Critiques de chaman07

  • 6 juin 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 11 ans.
    10 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Warhammer Online ne marquera pas l'histoire comme Dark Age of Camelot car au final il innove peu et offre peu d'interaction avec le monde.

    On peut dire que le monde se prête mal au jeu de rôle, le coté magique des capitales n'existe pas.

    Ceux qui aiment le PvE devraient même éviter le jeu car le contenu est pauvre.

    Mais il faut avouer qu'il remplit un objectif principal qu'on demande a un jeu : se divertir. Sur un serveur peuplé on peut vraiment combattre et s'amuser de suite. Pas la peine d'XP pendant un mois pour pouvoir engager le combat entre joueurs. On peut commencer dès le premier niveau.

    Le système de groupe ouvert, de scénarios accessibles facilement, de quêtes publiques donnent un dynamisme jamais vu jusqu'alors dans un MMO.

    C'est un jeu qui sans révolutionner les MMO répond au besoin : "Je veux Pvp maintenant" Les palliers T1, T2, T3 sont réussis car on monte crescendo dans l'apprentissage de son personnages... Jusque la tout va bien.

    En ce qui concerne le T4 (avant la sortie de la terre des morts) on essaye de s'accrocher mais le bilan est négatif car on ne s'amuse plus vraiment à cause de combat de masse sans interet, avec beaucoup de lag, aucune adrenaline, et un systeme de RvR bancal qui ne favorise pas les petites escarmouches.

    Reste a voir si la terre des morts va sauver le jeu.
    Publié le 17 févr. 2008 à 21:22, modifié le 6 juin 2009 à 12:32
    10 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 26 juin 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 10 ans.
    6 personnes sur 11 ont trouvé cette critique utile.
    Ce MMO se déroule dans un univers persistant médiéval mi-fantaisie, mi-réaliste.
    C'est un sandbox (bac à sable) ce qui rend le jeu moins linéaire, favorise la liberté et plus centré sur les interactions entre les joueurs.

    Le point fort majeur du jeu est sans doute l'immersion visuelle : la vue à la première personne, le style de combat en temps réél à la manière d'un FPS, l'ambiance sonore, le cycle jour / nuit, le système de météo dynamique.

    Un autre point fort est que le jeu ne comporte aucun système de niveaux, pour ceux qui sont allergiques à l'XP. Il s'agit d'acheter chez un marchand des livres pour apprendre de nouvelles compétences, de faire évoluer celles ci par la pratique.

    Le craft est élaboré car le système permet de créer une multitude d'armes et d'armures de composition différente. Paradoxalement on se retrouve avec une sentiment d'uniformité parmi les joueurs.

    Je suis beaucoup plus critique en terme de contenu car le monde a pas mal de zones notamment au Sud Est, Morin khur et Toxai qui ne servent à rien. Une interactivité très pauvre avec l'environnement (non destructible, livres, mécanismes non activables... ) Le background du jeu n'est pas présent in-game. Le commerce et l'économie a été traité à la légère. Il n'y a aucunes quêtes.

    Le PVE et son contenu sont très pauvres, les loots aussi. Le PvP de groupe tout juste acceptable, la possibilité de toucher un allié évite le zerg à outrance. Les combinaisons entre alliés lors d'un combat sont simplistes.
    Le système de combat est pauvre (pas de combos, coups spéciaux... seulement de la visée). On a un néant dans le système politique ingame (Darkfall fait beaucoup mieux).

    Donc pour résumer un jeu immersif mais pauvre en terme de profondeur et de contenu.
    A ce stade Mortal est plus un MMOFPS ou une arène géante qu'un MMORPG, le jeu a besoin d'évoluer, hors le studio est un peu enlisé dans les bugs.
    Publié le 26 juin 2010 à 18:15, modifié le 26 juin 2010 à 20:41
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 23 sept. 2009
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 11 ans.
    2 personnes sur 10 ont trouvé cette critique utile.
    Première impression : les graphismes laissent perplexe entre l'innovant (gestion de la lumière) et le vieillot (textures). J'ai du désactiver les ombres car elles me génaient visuellement. Les sons sont d'une autre époque, les musiques d'ambiance catastrophiques suivant les zones.

    Les quêtes : rien de nouveau, de la récolte et du bash... tuer 80 goblins, couper 10 arbres...

    Le système de combat : innovant, la cible n'est pas vérouillée il y a un système de visée comme dans un FPS. Cela donne un coté réaliste mais a la fois déroutant pour les habitués des MMORPG. Les combats peuvent être une série de n'importe quoi où les joueurs bougent dans tous les sens. Les possibilités tactiques sont d'alterner les attaques à distance (sorts, arc) et le corps a corps.

    Le monde est vaste, les décors sont bien pensés et originaux, mais au final assez vide et sans vie.

    Le côté social : il vous faut une guilde pour survivre et un groupe pour jouer, en solo vous ne pouvez rien faire.

    Politique : La guilde aura besoin d'une alliance dans le but d'avoir une ville et de la défendre.

    Le PvP : en groupe cela peut donner des escarmouches sympa. Mais on passe souvent son temps a courir après les joueurs. En pvp de masse, c'est plutot mitigé, le niveau est très élevé. Le full loot est innovant mais au final je pense que c'est une mauvaise idée.

    Le principe du jeu de niche est de proposer un contenu répondant aux besoins d'une minorité de joueurs. Dans Darkfall les joueurs visés sont les hardcore gamers qui apprécient les FPS et les belles bastons ou partie de chasse bien corcées. Le but du jeu, le background, l'accessibilité, le monde, le role play se sont perdues en route.

    Ceux qui se plaignent des MMO fastfood pourraient aller faire un tour sur Darkfall voir si l'herbe y est plus verte. Personnellement je n'accroche pas a l'univers de Darkfall il manque quelquechose de consistant, une impression de vide, une sensation de projet pas assez muri. Dommage la volonté d'innovation était là, ce jeu restera une sorte de "laboratoire" online et qui fera peut être évoluer les MMORPG.
    Publié le 17 sept. 2009 à 00:05, modifié le 23 sept. 2009 à 00:51
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques