Il est l'heure de ma review !

7/10
[... ] Tout d'abord, je précise que j'ai pu jouer au titre en bêta à plusieurs reprises, et concrètement, après ma première bêta, j'étais tout sauf certain d'acheter le jeu.

Joueur de The Elder Scrolls depuis son premier chapitre (que beaucoup auront oublié et auquel peu auront joué) , à savoir Arena, j'étais assez impatient de retrouver à nouveau le monde de Tamriel, avec tout de même une certaine joie de retrouver le monde sans les cloisonnements géographiques qui sont ceux de TES depuis le second épisode : Daggerfall.

En terme de monde, on peut être un peu déçu de la taille de celui-ci. Il n'est pas franchement énorme, et on est évidemment très loin d'Arena, et encore plus loin de celui de Daggerfall.
Le monde étant basé sur le concept du "serveur unique régional", on aurai pu espérer que ce soit l'occasion d'un très vaste univers. Ce n'est pas le cas.
En fait, le monde est zoné (les zones sont rejointes à travers des écrans de loading) , phasé (les joueurs ne peuvent voir que les joueurs présents dans la même avancée de quête qu'eux) et instanciée (les zones sont recopiées un nombre indéfini de fois, afin de permettre sur un même serveur d'héberger tous les joueurs en même temps).

Si les débuts du jeux ont donné une véritable impression de MMORPG (des centaines de joueurs dans la zone de départ) , cette impression s'est très vite diluée au cours de l'avancée, et on ne croise plus que quelques joueurs sur les mêmes zones, rarement plus d'une douzaine de joueurs au même endroit.
Pourquoi ce choix ? Probablement parce que le système qui gère les scripts d'évènements/rencontres ne peut pas être adapté pour des centaines de joueurs en même temps.
Toutefois, ce système de script n'est actuellement pas idéal, nombre d'évènements ou PNJ ne popent pas ou ne sont pas activables, ce qui bloque les étapes d'un certain nombre de quêtes. Parfois, se déconnecter pour repoper dans une autre instance suffit, parfois pas.
C'est un des très gros points noirs du titre actuellement, un des points qui doit être réglé dans les plus brefs délais.

Parlons ensuite de l'aspect graphique : techniquement, c'est joli, agréable (même si les armures manquent un peu de brillant dans leurs effets) , les décors sont réussis, les ambiances et effets visuels de qualité. Mais artistiquement, ce n'est pas totalement ça. Beaucoup de décors extérieurs font beaucoup trop "génériques". Il s'agit de briques collées de zones en zones. A la fin ça se voit un peu trop.
Étrangement, les zones qui font "WooooW" sont souvent des zones d'instances personnelles ou de donjons. Celles-ci sont plus travaillées et plus intéressantes visuellement.
Nos personnages sont agréables, assez faciles à personnaliser, même si on peut regretter la rigidité au niveau de la carrure. Mais on arrive peu ou prou à faire un avatar qui plaise.
L'animation varie entre le bon, et le moyen. Il y a un quelque chose dans le port du personnage qui est un peu rigide. De plus, voir dans les vidéos les amures de plaque se déformer parce-que le PJ a tourné le torse est assez moyen. Regrettons également certains vêtements en tissus et cuir qui sont de simples textures du tronc, et qui rendent très mal visuellement.
Mais sinon, c'est joli, fluide, et je le redis, les effets visuels sont de toute beauté.

En ce qui concerne le gameplay, il faut le dire et l'écrire : le jeu est à chier à bas level, et le bas level... c'est long sur TESO. Il faut plusieurs heures pour commencer à avoir un personnage qui peut faire des choses intéressantes, et il faut attendre le level 15 pour commencer à avoir une vraie diversité de gameplay avec le switch d'armes. Et level 15 sur TESO, c'est une bonne dizaine d'heures pour un gros joueurs, et certainement le double ou le triple pour un débutant. Et concrètement, c'est trop.
En ce qui concerne son personnage, on peut le bâtir à peu près comme on le veut autour de compétences actives et passives. La personnalisation est assez avancée, même si je sais pertinemment qu'on aura des classes optimisées assez rapidement en jeu. Mais on peut se faire plaisir.

TESO (en tout cas pour le DK que je joue) , c'est chiant et pas dynamique à bas level, et les mobs vous le rendent bien, puisqu'ils sont également chiants et pas dynamiques.

J'insiste, il faut persévérer, après ça va mieux, on affronte des mobs plus intéressants, des mobs de groupe (on retrouve là la patte de Dark Age of Camelot) , les CC dont on dispose commencent à servir.

