Critiques de FlyingHat

  • 31 oct. 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 12 ans.
    5 personnes sur 5 ont trouvé cette critique utile.
    WolfTeam est un MMO et un FPS gratuit qui m'a beaucoup surpris. Le contrôle et la sensation sont basiquement très proches de ceux de Counter-Strike : Source mais son niveau de customisation des equipements et son gameplay fusil/combat rapproché rappellent GunZ.

    WolfTeam est un FPS/TPS crée par l'équipe de Softnyx (aussi auteurs du célébre MMO Gunbound et de Rakion) où les joueurs peuvent combattre aux armes à feu ou bien se métamorphoser en un loup-garou qui bénéficie d'une plus grande agilité et d'une quantité de vie plus importante pour tuer plus facilement en combat rapproché.

    WolfTeam nécessite tout de même une adresse particulière pour être le meilleur tueur de toutes les parties. Ceux qui ont déjà l'expérience de CS n'auront pas de difficulté tandis que les débutant prendront un peu plus de temps pour s'y faire. En effet, le réalisme provenant des sensations de maniement des armes est très similaire à celui de CS. Il y a notamment le recul du fusil ainsi que sa grande précision lors de ses quelques premières balles mais aussi l'éparpillement et la divergence de celles-ci lorsqu'on maintient la gâchette. On peut noter également la vie relativement courte des personnages qui meurent au bout d'un maximum d'environ 5 balles encaissées sur le corps qui a coutume de rendre Counter-Strike un jeu très dynamique et réaliste et qui, ici, ne manquera pas de reproduire le même effet. Bien entendu, les tirs dans la tête ne prennent pas plus de deux balles, faute de casque.

    Etant moi-même joueur et habitué de Counter-Strike, je me suis senti tout de suite à l'aise lors des premières parties. Il faut noter cependant que la précision des fusils est tout de même plus grande que celle de Counter-Strike ce qui rend le jeu, d'un autre côté, beaucoup plus accessible.

    Cela dit, on peut constater avec un peu de recul que WolfTeam présente des aspects de gameplay assimilables à ceux de GunZ. Il présente un panel d'armement très customisable avec pour seul inconvénient, une période utilisable des objets achetés de 1, 10, 30 ou 90 jours avec un prix qui varie selon la période. On peut définir au total 4 sets d'équipements contenant chacun un fusil principal, un pistolet en arme secondaire et deux grenades différentes, choisissables selon votre nombre de points accumulé en tuant des adversaires durant la partie. On peut par exemple, placer un set avec un fusil à lunette, un autre avec un fusil automatique, et un autre avec un fusil à pompe. On peut notamment choisir les fusils pour leur diverses caractéristiques (précision, puissance, recul, nombre de balles, cadence de tir etc. ) mais aussi acheter des améliorations qui par exemple, diminuent le recul et la précision au détriment du poid et de la puissance de feu en ce qui concerne le silencieux, ou bien ajoutent un petit zoom ou une visée laser à l'arme. C'est cet aspect personnalisable des armes et du mode de jeu personnel du joueur qui rappelle tout d'abord GunZ.

    Dans WolfTeam, le point original est cette capacité du personnage à pouvoir se transformer en un loup-garou féroce en un clin d'oeil. La vue passe alors en troisième personne. Celui-ci n'est capable que de frapper au corps à corps dans un angle de 180° devant lui mais bénéficie d'un bonus de 20 % de vitesse supplémentaire ainsi que 100 points de vie additionnels (en plus des 200 de l'humain) régénérables grâce aux hurlements. Il est aussi capable de courir sur les murs, d'effectuer des sauts plus élevés et ne perd pas de vie en tombant des hauteurs. Grâce à tout cela, le loup-garou gagne un avantage considérable au corps à corps et peut tuer chaque adversaire en seulement deux coups de griffe. En résumé, en loup-garou, le joueur peut se déplacer beaucoup plus aisément et a l'avantage au corps à corps. Cela rappelle beaucoup GunZ qui différencie beaucoup les déplacements et le combat lorsqu'équipé d'armes à feu ou lorsque les sabres sont dégainés.

