Chronique e-sportive (22) : une semaine en Malaisie

Le récapitulatif e-sportif Dota 2. La semaine compétitive à venir sera marquée par l'ESL One Genting, Minor malaisien à seize équipes.

L'ESL One Genting 2018

Huitième Minor de la saison, dixième tournoi du circuit pro depuis septembre, l'ESL One Genting est aussi la première étape de la zone SEA, puisque les Galxy Battles achevés hier avaient perdu leur statut de Major. Durant près d'une semaine, seize équipes s'affrontent pour 400 000 $ et 400 points comptant pour The International (DPC).

L'ESL a réussi à avoir toutes les équipes qui comptent, ou presque : douze des seize concurrents font partie des dix-huit à avoir actuellement des DPC. Mieux encore, les sept premières équipes au classement seront de la partie, dont les trois équipes européennes qui tiennent le haut du pavé en ce début de saison (Team Secret, Team Liquid et Virtus Pro).

Il n'y aura donc que peu d'équipes en lesquelles peu croiront : PENTA Sports et Planet Dog pour l'Europe (qualifiées respectivement face à OG et Team Kinguin, pourtant a priori favorites), sans doute, et surtout SG e-sports, l'équipe brésilienne - à ce stade, les équipes sud-américaines n'ont rien fait d'autre de que la figuration dans les tournois internationaux.

L'ESL One Genting adopte un format inusuel. Les seize concurrents sont partagés en deux groupes, qui se jouent en arbres à double élimination. Trois équipes de chaque groupe accèderont aux Playoffs : le perdant de la finale du Winner Bracket et le vainqueur de la finale du Loser Bracket y entreront au premier tour, le vainqueur de la finale du Winner Bracket au deuxième. Les dix autres équipes seront éliminées pendant la phase de groupe.

L'ordre des matchs est déjà connu. Le premier tour risque de manquer de piquant, car il est marqué des rencontres intra-régions : les quatre équipes chinoises s'affrontent, ainsi que les deux équipes d'Asie du Sud-Est. De même, les trois équipes en tête du classement DPC pour TI8 jouent les trois équipes attendues comme les plus faibles.

Le tournoi se pimentera probablement par la suite, à moins que de grosses surprises n'interviennent dès le début : une possibilité à ne pas écarter, puisque le premier tour du Winner Bracket est joué en Bo1. Les horaires sont bien entendu malaisiens - le coup d'envoi sera donc vers 4 h du matin, cette nuit.

 

Les Galaxy Battles

Le tournoi philippin déclassé au début du mois de janvier s'est tenu en dépit du départ de nombreuses équipes de premier plan. La plupart des matchs ont été à sens unique, avec beaucoup de parties assez courtes (autour d'une demi-heure). Ramassé sur trois jours, le format était assez expéditif, tous les matchs du Loser Bracket se jouant en Bo1.

Au terme d'un intense week-end, les Chinois de VGJ.Thunder ont proprement écrasé les Américains d'Evil Geniuses dans un 3-0 sévère, même si EG a essayé de se défendre (notamment dans la deuxième manche). Des choix douteux et un Faceless Void de SumaiL peu convaincant laissent sans doute aux fans d'EG un goût amer. La Team Spirit se hisse sur le podim devant OG.

La victoire de VGJ.Thunder ne rapporte "que" 200 000 $. Aucun DPC n'accompagne le titre. Ce bon résultat pourrait cependant mettre en confiance l'équipe pour les échéances qui arrivent : la line-up chinoise jouera l'ESL One Genting puis le Major de Bucarest, deux rendez-vous où il sera important d'avoir le moral au plus haut.

Nouvelles du mercato

La première phase du mercato (les équipes peuvent dire au revoir à des joueurs) s'achève aujourd'hui. Il y a finalement eu un nombre d'annonces assez limité cette semaine - même s'il reste quelques heures. Seuls trois mouvements notables peuvent être relevés.

Chez les Coréens d'Immortals intervient un départ de poids : QO, le mid/carry emblématique de l'équipe depuis 2014, a indiqué qu'il faisait une pause de Dota. D'après ses dires, la passion pour le jeu est éteinte actuellement en lui et il a besoin de se ressourcer afin, éventuellement, de revenir. Il faudra attendre quelques temps pour voir si Immortals se relèvera ou non de cette perte ; fin 2017, les Coréens avaient déjà perdu Forev.

Aux Philippines est née une nouvelle équipe, la Team Admiral. Composée de joueurs venant d'Execration ou de Clutch Gamers, elle est dirigée par DeMoN, le joueur états-unien qui revient donc sur la scène SEA. En 2016, DeMoN, l'un des joueurs les plus mobiles de la scène compétitive, avait rejoint TnC Pro Team juste avant les qualifications pour TI et avait conduit cette équipe philippine jusqu'au top 6. A surveiller, donc.

Enfin, en Chine, Invictus Gaming et LGD.Forever Young ont échangé pour un essai leurs joueurs mid : Super jouera donc pendant un temps chez iG et Op chez LFY. Ces deux équipes, qui avaient fait un bon voire un excellent International cette année, ont accumulé les contre-performances depuis. iG est restée à l'écart de tous les Minors et de tous les Majors de la saison jusqu'à présent, tandis que LFY, invitée à certains, n'y a jamais brillé. Cette permutation vise à relancer la machine.

Les équipes qui ont récupéré des DPC doivent absolument se conformer aux règles de Valve pour les transferts, ou elles perdront toute possibilité d'invitation à The International 2018. Il ne leur reste qu'un jour pour annoncer des départs. Elles disposeront ensuite de deux semaines pour intégrer de nouveaux joueurs.

 

Concluons avec l'appel d'offres de Valve pour les tournois pro de la saison 2018-2019. La firme de Seattle pose d'ores et déjà les jalons de l'année prochaine, en appelant les organisations désireuses de mettre en place un Major ou un Minor en automne prochain à se faire connaître. Valve a fourni un cahier des charges plus détaillé que pour les tournois actuels : il devrait y avoir un Major par mois à partir d'octobre, un Major devant se jouer avec seize équipes.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (504)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

75 aiment, 20 pas.
Note moyenne : (97 évaluations | 4 critiques)
6,0 / 10 - Assez bien

209 joliens y jouent, 288 y ont joué.