Ainsi, actuellement, il prend énormément de Disruptor, Warlock, Rubick... Il a des réussites assez diverses selon les jours et a tendance à mourir beaucoup, ce qui n'est pas forcément un mal : il encaisse beaucoup de mouvements ennemis (sous Smoke ou non), un peu comme Solo pouvait le faire l'an passé, il déplace l'action au loin... Certains jours, cependant, il meurt uniquement car il se trouve là où il ne devrait pas mettre les pieds. C'est plus problématique.

A surveiller : Crystal Maiden, Shadow Shaman

 

Conclusion

Après quelques mois encourageants, Newbee ne doit son invitation à The International 2018 qu'à des résultats somme toute moyens et aux mauvaises performances en fin de saison des équipes qui auraient pu la devancer au classement DPC. Elle se trouve à des lieues des premiers du classement, Virtus Pro en tête.

Les finalistes de The International courent cette année le risque de se voir reléguer à une place infamante. Pour tenter de renverser la vapeur, Newbee a rappelé SanSheng, le coach des années précédentes, en mai 2018 ; il avait pris du champ fin 2017. Difficile de dire si ce recrutement sera suffisant. Est-il possible pour Newbee d'accrocher une bonne place à TI8 ?

Shiba, membre éminent de l'association de promotion du Dota chinois en France, apporte son éclairage sur cette question :

La réponse est bien entendu un grand OUI ! Je ne vois aucune raison pour que Newbee ne puisse aller chercher même un top 1 cette année. Même si les résultats ne sont pas fous en ce moment, cette équipe est composée de joueurs solides qui ont prouvé par le passé qu'ils étaient capables d'être au rendez-vous à TI !

Pour moi, tout va se décider sur leur préparation à TI. Elle sera à mon avis bien plus sérieuse que pour les autres tournois auxquels Newbee a participé tout en sachant que la qualification était déjà plus ou moins acquise.

Les choses sérieuses commencent maintenant pour Newbee : une bonne préparation, le retour de la motivation et de la confiance, l'espoir d'un titre peuvent la propulser à The International bien plus loin que les gens ne le pensent actuellement.

Bon, si un top 1 reste de l'ordre du possible, je les vois en tous cas dans un top 6 aux côtés de PSG.LGD, Vici Gaming, Virtus Pro ou Team Liquid. Après, il m'est impossible de pronostiquer mieux le top 6 avant d'avoir vu ce que la phase de groupe de TI donnera...


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (493)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

75 aiment, 20 pas.
Note moyenne : (97 évaluations | 4 critiques)
6,0 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 288 y ont joué.