    Le dernier point notable concerne les différents modes de gameplay, à savoir les modes Deathmatch, Destruction, Conquest, Ex-Conquest et Wolf-Conquest. Le mode Deathmatch oppose 2 equipes qui doivent s'entretuer pour gagner des points et l'équipe qui gagne le plus de point a la fin de la partie ou atteint le score fixé remporte la partie.
    Le mode destruction est exactement similaire à celui de Counter-Strike : une équipe doit planter et faire exploser une bombe dans la zone A ou B pour gagner et l'autre doit la désamorcer pour gagner ; si l'une des deux équipes élimine tous ses adversaires avant que la bombe soit plantée, elle remporte la partie.
    Le mode Conquest rappelle le mode Territory Control de Exteel où il faut s'emparer de la base principale de l'ennemi tout en prenant éventuellement les petites bases du milieu pour renaître plus prêt de l'ennemi, mais ressemble plus au mode Domination de Unreal où il faut s'emparer de toutes les bases adjacentes les unes aux autres jusqu'a avoir une des bases adjacentes de la base primaire de l'ennemi afin de pouvoir lui infliger des dommages et la détruire. Dans WolfTeam, le mode Conquest consiste à s'emparer de toutes les 5 bases à la fois ou de détenir plus que l'équipe adverse à la fin de la partie. Le mode Ex-Conquest différencie les choix entre le les sets d'équipements et les loup-garous mutants qui ont différentes capacités (tel que le camouflage, la vitesse, la puissance, la vitalité et la capacité à pouvoir se protéger des tirs devant soit. On choisit soit les uns soit les autres. Le mode Wolf-Conquest quand à lui, sépare les humains et les loup-garous en deux équipes.

    WolfTeam est un MMO très prometteur sachant qu'il y a déjà beaucoup de serveurs différenciés selon les pays. A la fois dynamique, original et customisable (on notera cependant qu'il est impossible de customiser l'apparence de son personnage hormis ses armes et qu'on ne peut pas le munir d'équipements particuliers tel que des gants différents ou une armure, ce qui permet au moins d'équilibrer les joueurs sur ce point). Il n'est pas graphiquement beau comparé aux jeux actuels mais tourne bien même sur de vieilles machines sans être affreusement laid. Ses différents modes de jeu tous différents les uns des autres sauront tenir haleine aux joueurs qui se lassent vite des gameplays peu variés ou trop répétitifs.
    Publié le 4 août 2008 à 04:39, modifié le 31 oct. 2008 à 11:49
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 21 mai 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu et il y a plus de 12 ans.
    Aeronauts semble un peu vide pour le moment et prend un peu de temps avant qu'on puisse disposer de toutes les fonctionnalités. Il faut notamment commencer par faire pas mal campagnes et entraînements solos pour XP afin de pouvoir monter de niveaux.
    Sans oublier que ce n'est que la version bêta, ce jeu est très dynamique, et la réalisation d'ensemble est vraiment pas mal pour un MMO (malgré le fait que les textures soient en réalité d'assez mauvaise qualité, surtout lors des cinématiques du début ^^", on lui pardonnera pour son gameplay dont j'en dirai quelques mot plus loin). Cela dit, si vous avez déjà commencé à y jouer, ne comptez pas jouer en équipe tout de suite.

    Le jeu commence d'abord par une introduction-didactitiel en solo qui présente le petit scénario de votre personnage et vous apprend le fonctionnement basique du jeu. Après avoir passé cette étape un peu longue (environ 20 à 50 minutes) , vous pourrez continuer quelques missions solos en entraînement afin de vraiment mieux manier le jeu et gagner quelques points d'expérience et de l'argent. Ensuite, il est aussi possible de jouer tout de suite en multijoueur mais uniquement en "Chacun pour sa peau". Il faut être au moins niveau 4 pour créer et rejoindre des parties en équipe, et pour ça, un minimum de 2 à 4 jours environ (en jouant vraiment plusieurs heures par jours) seront nécessaires le temps de gagner assez d'expérience et de saisir le fonctionnement du jeu (et surtout de passer du temps à lire les descriptions et caractéristiques des avions, objets et techniques et de faire du lèche-vitrine pour décider de votre futur avion).

