Ce contenu est sponsorisé. Sa publication a fait l'objet d'une rémunération par un annonceur.

Le VPN Surfshark : une sécurité accrue pour un prix attractif

Parmi l’offre de VPN, Surfshark multiplie les fonctionnalités de sécurisation des données de connexion, mais y ajoute aussi un anti-virus et une protection des données personnelles pour un prix attractif.

À l’heure où les données de connexions font l’objet d’un traçage de plus en plus systématique, de nombreux internautes sont enclins à recourir à un VPN (pour virtual private network), c’est-à-dire un réseau privé virtuel permettant de masquer ses traces sur les réseaux. Il existe aujourd’hui de nombreuses offres de VPN, mais elles ne se valent pas toutes et Surfshark a des atouts à faire valoir, que ce soit en termes de fonctionnalités ou de tarifs.

Le VPN Surfshark : une sécurité accrue pour un prix attractif

En vrac, Surfshark s’appuie sur un réseau de plus de 3200 serveurs (leur nombre progresse rapidement), répartis dans 65 pays dont la France et qui intègrent tous un support du P2P. Surfshark revendique aussi de solides solutions de cryptages (AES-256), un support des protocoles WireGuard, OpenVPN et IKEv2, une option Shadowsocks pour contourner les éventuels blocages de VPN, une politique de « No-Log » (pas d’enregistrement de données sur disques), une fonctionnalité Kill Switch pour ne pas risquer d’exposer ses données de connexion, mais aussi une option de GPS Spoofing pour ne pas dévoiler sa géolocalisation – c’est moins fréquent dans les offres traditionnelles de VPN.  
L’application est distribuée sur Windows, Mac et Linux, sur plateformes Android et iOS, sous forme d’extensions pour Chrome et Firefox, intègre un système Smart DNS pour les consoles de jeux ou les téléviseurs connectés, et propose surtout un nombre illimité de connexions simultanément – on peut donc connecter autant d’appareils que l’on souhaite avec un unique abonnement. Et en cas de problèmes, Surfshark propose aussi un support client « sympathique » 24/7 par email ou chat.

Multiplateforme : Surfshark sur Windows, Android et TV

Protéger ses données de connexion

La protection de ses données de connexion est le cœur de l’usage d’un VPN et Surfshark se dote de nombreuses méthodes pour atteindre l’objectif. Le principe d’un VPN repose sur un « tunnel virtuel » sécurisé par lequel les données transitent et Surfshark utilise plusieurs protocoles VPN, afin de coupler leur force respective : l’historique OpenVPN (sans doute le plus populaire depuis une vingtaine d’années) mais aussi les plus récents WireGuard (plus léger), IKEv2 (à la sécurité éprouvée) et Shadowsocks qui permet généralement de contourner les bloqueurs de VPN en vigueur sur certaines plateformes ou dans certains pays. La multiplication des protocoles permet de garantir à la fois la sécurisation de ses données, mais sans sacrifier les performances de la connexion.
Les données sont par ailleurs cryptées avec une méthode de cryptage AES-256 – avec la possibilité d’opter pour un cryptage Chacha20Poly1305 sur Android, là encore pour améliorer les performances.

Windows-ConnectedLocationsClean.png

Comme plusieurs autres VPN, Surfshark intègre aussi une option Kill Switch, qui coupe la connexion dès lors que la sécurité de la ligne est potentiellement compromise, de sorte de ne jamais risquer d’exposer les données de l’utilisateur.

Mais Surfshark va plus loin. Pour encore davantage de sécurité, Surfshark intègre aussi un DNS privé sur chaque serveur pour réduire les risques d’être espionné et une fonctionnalité MultiHop doublant le VPN pour compliquer les possibilités de suivre les traces de l’utilisateur (le trafic transite par deux serveurs VPN de sorte que si un serveur est compromis, c’est l’IP du second serveur qui sera dévoilée, pas l’IP réelle de l’utilisateur).

À l'inverse, pour les utilisateurs en quête de plus de flexibilité, une Whitelist (liste blanche) permet aussi de lister les applications, sites ou adresses IP qui resteront accessibles sans passer par le VPN ou au contraire pour définir les seules applications avec lesquelles on utilisera le VPN (une application de torrent par exemple). 

