Epic Games en passe d'acquérir le studio Psyonix (Rocket League)

Epic Games se fait remarquer actuellement pour ses contrats d'exclusivité. Le studio profite aussi de ses fonds pour  mener des acquisitions de studio et entend s'offrir Psyonix, à l'origine de Rocket League.

Le groupe Epic Games dispose de fonds importants et les utilise notamment dans le cadre d’acquisitions stratégiques. La prochaine en date devrait être celle du développeur Psyonix (qu’on connait principalement pour être à l’origine de Rocket League), pour peu qu’elle soit validée par les autorités de régulation américaines d’ici fin mai ou début juin.

in_article_image.309bf22bd29c2e411e9dd8eb07575bb1.jpg

Les acquisitions dans l’industrie du jeu sont monnaie courante, mais celle-ci prend une dimension un peu particulière quand on rappelle que Rocket League se classe parmi les jeux les plus joués sur Steam et qu’Epic Games construit actuellement la base de clientèle de sa boutique, l’Epic Games Store (qui compterait déjà quelque 85 millions de joueurs inscrits – contre un milliard pour Steam), notamment grâce à une politique d’exclusivités.
De quoi imaginer qu’à terme, Rocket League soit distribué exclusivement sur l’Epic Games Store et disparaisse de Steam ? Peut-être.
Par voie de communiqué, Psyonix précise que d’ici la fin de l’année, Rocket League sera effectivement disponible sur l’Epic Games Store (afin « de toucher un nouveau public »), que d’ici là, le jeu restera disponible sur Steam et que les joueurs l’ayant acheté sur Steam pourront continuer à jouer normalement. La formule est un brin ambigüe mais laisse entendre qu’une fois sur l’EGS, le jeu pourrait disparaitre des pages de Steam. Sans doute sans grande surprise, l’annonce suscite la grogne de certains joueurs (comme la plupart des annonces d’Epic) et un porte-parole d’Epic précise dans les colonnes d’US Gamer que dans l’immédiat, Epic « continue de vendre Rocket League sur Steam » et n’a « pas encore annoncé de projet quant au fait d’arrêter d’y vendre le jeu ». « Rocket League reste disponible pour les nouveaux joueurs sur Steam et les projets à long terme seront annoncé ultérieurement ».

En attendant que les projets communs d’Epic et Psyonix soient clarifiés, le développeur précise que cette acquisition n’aura pas de conséquences sur sa structure ou sa façon de travailler (le studio reste autonome et poursuit ses projets de mise à jour du jeu de foot mécanique) et qu’elle devrait par ailleurs permettre d’étoffer les activités liées au jeu, notamment en matière d’esport.
Et au-delà de la présence ou non de Rocket League sur Steam à l'avenir, on peut sans doute se demander aussi si le studio pratiquera une différence de traitement (de promotion, de mise en avant) quant aux jeux distribués sur l'Epic Games Store : Epic pourrait être enclin à favoriser ses propres titres (et ceux de ses filiales), au détriment de ceux des développeurs tiers distribués sur la même plateforme. On imagine que les éditeurs devront s'y montrer vigilants.

Réactions (38)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Psyonix ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations)
5,3 / 10 - Moyen