    Les parties multi en "chacun pour sa peau" sont en tout cas très intenses, et on doit à la fois surveiller sa vie, les ennemis qui nous approchent et qui nous attaquent, l'énergie restante dans notre booster, les objets et bâtiments à éviter et les ennemis que l'on peut descendre. On remarquera au fur à mesure qu'il est possible d'avoir (et qu'il le faudra) une maîtrise tout particulière du jeu, et aux vues de ce qu'on ressent déjà, on n'en est pas découragé. Plutôt difficile et en même temps original à prendre en main au début, on vit rapidement une expérience très agréable et on a hâte d'être vraiment dans le bain.

    Si on explore le magasin, on peut noter qu'il y a beaucoup de chose à acheter et à customiser sur notre avion. Bon, en réalité il y a plutôt une petite panoplie d'une vingtaine d'avions aux caractéristiques et aux looks assez variés avec comme caractéristiques principales, vitesse, attaque, vie, maniement (on notera qu'ils représentent souvent un animal aquatique de type poisson). On peut repeindre la carrosserie sous diverses couleurs, pas mal d'items pratiques sont utilisables en parties, des items qui boostent certaines stats de l'avion et qui modifient à la fois son skin sont aussi équipables, il y a quelques vêtements inutiles pour les personnages mais aussi des techniques à apprendre à votre conducteur (figures acrobatiques qui permettent d'esquiver ou d'élaborer des tactiques) et votre tireur-copilote.

    Un dernier mot sur le monde et les maps jouables : ce sont des espaces limités mais assez grands tout de même et on sent néanmoins une assez grande liberté dans le vol et surtout une sensation de vitesse très prenante lorsqu'on pousse le boost (ce qu'on utilise d'ailleurs constamment, vous verrez).

    En résumé, c'est vraiment pas mal du tout pour une bêta. Les traductions ne sont pas tout à fait parfaites mais très raisonnables et ont l'avantage d'être claires, correctes, utiles et explicites (ces deux dernière mentions étant pour les explications des divers éléments du gameplay). Il prend à peine 320mo sur le disque dur une fois installé, ce qui soulage plus que les MMORPG avec leur 1GO la plupart du temps... Les quelques voix, dialogues et exclamations en coréen sont agréables et permettent de rendre le jeu plus vivant durant les parties ; Si seulement il y avait plus de joueurs ! Pour finir, je dirai qu'il est possible de rapprocher ce MMO de GunZ, tous les deux proposant des gameplay originaux pour des MMO, une maîtrise du jeu particulière ainsi que des choix de techniques de jeu définissables et customisables selon son style, ses tactiques et son envie.

    Invitez vos amis à rejoindre Aeronauts pour jouer ensemble, ou bien pour peupler ce MMO... A mon avis, il ne tardera pas à passer en officiel s'il y avait plus de publicité, et je le répète, c'est une bêta ! Testez, si vous aimez, invitez des amis, et faites encore plus de pub !
    Publié le 21 mai 2008 à 05:15, modifié le 21 mai 2008 à 15:20
  • 21 mai 2008
    /!\ Cette critique a été rédigée il y a plus de 12 ans.
    0 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Je tiens à dire avant tout que la description donnée par 'JeuxOnLine' m'a beaucoup intéressé. Les images ainsi que les vidéos in-game que j'ai pu visualiser sur Youtube m'ont laissé de marbre, une en particulier qui illustrait la possibilité de customisation physique et esthétique du personnage.

    Il est nécessaire de remarquer aussi, à moins que je ne fasse erreur, que le moteur graphique de PW semble extrêmement proche de celui de 'World of Warcraft' (et j'en viendrais même à penser qu'il est le même) : les textures sont les mêmes (notamment le sol lisse qui imite l'herbe, il me semble qu'il a un reflet comme dans WoW, si j'en crois les images et les vidéos) , la 3D ressemble beaucoup (sauf que les modèles sont plus soignés et plus réalistes) , les FX sont de la même nature (certains reconnaissables, en général simples et modestes en soi, mais jolis et impressionnants) , et l'on peut constater aussi la présence de cet anti-aliasing (option graphique qui lisse les contours des formes et modèles) qui produit aussi un léger effet de flou qui, à son tour, accentue parfois les effets "d'éblouissement", ce qui est assez caractéristique de WoW.

    Et que dire de l'interface et de la jouabilité (même la structure du site malaysien qui ressemble à celle du site officiel de WoW) ! Cette combinaison ZQSD + SOURIS + ESPACE (saut)... M'enfin, ce ne sont pas, à mon sens, des points négatifs étant donné que le monde de "Perfect World" est tout à fait original et charmant.

