Blizzard fait ses comptes, J. Allen Brack précise sa stratégie

Blizzard publie ses comptes trimestriels (marqués par le lancement de Battle for Azeroth) et J. Allen Brack précise sa stratégie visant à augmenter les cadences de production de contenu et à élargir la base de joueurs de Blizzard.

Blizzard fait ses comptes, J. Allen Brack précise sa stratégie

Dans la foulée de sa maison-mère Activision Blizzard, la filiale Blizzard Entertainment publiait également la nuit dernière les comptes de son troisième trimestre fiscal 2018. Le développeur enregistre ainsi un chiffre d'affaires de 538 millions de dollars (en progression de 10,2% au regard des 488 millions engrangés au cours du trimestre précédent) et sans surprise, dans le cadre d'un trimestre marqué notamment par le lancement de Battle for Azeroth (3,4 millions de copies vendues en 24 heures), cette progression est enregistrée principalement dans la branche PC du groupe : elle pesait 414 millions au cours du troisième trimestre 2018, contre 347 millions un trimestre plus tôt -- de quoi évaluer le chiffre d'affaires généré par l'extension au cours de ses quelques premières semaines d'exploitation.
Parallèlement, le nombre de joueurs actifs de Blizzard reste globalement stable (37 millions de joueurs actifs mensuellement au deuxième et troisième trimestre 2018), mais ces joueurs migrent manifestement d'un jeu à l'autre du groupe : HearthStone accuse une baisse du nombre de joueurs actifs (même si de nouveaux joueurs s'inscrivent sur le jeu de carte à collectionner, le nombre de joueurs inscrits passant le cap des 100 millions), compensée par la hausse du nombre de joueurs actifs de World of Warcraft.

Mais au-delà du bilan chiffré, on attendait aussi cette présentation de comptes pour l'intervention de J. Allen Brack, président nouvellement nommé de Blizzard Entertainment. On en retient le double axe de sa stratégie : d'abord produire toujours davantage de contenu pour les jeux en exploitation de Blizzard afin de fidéliser la « communauté Blizzard » (en tant que président, il entend manifestement appliquer à l'ensemble des jeux Blizzard la stratégie qu'il a mise en place pour World of Warcraft). C'est la « principale priorité » du nouveau président de Blizzard et il l'illustre au travers de WoW : le patch 8.1 du MMORPG sera ainsi déployé le 10 décembre prochain avec pléthore de nouveaux contenus (deux raids, un nouveau front de guerre, de nouvelles expéditions, de nouvelles races alliées) et le développeur travaille déjà sur une refonte des champs de bataille du MMO et sur de nouveaux événements saisonniers, mais aussi ultérieurement sur de nouvelles zones, donjons et raids, ainsi que de nouvelles arènes PvP.

diablo-immortal.png

Ensuite, J. Allen Brack entend « conquérir davantage de joueurs mondialement sur toutes les plateformes, PC, consoles et mobiles », c'est-à-dire en Occident comme en Asie (notamment en Chine « où Blizzard est une marque très forte ») et donc sur toutes les plateformes, notamment les appareils mobiles. Évidemment, dans ce contexte, on pense à l'annonce de Diablo Immortal, accueilli très fraichement par les joueurs dans le cadre de la BlizzCon 2018, mais J. Allen Brack en fait l'analyse :

« (...) il est clair qu'il y a de nombreux joueurs avides de davantage de contenus Diablo sur PC et consoles. Je pense que ça a été entendu fort et clair pendant la BlizzCon. Et franchement, nous sommes chanceux d'avoir une communauté qui tient tant à cette licence. L'engagement des joueurs est, je crois, ce qui fait de Blizzard un studio si spécial. C'est quelque chose que nous apprécions sincèrement et nous apprécions d'entendre les choses (...) que les joueurs indiquent ce qu'ils attendent pour l'avenir, et ce que nous pouvons améliorer.
(...) comme nous l'avons dit, nous avons de multiples équipes qui travaillent sur différents projets pour la communauté Diablo. (...) Lancer Diablo Immortal n'est que le début. Il y aura un soutien continu et nous ne lancerons le jeu que quand nous estimerons qu'il atteint pleinement les très hauts standards de la communauté. »

J. Allen Brack indique donc avoir entendu les retours de la BlizzCon 2018 sur Diablo Immortal, mais il estime aussi que les joueurs seront conquis, après avoir essayé le jeu. Et s'il ne précise pas quels sont les « multiples autres projets » sur lesquels le studio travaille, l'annonce tôt ou tard d'un Diablo IV reste évidemment bien placée dans la liste des pronostics et la rumeur évoque aussi par exemple une série d'animation Diablo en cours de conception conjointe entre Blizzard et Netflix.
Le président en profite aussi pour préciser sa position plus spécifiquement sur le jeu mobile : « c'est une opportunité très significative pour Diablo, notamment sur mobile. Le mobile est aujourd'hui la plus grosse plateforme de jeu. (...) C'est l'occasion de proposer cette licence, et d'autres licences, à un public mondial, incluant ceux qui n'ont pas de PC, ou notamment en Chine où Blizzard est une marque occidentale très, très solide. (...) Il est très important qu'on sorte le jeu et qu'il s'agisse d'une excellente expérience à la sortie ». On jugera donc sur pièce.

Réactions (24)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Blizzard Entertainment ?

84 aiment, 55 pas.
Note moyenne : (143 évaluations)
4,8 / 10 - Moyen