Sondage : en 2016 et au-delà, quels MMO attendez-vous ?

Avec que certains mastodontes sont moins présents, la scène MMO se renouvelle et promet plusieurs titres au moins intriguant, voire enthousiasmant en 2016. Mais lesquels attendez-vous, entre Crowfall ou Camelot Unchained, Star Citizen ou No Man's Sky, Eco ou EverQuest Next, ou encore Legion ?

Sondage : en 2016 et au-delà, quels MMO attendez-vous ?

Longtemps, l'industrie du MMO est restée très formatée, ouverte uniquement à une poignée de développeurs d'envergure, capables de mobiliser des budgets souvent colossaux et (force est de le constater), produisant des jeux massivement multijoueurs souvent très similaires -- c'est ainsi qu'on a constaté des cohortes de jeux « theme park », tous très largement inspirés des mécaniques ayant fait le succès commercial de World of Warcraft, mais sans jamais parvenir à reproduire les résultats économiques de Blizzard.
Cette année 2015 a néanmoins fait sensiblement évoluer la donne : la désertion de certains géants préférant se tourner vers d'autres types de jeux en ligne laisse la place à pléthore de nouveaux acteurs intéressés par le genre massivement multijoueur. Certains très modestes et s'adressant à un public de niche (et le revendiquant), maus aussi d'autres affichant de très grandes ambitions, capables de fédérer d'immenses communautés de joueurs ou de lever de fonds phénoménaux grâce au financement participatif (au point de pouvoir envisager parfois des titres plus ambitieux que ceux imaginés par les mastodontes de l'industrie vidéo ludique il y a quelques années).
Mais ce qui frappe surtout dans ce renouveau de la scène MMO, c'est sans doute la diversité des productions à venir, manifestement animées par la volonté de s'émanciper des carcans du genre et d'en repenser les codes -- comme si les erreurs et déceptions de ces dernières années autorisaient enfin les développeurs d'aujourd'hui (et de demain) à réinventer le genre sans s'imposer de barrières.

C'est ainsi que plusieurs MMO attendus dans les mois et années à venir parviennent d'ores et déjà à susciter un véritable engouement auprès des joueurs en ligne. On ignore si tous parviendront à atteindre les objectifs qu'ils se sont fixés (parfois très ambitieux), mais tous ou presque proposent des concepts novateurs susceptibles de répondre à des publics très spécifiques.
Mais lesquels de ces MMO suivez-vous d'ores et déjà ? Lesquels testerez-vous au moins à leur lancement, voire pour vous y installer durablement grâce à des mécaniques et fonctionnalités aptes à vous fidéliser ?


Sondage : en 2016 et au-delà, quels MMO attendez-vous ?

Créé le 30 décembre 2015
Camelot Unchained, pour l'effort de guerre tri-faction
44 %
(267)
Crowfall, pour l'immortalité dans les mondes éphémères
22 %
(135)
Eco, pour le jeu sérieux mais souriant
3 %
(17)
EverQuest Next, pour le monde évolutif et dynamique
19 %
(116)
No Man's Sky, pour l'exploration quasi-illimitée
16 %
(98)
Star Citizen, pour l'ambition (démesurée ?)
34 %
(204)
Warhammer 40K Eternal Crusade, pour le PvP brutal
8 %
(47)
World of Warcraft: Legion, pour le renouveau de WOW
10 %
(62)
Autres (merci de préciser)
11 %
(69)
603 votants | 110 commentaires

Camelot Unchained

Screenshot Premier week-end Pré-alpha

Projet initié par Mark Jacobs, que les joueurs de MMO connaissent pour être à l'origine de Dark Age of Camelot, Camelot Unchained revendique des mécaniques de jeu laissant la part belle aux affrontements de très grande envergure opposant les trois royaumes en lice, dans un vaste monde ouvert. Pour mieux impliquer l'ensemble des joueurs dans l'effort de guerre, les classes jouables ne sont pas toutes exclusivement combattantes : l'économie est intégralement contrôlées par les joueurs (via leurs propres boutiques et marchés), l'artisanat se veut une dimension complète du gameplay (que ce soit pour la fabrication d'équipements, de pièges ou d'armes de guerre par des maîtres artisans renommés), tout comme l'exploration ou la reconnaissance et l'espionnage des troupes ennemies (un rôle à part entière). La progression des personnages passent ainsi par des récompenses octroyées quotidiennement selon les activités du jour (quelle qu'elles soient) et non par un système de bashing de monstres.
Camelot Unchained est financé à la fois sur les fonds propres de Mark Jacobs et par une campagne de financement participatif (ayant levé quelque 3,8 millions de dollars). Le jeu a donné le coup d'envoi de son alpha technique en mars 2015.