Aucune donnée conservée

En outre, avec son mode « NoBorders », Surfshark utilise des « serveurs obfusqués », c’est-à-dire qu’ils utilisent des algorithmes qui masquent le fait que l’utilisateur a recours à un VPN et simulent une navigation Internet normale. L’option peut être utile pour contourner les bloqueurs de VPN, notamment dans les pays qui contrôlent strictement l’usage des connexions Internet.

Surfshark sur Android

Sur Android, Surfshark intègre également une option permettant de masquer la localisation GPS de l’appareil mobile (GPS Override), afin de bloquer les risques de géolocalisation – les demandes de localisation GPS de l’appareil renvoient celle du serveur Surfshark via lequel on est connecté.

Pour faire bonne mesure, Surfshark applique aussi une politique « No-Log » – la société ne conserve pas les données de connexion de ses utilisateurs, qu’il s’agisse de l’adresse IP de l’utilisateur, de son historique de navigation ou l’horodatage de ses connexions, de la bande passante utilisée ou du trafic réseau. Surfshark est basé sur les Îles Vierges Britanniques, dont la législation n’impose pas la conservation des données et Surfshark utilise des serveurs RAM, c’est-à-dire qu’aucune donnée n’est sauvegardée sur un disque dur (si le serveur est éteint, les données disparaissent). Aucune donnée ne peut donc être saisie.

Surfshark One : plus qu’un simple VPN

On l’a compris, Surfshark est un solide VPN qui ne fait pas dans la demi-mesure pour protéger les données de connexion de ses utilisateurs. Mais Surfshark n’est pas qu’un VPN. La suite logicielle intègre aussi plusieurs outils supplémentaires visant à protéger nos vies connectées.

Dans le cadre de son offre Surfshark One (disponible sur Windows et Android), l’application intègre aussi un anti-virus permettant de protéger nos appareils contre les virus et les logiciels malveillants (malwares) en temps réel, avec une option permettant de programmer des analyses régulières contre les menaces en ligne, le cas échéant en personnalisant les fichiers à scanner prioritairement.

L’outil Search permet de réaliser des recherches sur le Web, mais en s’affranchissant des adaptations qu’imposent certains moteurs de recherches (qui affichent des résultats en fonction des données collectées sur des usages précédents). Surfshark Search n’affiche que les résultats purement organiques, en toute confidentialité, sans publicité, ni log et trackers (via un bloqueur de publicité intégré).

Enfin, Surfshark Alert permet d’être alerté en cas de fuites de données personnelles : le logiciel envoie une notification s’il repère un email divulgué, si un mot de passe est potentiellement compromis (pour le modifier avant qu’il ne soit trop tard), si un identifiant risque d’être utilisé par un tiers (par exemple dans le cadre d’une tentative d’usurpation d’identité) ou surtout si des coordonnées bancaires apparaissent en ligne (un numéro de cartes de crédit), afin de prendre les devants auprès de sa banque.

Tarifications et bon plan

Pour l’ensemble des services VPN de Surfshark sur un nombre illimité d’appareils, la tarification de base de Surfshark s’élève à 10.96€ /mois, payables au mois. Comme pour la plupart des VPN, Surfshark propose néanmoins des tarifs dégressifs pour peu qu’on s’engage quelques mois. Le coût pour six mois est ainsi facturé 32,95€ par semestre, soit un prix de revient de 5,49€ /mois équivalent à une remise de -50%.

L’offre la plus avantageuse reste néanmoins un engagement sur 24 mois pour 50,20€, c’est-à-dire un prix de revient 1,93€ /mois (soit une remise de -82% par rapport au tarif mensuel normal). Et on ne prend aucun risque à tenter l'expérience : l’offre intègre une garantie 100 % satisfait ou remboursé pendant les 30 premiers jours de services.

Fortains Surfshark

Par ailleurs, Surfshark One qui intègre Surfshark Antivirus (contre les virus et malwares), Surfshark Alert (une notification en temps réel en cas de violations de données personnelles) et Surfshark Search (pour une recherche web réellement anonymes et sans publicité) est facturé 1,26€ / mois.

Réactions (9)

Afficher sur le forum


Activités Développeur de logiciels
Création 2018
Pays d'origine Îles Vierges britanniques
Plus d'informations sur Surfshark