4,9/10
5 évaluations

Critiques d'AfterWorld

Critique favorable la plus utile

VS

Critique défavorable la plus utile

1 personne a trouvé cette critique utile.
J'ai découvert ce jeu par hasard en parcourant le forum d'Entropia France, et je me suis donc décidé à le "tester" puisqu'il présente l'avantage d'être plus récent et donc tout est encore à faire. Amateurs de jeux de type sandbox, ce jeu est pour vous ! Mais comme tout sandbox qui se respecte où les débuts sont difficiles, voire laborieux, AfterWorld ne déroge pas à la règle et va encore plus loin... En effet, le joueur débute en quarantaine, une sorte de prison dorée où la pri...
Publiée le 29 juin 2011 par Zaakks.
4 personnes ont trouvé cette critique utile.
La présentation du jeu nous indique que AW repose sur "Un système économique d'échanges avec de l'argent réel... " Tout est dit. Comme Entropia, ce jeu ne fonctionne que par l'argent réel que les joueurs y transfèrent. Il n'y a pas de marchands dans AW, la seul façon de gagner des AWD (AW Dollars, la monnaie locale) est de vendre... à d'autres joueurs. Le principe est donc simple : toute la masse monétaire qui circule dans le jeu provient des virements des joueurs. En contrepartie...
Publiée le 2 juil. 2011 par Enkki.
  • 2 juil. 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 8 ans.
    4 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Enkki Enkki
    La présentation du jeu nous indique que AW repose sur "Un système économique d'échanges avec de l'argent réel... "
    Tout est dit.
    Comme Entropia, ce jeu ne fonctionne que par l'argent réel que les joueurs y transfèrent. Il n'y a pas de marchands dans AW, la seul façon de gagner des AWD (AW Dollars, la monnaie locale) est de vendre... à d'autres joueurs.
    Le principe est donc simple : toute la masse monétaire qui circule dans le jeu provient des virements des joueurs. En contrepartie, rien n'est gratuit, et surtout pas le craft, base de la progression. Tout est facturable en AWD : tu récoltes quelques troncs, tu veux les transformer en planches, ça te coûte des AWD. Donc des euros.

    La seul façon de gagner des AWD est de trouver un joueur acheteur. Le canal de discussion local est donc envahi de malheureux tentant de vendre des cailloux. Oui, des cailloux. Payables en euros, je vous le rappelle. Ca vous tente d'aller acheter des cailloux avec de vrais euros ? AW est fait pour vous.
    Pathétique.

    Au risque de me répéter, je résume donc le principe essentiel de ce jeu : "Puisque tout l'argent vient des joueurs, pour gagner des AWD et progresser, il est donc indispensable que d'autres joueurs en perdent et payent pour vous".
    >> Petite annonce : "Joueur d'AW cherche pigeon fortuné pour relation durable".

    Ah, j'oubliais : le jeu est d'une laideur insupportable.
    Spasibo, et bonne chance.
    Publié le 2 juil. 2011 à 10:41, modifié le 2 juil. 2011 à 10:49
    4 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 29 juin 2011
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 8 ans.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    J'ai découvert ce jeu par hasard en parcourant le forum d'Entropia France, et je me suis donc décidé à le "tester" puisqu'il présente l'avantage d'être plus récent et donc tout est encore à faire.

    Amateurs de jeux de type sandbox, ce jeu est pour vous ! Mais comme tout sandbox qui se respecte où les débuts sont difficiles, voire laborieux, AfterWorld ne déroge pas à la règle et va encore plus loin...

    En effet, le joueur débute en quarantaine, une sorte de prison dorée où la principale activité consiste à casser des cailloux pour en extraire des métaux (cuivre, plomb, charbon etc. ) pour les revendre à l'officier de probation ou aux autres joueurs (du moins, à ceux ayant retrouvé leur liberté, également appelés citoyenneté) contre des pioches plus rapides ou des AWD (AfterWorld Dollar).

    Comme souvent, la liberté a un coût. Ici, elle coûtera 100 AWD pour obtenir le fameux sésame et pouvoir commencer à diversifier ses activités : chasse (sur divers mobs tels que des mutants, des animaux sauvages, des robots) , bûcherons, minage électronique, récolte de plantes, raffinage des matières premières, artisanat (armures, armes, outillage, vêtements, accessoires etc. ) et bien entendu, PvP.

    En conclusion, les débuts sur Afterworld peuvent être très déroutants et avoir un minimum de patience ou d'expériences dans des jeux similaires (Darkfall, Entropia Universe... ) ne serait pas un luxe.
    Cependant, celui qui s'accroche pourra découvrir un monde et une économie virtuel qui évoluent en fonction des choix et actions des joueurs avec beaucoup de profondeurs.

    Avis aux amateurs !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques

Que pensez-vous de AfterWorld ?

2 aiment, 3 pas.
Note moyenne : (5 évaluations | 2 critiques)
4,9 / 10 - Moyen
Répartition des notes de AfterWorld
Répartition des notes (5 votes)