Crowfall

Pré-alpha

Initié par une équipe de vétérans de l'industrie du MMO (notamment Todd Coleman à qui l'on doit Shadowbane ; Gordon Walton, l'un des artisans de Star Wars Galaxies, ou Raphael Koster, l'une des figures d'Ultima Online), Crowfall rebat les cartes du MMO en faisant cohabiter des mondes éternels ou éphémères.
Articulé autour de mécaniques essentiellement PvP, Crowfall permet au joueur de créer son domaine au sein d'un univers persistant (les Royaumes éternels) et d'y nouer des relations sociales, commerciales ou politiques (avec des vassaux et suzerains) auprès des autres joueurs. La dimension combattante du MMO prend la forme de campagnes militaires au sein de Mondes mourants, accessibles durant quelques semaines à quelques mois et régis par des rèlges spécifiques -- permettant donc de renouveler l'expérience de jeu et d'éviter que les piliers de la communauté ne dominent éternellement les conflits.
Financé par une campagne de financement participatif totalisant plus de six millions de dollars récoltés à ce jour, Crowfall fait l'objet d'une pré-alpha accessible aux contributeurs dans le cadre d'un développement ouvert.

Eco

eco-2.jpg

Avec l'ambition de démontrer que le « jeu sérieux » peut aussi être ludique et amusant, Eco se veut un jeu en ligne aux accents écologiques. Les joueurs évoluent dans un monde vierge qu'il faudra progressivement coloniser pour espérer y survivre : il conviendra donc de se nourrir correctement pour améliorer ses capacités de réflexion, de domestiquer son environnement, de mettre le savoir en commun avec les autres joueurs et acquérir de nouvelles compétences et technologies, jusqu'à maîtriser les technologies avancées qui permettront de se protéger contre des cataclysmes planétaires (comme la chute d'astéroïdes).
Mais le développement économique et technologique a toujours un prix et s'accompagne de la dégradation de l'environnement (à cause de la production de déchets, de la pollution de la terre et des nappes phréatiques, de la disparition d'espèces menacées, etc.). Tout l'enjeu ludique d'Eco repose donc sur le juste équilibre entre développement et protection de l'environnement.
Eco a été financé par une (petite) campagne (validée) sur Kickstarter, mais aussi et surtout par des subventions publiques aux Etats-Unis, en vue de la distribution d'Eco dans les écoles américaines. Le jeu a lancé son alpha fin 2015.

Everquest Next

Mage humain

Initialement initié par le studio Sony Online, devenu Daybreak Game en février 2015, EverQuest Next entend incarner le renouveau de la série historique des EverQuest. Si les premiers opus posaient les bases du MMO theme park, EverQuest Next entend replacer le joueur au coeur d'un univers persistant et évolutif (réalisé en voxel permettant de le modifier à la volée), animé par une intelligence artificielle particulièrement poussée (la faune s'adapte par exemple au comportement collectif des joueurs).
Evoqué pour la première fois en 2009, officialisé en 2013 après avoir fait une première refonte complète en 2012, EverQuest Next fait l'objet d'un développement chaotique. Feu Sony Online entend mettre en oeuvre un système de « développement ouvert » impliquant directement les joueurs dans le processus de conception. En 2014, Landmark est donc lancé en phase de test et se veut à la fois un jeu créatif indépendant et un éditeur de contenu pour EQN, permettant aux joueurs de façonner des zones, des éléments de décors ou des objets susceptibles d'être intégrés au monde d'EverQuest Next. Si le développement du MMO semble ralenti depuis que SOE est devenu Daybreak Games, le développeur assure que le projet reste d'actualité et EQN est officiellement en « test interne » depuis septembre 2015.

