Résultats en hausse, mais nombre de joueurs en baisse pour Activision Blizzard

Activision Blizzard publie une fois de plus des résultats financiers en hausse, mais les prévisions annuelles du groupe sont moins bonnes que prévues et le nombre de joueurs actifs continuent de baisser -- à cause de la popularité de Fortnite.

Résultats en hausse, mais nombre de joueurs en baisse pour Activision Blizzard

La nuit dernière, Activision Blizzard présentait les comptes du premier trimestre 2018 (de janvier à mars derniers) et le groupe américain revendique un « résultat record » : au cours de la période, le groupe annonce un chiffre d'affaires de 1,96 milliard de dollars (+13,8% par rapport à la même période un an plus tôt), pour un bénéfice net de 500 millions de dollars (+17,3%).
Comme ça tend à devenir la norme actuellement, la vente de contenus dématérialisés prend une place croissante dans le chiffre d'affaires global du groupe (à hauteur de 74%, ou 1,46 milliards de dollars), pour seulement 409 millions de dollars générés grâce à la vente de contenus physiques. S'y ajoute 93 millions « d'autres ventes », incluant notamment le fruit des activités « e-sportives » du géant américain (les revenus générés par l'Overwatch League et la Major League Gaming, essentiellement). Une bagatelle au regard des résultats globaux du studio, mais on sait qu'Activision Blizzard se donne cinq ans pour faire de l'e-sport une activité économique à part entière et le studio rappelle son intention de mettre en vente de nouvelles licences pour l'Overwatch League (notamment en Europe) d'ici à la fin de l'année.

Les résultats sont donc en croissance, alors même que le groupe n'a pas lancé de nouveau jeu majeur au cours de la période, faisant dire au PDG Robert Kotick que son groupe peut compter sur des licences particulièrement solides générant un flux régulier de revenu.
Mais ces mêmes résultats sont néanmoins sans doute à pondérer. D'abord parce que les prévisions annuelles d'Activision (un chiffre d'affaires de 7,35 milliards de dollars sur l'exercice annuel) sont moins élevées que ne l'espéraient les analystes (155 millions de dollars de moins qu'espéré) et que cette inquiétude a conduisait à une baisse du cours de l'action du groupe à la clôture des marchés -- amplifiée notamment par la publication anticipée de résultats erronés, par une agence de presse financière n'ayant pas respecté un embargo.
Des résultats à pondérer ensuite également parce que le nombre de joueurs actifs sur les plateformes d'Activision continue de s'éroder régulièrement. Au cours de ce premier trimestre, le groupe compte toujours 374 millions de joueurs actifs chaque mois, mais ils étaient 385 millions un trimestre plus tôt (et près de 500 millions fin 2015). Et la baisse s'enregistre autant sur les serveurs d'Activision, de King ou de Blizzard (38 millions de joueurs actifs en ce début d'année, après six trimestres consécutifs à plus de 40 millions de joueurs actifs).

Crucible

Le groupe reste évasif sur les raisons de cette érosion, préférant évoquer un « engouement plus important qu'attendu » des joueurs de World of Warcraft à propos de la prochaine extension Battle for Azeroth (en terme de précommandes) ou encore une hausse de « l'engagement » des joueurs d'Overwatch (le studio cumule néanmoins maintenant le nombre de joueurs et de spectateurs du shooter, revendiquant des millions de spectateurs chaque semaine, pour un temps de visionnage moyen d'une heure par viewers).
On comprend néanmoins que Fortnite a manifestement pris quelques joueurs aux titres d'Activision Blizzard. Robert Kotick préfère néanmoins analyser le succès du Battle Royale d'Epic Games sous un angle global : le jeu attire un public qui ne jouait pas avant à ce type de titres (les shooters), faisant ainsi grossir le marché global de l'industrie du jeu et augmentant d'autant les perspectives de croissance d'Activision Blizzard. Le studio y voit notamment une opportunité pour la licence Destiny, qui devrait s'enrichir d'un nouveau mode de jeu d'ici l'automne, devant augmenter l'engagement des joueurs et introduisant un « tout nouveau style de jeu pour le FPS en général et assurément pour le marché des types de shooters que Destiny a créé ». Le studio devrait en dire plus dans le cadre de l'E3 le mois prochain.

Réactions (31)


  • En chargement...

Que pensez-vous de Activision Blizzard ?

40 aiment, 116 pas.
Note moyenne : (160 évaluations)
4,1 / 10 - Médiocre