Bref, TESO, c'est long, puis ça devient bon !

Ce gameplay est au service d'une histoire... heu, comment dire ? BoF. Comme tous les TES, on commence en prison, mais on a un peu de mal à bien s'impliquer dans l'histoire au début. Probablement le fait d'être encore le sauveur du monde (un parmi les ouatmillions qui ont acheté le jeu) , probablement à cause du manque d'impact réel (le grand méchant a le charisme d'un ver).
Heureusement, Sheogorath vient sauver tout ça !
Mais globalement les histoires manquent d'épique. On sauve des villages par dizaine, des villageois par centaine, mais il y a peu de quêtes qui font réellement sortir de l'ordinaire d'un héros.

Il faut noter une chose importante, à mi-chemin entre gameplay et histoire : l'XP est calibrée très juste. Très très juste. Grosso modo, il faut absolument se promener partout et débloquer toutes les quêtes, sous-quêtes et donjons pour ne pas prendre de retard. Ou alors farmer (ca qui va en fait assez vite vu le nombre de levels 50+ qui ont pop au bout de quelques jours). Pour certains, c'est un atout, pour d'autres, c'est une tare. Pour moi, c'est vraiment lourd, car hélas un certain nombre de quêtes sont bloquées par des bugs, et donc empêchent de poursuivre la chaîne, et on se retrouve au final short.
Le trou le plus marquant est autour du niveau 12-13, là on rame. Ensuite, ça va mieux, et passé le niveau 25-27 on arrive à avancer à un bon rythme. Mais un petit boost d'XP de 20 % et quelques sur les premiers niveaux ne serai pas superflu.


Je conclurai sur le RvR. J'ai pu faire une petites soirée guilde de RvR, et le fait est qu'on retrouve de bonnes sensations pour ceux qui ont connu DAoC, avec toutefois deux problèmes : c'est le foutoir, et foutredieu, ça lag par moment. Ceci rend l'adoption d'une vraie stratégie difficile, d'autant qu'on ne dispose pas de CC de groupe véritablement.
La partie tours/forts semble de bonne qualité, avec de bonnes possibilités stratégiques, la partie RvR open est intéressant, reste à voir ce que pourront développer les joueurs en terme de gameplay, ou si comme à GuildWars 2, c'est le plus gros blob qui gagne jusqu'à écoeurer les autres.


C'est maintenant l'heure de la conclusion.
Le jeu est-il bon ? Oui, potentiellement. Il manque clairement de dynamisme en PVE, il manque encore de finition en RvR, et le serveur unique localisé aux USA est un vrai tue-l'amour. Mais les bases sont là.
Mais de bonnes bases ne font pas un bon jeu dans le temps. Ce qui fera de TESO un grand jeu, ce sont les apports, les évolutions, les améliorations, et tout d'abord la correction de bugs que Zenimax/Bethesda mettront en oeuvre dans les jours et les semaines à venir.
A aujourd'hui, étant un joueur qui a la chance de ne pas subir trop de bugs de personnage ou de quêtes, j'y mettrai un 15/20. Certains joueurs ont subi beaucoup plus d'inconvénients, d'autres beaucoup moins.

Mais l'avenir est encore difficile à cerner. Cet avenir dépendra pour beaucoup de la qualité du RvR qui va s'installer, de la possibilité pour les joueurs de mettre en avant leurs compétences plus que leur nombre, de faire la différence, et de peser. C'est ce qui a fait que le RvR de DAoC permettait à de nombreux joueurs de s'investir et de créer une dynamique. C'est ce qu'il faut que TESO fabrique à long terme.
Je pense personnellement m'investir à minima au cours de la première campagne qui dure 90 jours. Pour la suite, tout est entre les mains de Zenimax/Bethesda.
31 personnes ont trouvé cette critique utile. Et vous ?

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Plateformes OS X, PlayStation 4, Stadia, Windows, Xbox One
Genres Jeu de rôle, fantastique, médiéval

Statut Disponible
Bêta fermée Juillet 2013
Bêta ouverte 2013
Sortie 4 avril 2014 (Windows)
9 juin 2015 (PlayStation 4)
9 juin 2015 (Xbox One)

Que pensez-vous de The Elder Scrolls Online ?

423 aiment, 130 pas.
Note moyenne : (597 évaluations | 52 critiques)
7,6 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de The Elder Scrolls Online
(276 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

647 joliens y jouent, 993 y ont joué.