Le MMORPG Odin: Valhalla Rising se dévoile : une ambition de démesure

En liminaire du G-Star 2020, le studio Lionheart commence à dévoiler son MMORPG PC/mobile Odin: Valhalla Rising : le jeu repose sur un monde immense abritant des créatures colossales et théâtre d'affrontements massifs. 

En mai dernier, le studio de développement sud-coréen Lionheart (composé de vétérans de l’industrie du jeu en ligne en Corée) et l’éditeur Kakao Games annonçaient le développement d’Odin: Valhalla Rising, présenté comme un MMORPG de nouvelle génération.
Aujourd’hui, à l’occasion du G-Star 2020 (le principal salon vidéo ludique de Corée du Sud), le jeu commence à se dévoiler et le développeur affiche manifestement de très hautes ambitions, au moins sur un plan technique – le jeu a été conçu avec des technologies de motion capture pour les personnages ou de scan 3D d’environnement pour l'univers.

Odin

On le sait, Odin: Valhalla Rising s’inspire librement des mythologies nordiques et le jeu entend immerger les joueurs dans un vaste monde composé de quatre continents faisant écho à cette thématique – Midgard, Jotunheim, Nidabelir et Albheim. Le développeur vante notamment le fait que ce monde est conçu d’un seul tenant (sans écran de chargement) et que les joueurs pourront l’explorer tantôt au sol (à pied ou à dos de montures), tantôt dans les airs (grâce à des créatures volantes comme des griffons, voire des dragons).
Ce monde est modélisé est en 3D et affiche un « champ de vision immense » : le développeur n’ajoute pas de barrières artificielles pour « boucher la vue du joueur » – à l'inverse de nombre d'autres titres qui ajoutent par exemple des montagnes au loin pour des raisons d’optimisation technique. Dans le monde d'Odin, les joueurs voient loin pour renforcer le sentiment d’immensité et d’immersion.
Toujours dans cette même optique, l’univers de jeu intègre aussi des créatures colossales, à la (dé)mesure de l’environnement, et qui s’inspirent du folklore nordique. Et les joueurs auront notamment vocation à affronter les dieux eux-mêmes, notamment Loki.

Quant au gameplay, pour l’instant, Lionheart Studio n’est pas prolixe. Le développeur évoque néanmoins quatre archétypes de classes jouables : le guerrier, la sorcière, le rogue et le prêtre, ayant chacun une identité spécifique (le guerrier est solide et puissant ; la sorcière est « sexy », dixit le développeur ; le rogue est un roublard charmeur ; alors que la classe de soutien est « mignonne »).

Guerrier
Sorcière
Rogue
Prêtresse

Et le studio mise notamment sur des combats dynamiques et brutaux, devant donner un sentiment de puissance aux joueurs. Pour y parvenir, le développeur s’appuie sur un système de blessures ciblées sur les monstres d’envergure (on imagine qu'il faudra cibler les points faibles des adversaires les plus imposants pour espérer les vaincre). Quant au end-game, il repose sur des affrontements de grande envergure et des batailles PvP massives.

Si le développeur livre encore peu d'informations sur le gameplay, un site teaser est maintenant disponible (principalement en coréen). Il se focalise sur l'univers de jeu, mais gageons qu'il dévoilera progressivement aussi les autres composantes d'Odin: Valhalla Rising. Pour mémoire, le jeu est attendu « prochainement en 2021 » en Corée du Sud avant d'être distribué dans le reste du monde, et le MMORPG est un projet cross-plateforme jouable indistinctement sur PC et plateformes mobiles. 

Réactions (70)

Afficher sur le forum


Plateformes Android, Windows, iOS
Genres Action, jeu de rôle, nordique

Sortie 2021 (République de Corée)

Que pensez-vous de Odin: Valhalla Rising ?

3 aiment, 7 pas.
Note moyenne : (11 évaluations | 0 critique)
4,2 / 10 - Peu intéressant