Paradox Interactive présente des comptes « confortables » pour 2016

Le studio Paradox Interactive publie des comptes annuels et trimestriels, en forte progression, grâce à plusieurs sorties et un bon suivi de son catalogue. De quoi envisager de nouvelles acquisitions après celle de White Wolf.

tyranny_dev_diary_04_gravenashe.png

À l'heure des grandes concentrations et des petits studios indépendants, les groupes de taille intermédiaire ne sont plus si nombreux et brillent pas toujours par leur santé financière. Paradox Interactive revendique néanmoins une situation « confortable », portée par des résultats en progression.
Au cours du quatrième trimestre 2016, le groupe suédois engrange ainsi un chiffre d'affaires de 126,8 millions d'euros, en progression de 56% par rapport à la même période l'année précédente, pour un résultat opérationnel établi à 43,7 millions, en hausse de 96%. Une forte progression que le studio attribut essentiellement aux ventes de Cities : Skylines, Stellaris, Hearts of Iron IV, Europa Universalis IV et Tyranny et au suivi de son catalogue au travers du déploiement de diverses extensions.
Même tendance pour les comptes annuels du groupe : en 2016, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 604,1 millions d'euros (+8% par rapport à 2015), pour un résultat opérationnel de 241,7 millions (+27%).

Une situation financière jugée « confortable », qui permet donc au studio d'envisager de nouvelles acquisitions à l'avenir -- sur le modèle par exemple des éditions White Wolf et de leurs licences, que Paradox s'est offert il y a un peu plus d'un an. Le studio vient ainsi de lancer deux jeux mobiles, Vampire The Masquerade: We Eat Blood et Mage the Ascension: Refuge, présentés comme des « fictions narratives », en attendant des jeux PC et consoles de plus grande envergure dont au moins un inspiré de Werewolf: The Apocalypse porté par Focus Home Interactive.


Que pensez-vous de Paradox Interactive ?

4 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (5 évaluations)
5,6 / 10 - Assez bien