La tentation de l'abonnement face aux (trop nombreux) DLC

Après des années d'exploitation, quand un jeu compte de nombreux DLC (très onéreux), comment ne pas rebuter les nouveaux joueurs ? Paradox envisage une offre alternative d'abonnement pour Europa Universalis IV. 

Les joueurs de MMORPG sont familiers de ce débat sur les modèles économiques dans l’industrie du jeu : vaut-il mieux un abonnement mensuel fixe ou une succession de mises à jour payantes (sous forme de DLC ou de micro-transactions) ? L’abonnement a l’avantage de la clarté mais peut rebuter certains joueurs ; les mises à jour payantes sont plus souples (on les achète ou non) mais acquérir l’intégralité d’un jeu peut revenir cher.

ss_0d3811c41052e6a0327b115d1d1b57a9b04b37a0.1920x1080.jpg

C’est manifestement la problématique à laquelle se heurte le studio Paradox pour Europa Universalis IV. Si l’on peut se contenter de jouer avec la version de base du titre, le jeu multijoueur de grande stratégie compte de très nombreux DLC – pour un coût total de près de 300 euros pour qui les veut tous, après sept ans d’exploitation. Un coût élevé, susceptible de rebuter les nouveaux joueurs, qui seraient enclin à se détourner totalement du jeu.
Raison pour laquelle le studio Paradox envisage un modèle économique alternatif : les joueurs qui le souhaitent pourraient donc souscrire un abonnement mensuel débloquant derechef l’intégralité du jeu, tant que l’abonnement est payé – selon le studio, ce serait une demande répétée de certains joueurs.

Pour éviter de braquer les joueurs, le studio prend moult précautions : dans un premier temps, cette offre d’abonnement ne serait qu’une expérimentation pour évaluer l’intérêt des joueurs ; il serait en outre optionnel et les joueurs resteraient libres d’acheter les DLC à l’unité ou de souscrire l’abonnement, selon leur préférence.
On ignore encore si cette formule sera ou non durablement concrétisée par Paradox, mais à l’heure où même les jeux solos et multijoueurs font l’objet d’une exploitation de plusieurs années et où les budgets de développement sont en hausse (parce qu’ils intègrent un amortissement sur des années), les offres d’abonnements pourraient se multiplier dans l’industrie du jeu (de nouveau) comme il s’impose de plus en plus dans nombre d’autres secteurs du divertissement – sous réserve que les joueurs répondent présents et que les abonnements « de jeux » trouvent leur place aux côtés des offres d’abonnement plus globales, façon Game Pass.

Réactions (15)

Afficher sur le forum

  • En chargement...

Que pensez-vous de Europa Universalis 4 ?

1 aime, 1 pas.
Note moyenne : (2 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.