PixARK, ARK GO : Snail Games étoffe la licence ARK: Survival Evolved

Après avoir annoncé ARK: Survival Evolved Online (la déclinaison chinoise d'ARK), puis ARK Park en réalité virtuelle, le groupe Snail Games dévoile PixARK et ARK GO, respectivement un jeu créatif et un jeu en réalité alternée avec des dinosaures.

On le notait, le groupe chinois Snail Games (qu'on connait notamment pour être à l'origine de la série des Age of Wushu ou plus récemment de la refonte de Dark and Light) s'est récemment associé au studio américain Wildcard pour réaliser une version modifiée d'ARK: Survival Evolved à destination du marché chinois (pour la Chine, le jeu de survie est renommé ARK: Survival Evolved Online). Les accords entre le groupe chinois et le studio américain ne se limitent néanmoins pas à un simple contrat d'exploitation puisque dans la foulée, Snail Games annonçait le développement d'Ark Park, un jeu en réalité virtuelle permettant au joueur de s'immerger dans un univers peuplé de dinosaures -- on l'évoquait.

pixark.jpg
ark-go.jpg

Et le groupe chinois ne s'en tient pas là puisque Snail Games annonce maintenant deux nouveaux titres inspirés de la licence ARK : PixARK et ARK GO.
PixARK, d'abord, en appel à la fibre créatrice des joueurs. Présenté comme un « jeu créatif » (sur le modèle de Minecraft), PixARK reproduit l'univers d'ARK mais dans un monde en voxel, donc totalement modifiable. Le joueur endosse peu ou prou le rôle d'un archéologue, susceptible donc de réaliser des fouilles dans le sous-sol de l'univers de jeu et d'y déterrer des dinosaures (qui pourront reprendre vie). PixARK entend surtout s'appuyer sur un écosystème complet, régi par des « chaînes écologiques » : le joueur pourra ainsi façonner l'univers de jeu, construire ou détruire son environnement, et si ce monde est surexploité, des espèces pourront disparaitre définitivement.
Selon Snail Games, PixARK vise essentiellement un public de jeunes joueurs (plus jeune que les joueurs d'ARK) et a donc vocation à les sensibiliser à certains enjeux écologiques -- affichant donc peu ou prou les mêmes ambitions que Minecraft, aujourd'hui utilisé dans les écoles. PixARK est attendu au cours du premier semestre 2017 et doit faire l'objet d'une exploitation mondiale. D'ici là, le jeu se dévoile (en chinois) sur un site officiel accessible à cette adresse.
Parallèlement, le groupe chinois révèle également ARK GO. Peu de détails sont dévoilés à cette heure, mais le titre est explicite. Snail Games lorgne manifestement sur le succès populaire de Pokémon Go, et imagine donc un jeu en réalité augmentée mais en remplaçant les Pokemons par des dinosaures -- eux aussi ronds et colorés. On n'en sait pas beaucoup plus pour l'instant (aucun date de sortie n'est encore avancée et on ignore si le jeu a vocation à passer les frontières chinoises), mais ARK GO s'affiche déjà sur un site officiel à cette adresse.

On comprend quoi qu'il en soit que pour Snail Games, la licence ARK représente manifestement un certain potentiel et qu'elle peut donc se décliner à toutes les sauces ou presque -- en attendant d'en juger la saveur sur pièce le moment venu.

Réactions (9)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Snail Games ?

3 aiment, 2 pas.
Note moyenne : (5 évaluations)
5,0 / 10 - Moyen