Pearl Abyss Capital mobilise 100 milliards de wons pour des acquisitions de studios

En 2018, Pearl Abyss s'offrait CCP Games pour 245 millions de dollars. Le groupe coréen entend poursuivre cette stratégie d'acquisition. Le département Pearl Abyss Capital est tout dédié à cette nouvelle fonction. 

On connait évidemment le studio sud-coréen Pearl Abyss pour être à l’origine de la licence Black Desert. Et on connait tout autant le succès commercial de Black Desert, permettant à son développeur de bénéficier d’une trésorerie confortable. Elle est consacrée à l’exploitation du MMO d’action, au développement des prochains titres du studio (notamment Crimson Desert), ou encore à des recrutements réguliers.
Par le biais de son département Pearl Abyss Capital, cette trésorerie sert aussi à investir dans le capital voire à acquérir des studios tiers – Pearl Abyss entend en faire un pilier à part entière de sa stratégie de développement.

CCP_PearlAbyss_PressRelease.jpg

L’exemple le plus significatif de cette stratégie remonte à septembre 2018, quand Pearl Abyss s’offrait CCP Games pour 425 millions de dollars. Le groupe sud-coréen y voyait l’occasion d’acquérir une licence populaire auprès d’une solide communauté de joueurs (celle d’EVE Online, que les équipes de Pearl Abyss classent dans la même catégorie que d’autres licences de science-fiction comme Star Trek ou Star Wars), mais aussi de l’inscrire dans une stratégie de long terme et de développement international – CCP Games, originaire d’Islande (pays peu réputé pour son industrie du jeu) a réussi à séduire les joueurs partout dans le monde et depuis une vingtaine d’années.

Fort de cette expérience, Pearl Abyss Capital recherche maintenant d’autres studios indépendants, de petite ou moyenne envergure afin de poursuivre sa politique d’acquisition. Le groupe indique avoir budgété 100 milliards de wons (de l’ordre de 75 millions d’euros) pour ce projet.

Chrono Sword

Et l’approche de Pearl Abyss est plutôt originale en la matière : outre les licences, la politique d’acquisition des grands groupes vise traditionnellement l’achat de technologies ou à étoffer des activités d’édition. Or Pearl Abyss conçoit ses propres moteurs (c’est le coeur de métier du studio) et ne se conçoit pas (encore) comme un éditeur.
Le groupe entend donc accompagner de petits studios prometteurs pour leur permettre de finaliser leurs premiers projets, d’accélérer leur développement ou s’inspirer de leur créativité – à ces débuts, Pearl Abyss aurait souhaité bénéficier du soutien financier d’un grand groupe, en lieu et la place le studio a dû commercialiser les licences internationales de Black Desert pour s’autofinancer et s'attèle aujourd'hui à récupérer ses licences. Le studio entend contribuer à créer un cercle vertueux dans l'industrie : financer de petits développeurs, les aider à se développer pour qu'ils puissent à leur tour financer de nouveaux entrants sur ce marché. 
Si la stratégie d'acquisition de Pearl Abyss n'est sans doute pas animée que par de bons sentiments (le groupe vise aussi à étoffer son développement international et à attirer de nouveaux talents), le groupe a néanmoins déjà récemment investi dans le studio indépendant 21c.Ducks qui réalise des titres en pixel arts (notamment le jeu Chrono Sword) et manifestement, Pearl Abyss Capital est déjà en quête de nouveaux partenariats, partout dans le monde.

Réactions (3)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de Pearl Abyss ?

10 aiment, 8 pas.
Note moyenne : (18 évaluations)
4,7 / 10 - Moyen