Citadel Studios (Legends of Aria) annonce The End, MMO jouable en petit comité

Après avoir déjà signé Legends of Aria, le studio Citadel dévoile The End, un projet à mi-chemin entre le MMO et RPG d'action, immergeant les joueurs un univers persistant dark fantasy d'inspiration viking et conçu pour être joué en petit comité.

cLXMhnMkBY7nq65hSm9ouY-1496-80.jpg

Les joueurs de MMORPG connaissent notamment le studio Citadel pour être à l’origine de Legends of Aria. Le développeur annonce maintenant son prochain projet, The End, présenté à PC Gamer et qui prend manifestement des allures de MMO jouables en petit comité.

On retient d’abord que The End entend immerger les joueurs dans un univers dark fantasy d’inspiration viking. Comme dans un MMO, l’univers est ouvert et persistant, mais le gameplay repose à la fois sur un contenu jouable seul (des quêtes permettant de débloquer des reliques, des sorts et des compétences) ou jouable en petit groupe.

« Ecrire sa propre saga »

The End est conçu pour être joué en petit comité, dans le cadre de clans de guerre pouvant réunir jusqu'à cinq joueurs. C’est manifestement la principale originalité de The End : articuler l’expérience de jeu principalement autour du personnage et ses réalisations (plutôt qu’autour d’enjeux plus vastes, comme ceux d’une guilde immense ou d’une faction par exemple). Dans l’univers persistant de The End, le joueur et son clan pourront s’approprier des territoires et y créer un « hameau », qu’il faudra défendre contre les autres clans dans le cadre de Batailles se déroulant dans le monde ouvert du jeu. Le développeur y voit une sorte de mécanique RvR, mais en petit comité.

Au gré de sa progression, le personnage aura vocation à écrire sa propre saga (ces récits épiques des cultures nordiques), ponctuée par ses hauts faits ou ses conquêtes, ses combats épiques contre des créatures mythologiques ou d’anciens esprits...

Autant d’événements qui permettront de définir « l’héritage » du personnage et de débloquer ses « dons », comme autant de symboles des exploits de sa vie... sous réserve qu’il ne meurt pas puisque The End intègre une sorte de mécanisme de mort semi-permanente : en cas de mort, le personnage revient à la vie, mais avec le risque de perdre certaines des réalisations de ses vie antérieures, qui sont alors définitivement perdues.

Un gameplay dynamique mais accessible

PGM9KEaNhtPk9zTr5Hv4GY-1496-80.jpg

En terme de gameplay, The End revendique également une approche relativement accessible : le jeu s’inspire des RPG d’action et propose un gameplay dynamique (reposant davantage sur l’habileté du joueur que sur les statistiques du personnage). Mais pour faciliter le gameplay et le fluidifier, la plupart des sorts sont à effet de zone (AoE), ciblés sur le sol – il n’est donc pas nécessaire de viser son ou ses adversaires.

On le comprend, The End reprend certains des codes traditionnels du MMORPG (un univers ouvert et persistant, un personnage qui y évolue et qui interagit avec ce monde et avec d’autres joueurs, le tout dans un univers sombre et mature), mais dans un format modeste et accessible, de sorte que les joueurs puissent y jouer avec quelques amis, voire seuls, tout en profitant pleinement du gameplay simplement avec quelques autres joueurs croisés in-game.

À cette heure, le développement de The End débute à peine et on imagine que le jeu ne sera pas disponible avant un bon moment, mais les curieux peuvent d’ores et déjà s’inscrire sur le site officiel afin de suivre les avancées du projet.

Réactions (28)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de The End ?

2 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,6 / 10 - Prometteur