Critiques de Zaakks

  • 29 juin 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 7 ans.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    J'ai découvert ce jeu par hasard en parcourant le forum d'Entropia France, et je me suis donc décidé à le "tester" puisqu'il présente l'avantage d'être plus récent et donc tout est encore à faire.

    Amateurs de jeux de type sandbox, ce jeu est pour vous ! Mais comme tout sandbox qui se respecte où les débuts sont difficiles, voire laborieux, AfterWorld ne déroge pas à la règle et va encore plus loin...

    En effet, le joueur débute en quarantaine, une sorte de prison dorée où la principale activité consiste à casser des cailloux pour en extraire des métaux (cuivre, plomb, charbon etc. ) pour les revendre à l'officier de probation ou aux autres joueurs (du moins, à ceux ayant retrouvé leur liberté, également appelés citoyenneté) contre des pioches plus rapides ou des AWD (AfterWorld Dollar).

    Comme souvent, la liberté a un coût. Ici, elle coûtera 100 AWD pour obtenir le fameux sésame et pouvoir commencer à diversifier ses activités : chasse (sur divers mobs tels que des mutants, des animaux sauvages, des robots) , bûcherons, minage électronique, récolte de plantes, raffinage des matières premières, artisanat (armures, armes, outillage, vêtements, accessoires etc. ) et bien entendu, PvP.

    En conclusion, les débuts sur Afterworld peuvent être très déroutants et avoir un minimum de patience ou d'expériences dans des jeux similaires (Darkfall, Entropia Universe... ) ne serait pas un luxe.
    Cependant, celui qui s'accroche pourra découvrir un monde et une économie virtuel qui évoluent en fonction des choix et actions des joueurs avec beaucoup de profondeurs.

    Avis aux amateurs !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 16 mai 2010
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 8 ans.
    6 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Rejoindre un MMO en cours de route n'est jamais chose facile, surtout quand celui-ci a vécu un bon nombre d'aventures (des plus belles aux plus désastreuses d'ailleurs).

    Évoluer dans un monde virtuel où tout est vie (ou sève) , un monde sans orques, sans elfes, sans nain (ah finalement, si... on peut considérer les Trykers comme des hommes de petites tailles) , une planète avec son propre écosystème, sa gestion du temps et des saisons, vivre aux cotés d'herbivores qui rappelle pour certains nos animaux de compagnie, ou lutter contre de féroces carnivores...

    La faune et la flore ne font qu'un dans Ryzom, et les graphismes sont encore très beau pour un jeu qui est pourtant dans la tranche médium de sa durée de vie (bien qu'avec ryry, on peut espérer une vie allant de 0 à 15 ans... ).

    Tout n'est pourtant pas rose dans cette planète nommée Atys, des Homins (joueurs) luttent contre les menaces kitins (des méchants ; p) , mais également entre eux.
    Politiquement d'abord, chacun voudra avoir une place au gouvernement de son peuple, idéologiquement par le choix d'une des deux puissances en place (voir neutre, trytoniste et maraudeurs) mais également par la force.
    Il en faudra d'ailleurs de la force pour l'emporter et mettre la main mise sur les avant-postes (un par province, environ 4/5 par nation) lors de combats pvp acharnés.

    Tout n'est pas non plus gris sur Ryzom, où le RP enrobe tout et tout le monde... Même les non-rôlistes jouent le jeu, et c'est suffisamment rare pour être souligné. Ryzom est une grande communauté, une communauté qui se respecte et aime son jeu, épaulé par une équipe d'animation à l'écoute.

    Je finirai sur une note moins heureuse, c'est le passé du jeu, difficile, alourdie par deux faillites, mais il semble que les bons jours reviennent, souhaitons le.

    Jouer à Ryzom c'est découvrir de la fraicheur avec un vieux MMO, c'est faire du Roleplaying comme on l'aime, et comme on en voit rarement.
    Hélas ! c'est aussi prendre le risque d'y prendre goût, et de tomber de haut si le jeu ferme une troisième fois.
    Publié le 14 avril 2009 à 11:06, modifié le 16 mai 2010 à 01:11
    6 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques