New World esquisse son monde hanté et précise sa date de sortie

Après plusieurs mois de silence, New World ressort de l'ombre à l'occasion des Game Awards 2019. Le jeu esquisse son univers en vidéo, précise son gameplay massif et promet un lancement en mai 2020. 

gallery9.jpg

En 2016, on se souvient qu’Amazon surprenait les amateurs de jeux en ligne en annonçant le développement de plusieurs jeux, dont le MMORPG New World. Le géant de la vente en ligne présentait alors un titre ambitieux, immergeant les joueurs dans un monde original inspiré de l’Amérique des colons du XVIIème siècle et reposant sur un gameplay ouvert laissant la part belle aux interactions entre joueurs.
Après quelques mois d’alpha, les équipes d’Amazon Game Studios annonçaient l’été dernier leur intention d’interrompre les tests temporairement, le temps de retravailler leur copie sur la base des commentaires des premiers testeurs. Depuis lors, l’équipe de développement est restée silencieuse, a déserté les réseaux sociaux et certaines des premières illustrations du jeu ont été supprimées – au point qu’on s’interroge sur la pérennité du projet.

À l’occasion de l’édition 2019 des Game Awards, New World sort néanmoins de l’ombre. Amazon Game Studios profite de l’événement pour dévoiler un premier extrait de la « nouvelle mouture » du MMO.

gallery8.jpg

On y découvre notamment l’univers de jeu sous un nouveau jour : au XVIIe siècle, le joueur fait ses premiers pas sur les côtes de l’île éternelle d’Aeternum, présentée comme une « une terre vaste et diversifiée, faite de dangers et d'opportunités ». Ce « nouveau monde » (celui du titre) est sauvage, mais aussi hanté par une sombre magie (appelée l'Azoth). Il faudra donc cohabiter avec les autres joueurs, mais aussi avec l’engeance de l’île (susceptible de « déchainer des légions de morts-vivants », les Altérés, des guerriers d'une époque révolue, des aventuriers condamnés ou encore des créatures de légende ayant cédé aux pouvoirs de l’île, résolue à purger ses côtes des nouveaux venus). Et parallèlement, l'île abrite aussi les vestiges d'une ancienne civilisation, les Anciens qui avaient réussi à exploiter l'Azoth pour animer leurs technologies mais qui ont mystérieusement disparu... Selon Christoph Hartmann, vice-président d'Amazon Games, le studio entend faire en sorte que les « joueurs ressentent la profondeur (et le danger) de New World » et l'équipe de développement s’attache donc à « créer un monde profond et immersif qui offre des défis et des surprises à chaque tournant ».

Dans ce contexte, New World conserve son système de progression libre. Le MMORPG n’intègre donc toujours pas de classes, mais de l'équipement (armes et armures influencent le style de jeu, porté par des « combats viscéraux », sans ciblage) et un système de talents à débloquer permettant de définir l’orientation de son personnage – on pourra tantôt opter pour une carrière de soldat, d'explorateur, d'artisan ou encore bâtisseur d'empire grâce à leur capacité de leader (et tous pourront tenter d'utiliser la magie de l'Azoth, tantôt pour apprendre les arcanes d'une école de magie, tantôt pour créer des artefacts magiques).

gallery4.jpg
gallery7.jpg

En terme de gameplay, New World revendique des mécaniques de jeu « massives », pour offrir une véritable expérience de MMO en monde ouvert (on se souvient que certains percevaient New World davantage comme un jeu de survie que comme un jeu massivement multijoueur, le développeur dit avoir consacré ces quelques dernier mois à changer cette perception). On le sait, les joueurs ont vocation à poser les bases d’une nouvelle civilisation, en formant « de puissantes sociétés opérant à partir de bastions fortifiés », en se développant grâce à l’artisanat ou au commerce – avec l’objectif que chaque joueur « fasse sa part » dans ce monde. En d’autres termes, un joueur peut endosser un rôle de chasseur solitaire (au niveau individuel), vendre le produit de sa chasse dans un petit village proche, qui contribuera à alimenter les artisans d’une cité plus vaste, qui elle-même commerce avec des compagnies de joueurs de grande envergure. À chacun de trouver sa place dans ces sociétés de joueurs, chacun à son niveau individuel ou collectif.

Et Amazon Game Studios y ajoute maintenant des sièges de forteresses, jouables tantôt en PvP (contre les bastions des autres joueurs), tantôt en PvE face à des invasions surnaturelles, issues de l’âme sombre de l’île elle-même. Et le développeur promet des batailles pouvant réunir jusqu’à 100 joueurs simultanément – on attend des précisions sur la capacité totale des serveurs (on se souvient que le studio visait des serveurs pouvant accueillir plusieurs centaines de joueurs dans un premier temps, et jusqu'à plusieurs milliers çà terme).

Au-delà des promesses, quand pourra-t-on concrètement tester (de nouveau) les mécaniques de New World ? Amazon Game Studios annonce une bêta fermée en avril prochain, en vue d’un lancement commercial en mai 2020. À ce stade, le modèle économique final de New World n’est pas précisé, mais d'ores et déjà les précommandes en éditions Standard (39,99€) ou Deluxe (49,99€) disponibles sur le site officiel ou sur Steam et octroient quelques bonus aux joueurs impatients (incluant un accès à la bêta fermée).

gallery1.jpg
gallery6.jpg
gallery2.jpg
gallery3.jpg

Réactions (68)

Afficher sur le forum


Plateformes Windows
Genres Jeu de rôle, fantastique

Statut Alpha-test
Alpha-test Septembre 2018 (Windows)
Bêta fermée Avril 2020 (Windows)
Sortie Mai 2020 (Windows)

Que pensez-vous de New World ?

36 aiment, 21 pas.
Note moyenne : (59 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Intéressant