THQ Nordic lève près de 200 millions d'euros pour poursuivre ses acquisitions

Le modèle de croissance de THQ Nordic repose sur l'acquisition de licences et studios de développement. Le groupe vient de lever 197 millions supplémentaires pour poursuivre sa stratégie. 

THQ Nordic lève près de 200 millions d'euros pour poursuivre ses acquisitions

Depuis maintenant plusieurs trimestres, l’actualité (très intense) du groupe THQ Nordic repose quasi-exclusivement sur un enchainement d’acquisitions de licences et de studios de développement – encore récemment, le studio annonçait par exemple s’être offert Warhorse Studios (Kingdom Come: Deliverance), après avoir déjà investi dans l’acquisition de KOCH Media et Deep Silver, mais aussi de Coffee Stain (ses trois studios de développement et plusieurs de ses licences à succès comme Goat Simulator ou Sanctum), Bugbear Entertainment et la licence Wreckfest, mais aussi Alone in the Dark, Act of WAR, ou encore Kingdoms of Amalur, entre autres.
Les fusions et acquisitions sont dans l’ADN de THQ Nordic (qui s’est façonné dès l’origine avec l’acquisition des actifs de feu THQ) et manifestement, le studio entend poursuivre sur sa lancée.

THQ Nordic annonce avoir levé 2,09 milliards de couronnes suédoises (197 millions d’euros) pour poursuivre sa politique d’acquisition. Et dans les colonnes de GamesIndustry, le PDG Lars Wingefors précise sa stratégie : s’il ambitionne de générer un flux de revenu régulier grâce à l’exploitation de jeux conçus en interne que les joueurs apprécieraient, il considère son groupe encore trop modeste pour pouvoir rivaliser avec les ténors du secteur en la matière. En conséquence, les acquisitions sont actuellement son principal levier de croissance, financées grâce à des fonds levés auprès d’investisseurs dans le cadre d’augmentations de capital (comme c’est le cas ici), et non au travers d’emprunts – évitant ainsi la pression des remboursements réguliers.
À défaut de rembourser des emprunts, une telle stratégie suppose néanmoins de réussir à contenter ses investisseurs, grâce une croissance régulière (d’où de nouvelles acquisitions) ou le versement de dividendes. Et jusqu’à présent, l’opération s’avère manifestement efficace puisque récemment, THQ Nordic annonçait un chiffre d’affaires en progression de plus de 700% en un an, notamment grâce aux activités de Koch Media et Deep Silver rachetés début 2018 – reste à déterminer jusqu'à quand ce modèle se révélera efficace, obligeant alors THQ Nordic à exploiter concrètement les licences acquises en produisant des jeux attractifs pour les joueurs.


Que pensez-vous de THQ Nordic ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations)
5,6 / 10 - Assez bien