No Man's Sky

08077834-photo-no-man-s-sky-ps4.jpg

À mi-chemin entre le jeu d'exploration et la démonstration technologique, No Man's Sky s'appuie essentiellement sur un univers composé de milliards de planètes (le développeur Hello Games en dénombre 1.8×10^19), toutes différentes avec leur faune et leur flore spécifiques, car générées de façon procédurale par le moteur de jeu. Aux commandes d'un vaisseau spatial capable de traverser les galaxies, le joueur pourra explorer chacune des planètes de l'univers, pour y faire des rencontres amicales ou hostiles (des Sentinelles veillent sur certaines planètes et pourront être agressives si le joueur se montre trop destructeur de l'environnement local).
Attendu sur PlayStation 4 en juin 2016 (puis sur PC), No Man's Sky peut être joué offline, mais vise surtout à évoluer dans un univers partagé -- mais tellement vaste que les joueurs peineront sans doute à se retrouver (même si les joueurs peuvent s'échanger les coordonnées de planètes emblématiques).

Warhammer 40K Eternal Crusade

Space Marine

Basé sur l'univers (brutal !) de Warhammer 40 000 - Eternal Crusade plonge le joueur dans un lointain futur, pour prendre part aux affrontements incessants qui opposent les cinq grandes factions du jeu (les Orks, les Space Marines, les Eldars, et les Chaos Space Marines, auxquels s'ajoutent les Tyranides, une faction de PNJ pimentant les affrontements entre joueurs).
Eternal Crusade revendique un gameplay très largement axé sur le PvP et l'action brutale (tout en intégrant néanmoins un système de tirs alliés), s'appuyant notamment sur des mécaniques de shooters. Le jeu repose essentiellement sur un système de campagnes militaires, que les joueurs peuvent enchainer sur différentes planètes (comme autant d'environnements et d'enjeux stratégiques), formant un vaste conflit mondial mené par les joueurs à différents échelons de la hiérarchie militaire.
Le jeu accueille ses premiers joueurs dans le cadre d'une alpha fermée depuis mi-septembre 2015, accessible notamment aux joueurs contribuant au financement du jeu au travers de packs de fondateurs.

Star Citizen

5.png

Véritable phénomène vidéo ludique de cette année 2015 (notamment pour avoir levé plus de 100 millions de dollars auprès des joueurs dans le cadre de campagnes de financements participatifs), la « simulation spatiale » Star Citizen affiche de très hautes ambitions, visant peu ou prou à recréer une galaxie avec ses planètes dont les joueurs auraient l'entière gestion, tant politique qu'économique ou militaire.
Composé de différents « modules », le jeu assemble des mécaniques d'exploration spatiale dans un vaste monde ouvert et persistant, fait d'exploitation de ressources au sol des planètes et d'échanges commerciaux entre corporations (la base Star Citizen), mais aussi de combats spatiaux (Arena Commander), de shooter à la première personne au sein de bases orbitales (Star Marine), en y greffant encore une campagne narrative (Squadron 42) présenté comme l'héritière des Wing Commander, le tout jouable sur écran ou en réalité virtuelle.
Après un début de développement laborieux, la conception des différents modules de Star Citizen est aujourd'hui assurée par plusieurs studios à travers le monde. Le jeu fait actuellement l'objet d'une alpha 2.0 et promet un lancement commercial en 2016.

World of Warcraft: Legion

Legion

Si World of Warcraft a perdu près de la moitié de ses abandonnés en un an suite au lancement de l'extension Warlords of Draenor, le MMORPG de Blizzard reste l'un des leaders de la scène massivement multijoueur en Occident et l'extension Legion entend lui offrir un nouveau souffle.
Outre les traditionnelles hausses de niveau maximum (on pourra progresser jusqu'au niveau 110) et évolution de la trame narrative d'Azeroth (qui subit une nouvelle invasion de la légion ardente), Legion fait évoluer nombre de mécanismes de World of Warcraft : le MMO se dote d'un système d'artefacts (des armes légendaires qui évoluent progressivement) et refond ses mécaniques d'affrontements entre joueurs (avec un système de progression spécifique au PvP). En plus de faire évoluer les classes historiques de WoW, Legion débloque la nouvelle classe de chasseur de démons.

Réactions (110)