    Après avoir concrètement essayé ce jeu, il me fallait corriger cette critique. Il devient difficile de trouver un MMORPG en 3D gratuit et de qualité sur internet (ça peut paraître évident parce-que c'est gratuit mais ce n'est pas non plus une raison). Pour aller à l'essentiel, les grandes différences de qualité que l'on qu'on peut noter par rapport à un bon MMORPG comme World Of Warcraft sont, je dirais, dans la présentation d'ensemble, la réalisation et les détails. Ce qui fait la qualité de WoW est son côté agréable à jouer et facile à aborder. Pour être précis, les quêtes, les fenêtres, la police et la taille d'écriture, tout cela est bien présenté et attrayant et c'est, à mon sens, ce qui manque le plus à Perfect World.

    Je trouve que PW est, de manière globale, plutôt joli. Les couleurs sont très vives, les personnages complètement customisables, et les décors très fidèles aux cultures chinoises. Le Gameplay est, quand à lui, plutôt classique et commun à de nombreux autres MMORPG, si ce n'est en tout cas pour le début du jeu (je n'ai pas vraiment cherché à jouer plus loin je dois l'avouer). Cependant, l'interface globale ainsi que la présentation du jeu en lui-même est très repoussante. C'est écrit petit, avec une police grossière sur des champs noirs. Les icones aussi sont petites, peu représentatives et les descriptions en info-bulles des objets, des caractéristiques ou des sorts sont peu détaillées voire inutiles. Cela dit, si c'est à cause de la traduction...

    Autrement, mais sans doute moins gênant que l'argument cité ci-dessus, Perfect World est assez vide à mon goût. 'Beaucoup de grandes plaines et collines avec des bâtiments et des gros décors éloignés. Je ne sais pas comment sont les villes pour les plus hauts levels mais celles que j’ai pu voir sont un peu trop grandes pour peu de contenu. Il y a peu de PNJ (utiles ou non) et ils sont assez éloignés les uns des autres et quasi non-animés, contrairement à WoW ou les lieux et les PNJ sont assez animés (et ils parlent ! Bon, il faut admettre que PW reste un MMORPG gratuit, c'est vrai... ) , et contiennent beaucoup d'objets du décor par-ci par là, à savoir une table avec des chandelles et une bière, un tonneau sur le sol, des caisses ici, une barrière là-bas, un balai, etc.

    Ce que je n'ai pas cité jusque là est la possibilité d'effectuer des sauts à plus de 10 mètres de hauteur qui donne l'impression que le monde sur le sol n'a pas du tout importance, comme si l'on avait entré un cheatcode et que le jeu perdait soudainement de son intérêt ; au final on est assez amené à s'en détacher, ce qui est dommage. Il aurait sans doutes fallut des PNJ plus animés, situés en hauteur peut-être, ou même volants et se déplaçant (peut-être qu'il y en a plus loin, mon expérience du jeu me fait décidément défaut... ). Le monde de PW est très, comment dire, pas vraiment lacunaire, mais disons qu'il présente une faible densité de détails sur de larges étendues. (Et pourtant, il ne demande pas si peu de ressources que ça... si l'on exclu les ordinateur récents cumulant plus de 700€ de budjet au moins, à l'évidence, les ordinateurs ayant plus de 3 ans se verront plutôt frustrés, étrangement)

    En résumé, je trouve -et tout cela est au final très personnel et subjectif- que le principal défaut de Perfect World est dans son aspect et sa présentation globale fades voire même amères qui repoussent et dissuaderont de nombreux joueurs débutants de s'investir plus loin dans ce qui pourrait s'avérer être un jeu aux sensations tout à fait intenses et originales, hélas. En somme, il est assez strict de comparer ce MMORPG F2P à un MMORPG payant qui, sans nul doute pour le budget et la main d'oeuvre investie, est généralement d'une qualité plus soignée. Il aurait été préférable et vital néanmoins que le jeu se soit présenté d'une manière plus attractive, ouverte, agréable et abordable afin, tout de même, d'accueillir un maximum de nouveaux joueurs.
    Publié le 30 nov. 2007 à 23:32, modifié le 21 mai 2008 à 14:57
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • Plus d'autres critiques